Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : Alexandre Fuchs s’offre un beau cadeau d’anniversaire

NCAA D1 : Alexandre Fuchs s’offre un beau cadeau d’anniversaire

A la veille de son vingt-troisième anniversaire, l’étudiant de Liberty a remporté son deuxième tournoi universitaire, le Seminole Intercollegiate, avec un total de 205 (- 11). Tom Guéant a pris la huitième place (213) du Wyoming Desert Intercollegiate. Marion Debove et ses partenaires de North Florida ont gagné leur deuxième compétition d’affilée.

Alexandre Fuchs vainqueur du Seminole Intercollegiate
Sourire radieux, Alexandre Fuchs savoure sa deuxième victoire universitaire. DR

En octobre 2018 dans le Tennessee, Alexandre Fuchs avait partagé la première place (208, - 8) de l’Intercollegiate at the Grove avec son teammate, Gabe Lench.

Cette fois, au Seminole Intercollegiate, disputé sur le parcours du Golden Eagle Country Club, l’étudiant de Liberty a mené de bout en bout grâce à deux premiers tours exceptionnels (65 et 65) au cours desquels il a totalisé seize birdies et deux bogeys : «J’ai très bien joué dans tous les compartiments du jeu et notamment au putting qui m’avait un peu pénalisé lors des précédentes compétitions, précise-t-il. Pourtant, les greens étaient lents et pas en très bon état car il avait beaucoup plu. Mais, le putting a été la clé de ma réussite. Il faut dire que je m’étais beaucoup entraîné de manière à appréhender mes putts avec plus de confiance, à me fier à ma ligne à 100%. Je l’ai fait cette semaine. J’ai respecté mon process du début à la fin.» 

En tête (- 14) avec six coups d’avance sur le deuxième, il a bien débuté son dernier tour (- 1 après huit trous) : «Le jeu était très lent, nous attendions au départ de chaque trou, raconte l’Azuréen. Sur celui du 9, nous sommes restés une trentaine de minutes avant de pouvoir taper notre mise en jeu. J’ai expédié mon drive à droite. Ma balle a heurté un arbre et elle est sortie hors limites pour quelques centimètres. Après, j’ai mis mon quatrième coup dans l’eau, puis gratté une sortie de bunker et raté un putt d’1,5m pour un triple. J’étais vraiment déçu d’avoir retrouvé ma balle hors limites pour dix centimètres et d’avoir fait n’importe quoi par la suite.» 

Alexandre Fuchs au drive au Seminole Intercollegiate
Alexandre Fuchs a produit un golf exceptionnel au cours des deux premiers tours du Seminole Intercollegiate.

Un bon par au 11 après un coup de fer dans l’eau et un putt de six mètres l’a bien relancé. Il n’a pas concrétisé ses occasions de birdie sur les trois trous suivants mais, bien celle du 15 grâce à un putt d’1,5m.

Repassé à + 3 après un bogey au 17, il comptait alors deux longueurs d’avance sur ses poursuivants et en a conservé une au final sur John Par (Florida State), auteur de quatre birdies sur ses cinq derniers trous !

«J’avais bien joué sur les trois derniers tournois et, même si le dernier tour n’a pas été aussi bon que les précédents, cette victoire me satisfait pleinement pour ma dernière saison sous les couleurs de Liberty.»

Adrien Pendaries a terminé à la trente-neuvième place (222) : «De bonnes choses et de bons enseignements à retenir pour l’avenir, déclare le joueur de Duke. Ces semaines sont toujours difficiles à vivre mais, elles servent à progresser.»

Alexandre Vandermoten (Jacksonville) a fini à la cinquante-sixième place (225).

A l’Invitation at Savannah Harbor, Pierre Viallaneix (Western Carolina) s’est classé neuvième (218) et Hugo Riboud (George Washington), soixante-septième (231).

