Accueil / Actus / Amateur / Universités US / Mountain View Collegiate (NCAA D1) : Gala Dumez et son équipe l’emportent

Mountain View Collegiate (NCAA D1) : Gala Dumez et son équipe l’emportent

Dimanche, à Tucson dans l’Arizona, Gala Dumez et son groupe de Texas Tech ont remporté le Mountain View Collegiate. La Française s’est classée 3e en individuel. C’est la deuxième victoire consécutive du groupe en autant de semaines.  

Deuxième titre de suite pour Texas Tech sur cette tournée. Crédit / Texas Tech

Alors que les championnats de la Big 12 Conference approchent à grand pas, Gala Dumez et ses partenaires viennent de rafler deux victoires consécutives et accumuler un maximum de confiance.

Enagées à Tucson dans l’Arizona pour le compte du Mountain View Collegiate de jeudi à dimanche, les filles des Red Raiders sont aller chercher la victoire à -25 total en remontant un retard de trois coups sur le dernier tour. La Tricolore de l’université, Gala Dumez, a largement contribué à la performance de l’équipe puisqu’elle s’est classée 3e en individuel sur un total de -8. Une victoire qui fait du bien et qui intervient juste après le titre il y a deux semaines au Trinity Forest Invitational à Dallas.

Les Red Raiders ont cette fois-ci devancé San Jose State d'un seul coup après avoir réalisé un tour final en 284, soit quatre coups sous le Par : « On a vraiment faim. C'est le bon moment pour se réveiller, on sait que la postseason approche. Tout le monde dans l'équipe se surmotive. Je suis un peu déçue parce que je jouais la gagne en individuel, mais au final je fais troisième, franchement c'était un bon tournoi. Je sens que tout est de plus en plus en place », a confié Gala Dumez au lendemain du titre.

Au-delà du score, la Française avait également envie de bien faire sous les yeux d’une spectatrice pas comme les autres. En effet, sur cette semaine à Tucson, Gwladys Nocera, sélectionneuse et coach de l’équipe de France, est venue voir et suivre les Tricolores engagées. En plus de Gala, plusieurs joueuses comme Adéla Cernousek, Clémence Martin ou encore Lois Lau ont donc eu la chance d’échanger avec une Gwladys très observatrice en vue de la sélection pour les Mondiaux 2022.


Par Romain MURAILLE
21 mars 2022