Un top 10 pour Tom Guéant en Californie

En six jours, l’équipe d’Oregon a participé à deux tournois en Californie : le Prestige sur le parcours de Greg Norman au PGA West à La Quinta et le Wyoming Desert Intercollegiate à Palm Desert : «Peu de temps avant de partir en Californie, ma tête de driver s’est cassée, indique Tom Guéant. Ping m’a envoyé en vitesse un nouveau driver. J’ai aussi dû jouer avec la nouvelle balle Srixon. Je n’ai donc pas bénéficié d’un temps d’adaptation suffisant au niveau du matériel pour aborder le Prestige dans les meilleures conditions. Le parcours est très exigeant dans tous les compartiments du jeu. Mon grand jeu n’étant pas au top, j’ai payé cash chaque erreur sur ma carte de score. Une page à tourner (72e à 222).

Tom Guéant au Wyoming Desert Intercollegiate
Tom Guéant a décroché une huitième place à Palm Desert grâce à deux cartes sous le par.

«A Palm Desert, le parcours est un peu plus large et les birdies, plus accessibles. Je l’avais joué l’an dernier et beaucoup apprécié.»

Le Français a démarré en trombe son premier tour avec trois birdies sur ses sept premiers trous. Passé en 33, il a concédé un double sur le par 4 du 11 à cause d’une balle dans l’eau (- 1). Mais, il a formidablement réagi en "boîtant" une approche de 70m au 13 pour un eagle (- 3), suivi d’un autre au 14 après un super drive et un coup de fer 4 (-5) pour un 67 le situant à la deuxième place.

«Mais, le lendemain, il y a eu une tempête de vent, la même qu’au Genesis Open, poursuit  Tom. Ayant démarré dans la dernière partie, nous l’avons prise de plein fouet sur le retour. Mon jeu était solide mais, une mauvaise approche au 9 et des erreurs au 16 m’ont coûté deux doubles (76).»

Le joueur de Terre Blanche a entamé son dernier tour par deux birdies. Mais, il est revenu dans le par à la suite d’un double au 3. A + 1 au départ du 13, il a aligné deux birdies d’affilée (- 1). Après un bogey au 15, il a conclu par deux nouveaux birdies grâce à d’excellentes approches pour un 70 et un total de 213 (8e).

«Ce tournoi a été positif avec de superbes coups mais, quelques erreurs grossières et des conditions vraiment compliquées au deuxième tour m’ont empêché de me mêler à la lutte pour la victoire. La semaine a été éprouvante car je me suis levé tous les jours entre 4 et 5 heures.»

Tom Guéant dispose de deux semaines pour récupérer et bien se préparer pour le Bandon Dunes Championship (du 7 au 9 mars).

Une deuxième victoire d’affilée pour North Florida

Leader après trente-six trous, Old Dominion, l’équipe de Noémie Sudron (19e à 228) et Justine Lauer (19e) s’est fait souffler la victoire pour deux coups au Reynolds Lake Oconee Invitational par North Florida (898). 

Marion Debove et son équipe de North Florida
Moins d'une semaine après leur premier succès, Marion Debove et son équipe de North Florida ont récidivé en Géorgie.

Encore en tête à trois trous de la fin, les deux Françaises et leurs partenaires ont abandonné quelques points et cédé la première place au terme d’un incroyable suspense : «Je me souviendrai de ce tournoi toute ma vie, confie Marion Debove (5e à 221), vainqueur avec son équipe de North Florida comme la semaine dernière au First Coast Classic. L’ambiance au sein de l’équipe de North Florida a été géniale. Pourtant, nous étions un peu fatiguées car nous avions enchaîné treize tours en quinze jours. Mais, c’était super. Ça valait le coup. Le parcours était plutôt dur. Il faisait froid et il y avait du vent. Les positions de drapeau étaient compliquées. Je suis contente de mon dernier tour (70). Après avoir commis quelques erreurs la veille, mon objectif était d’en faire le moins possible. C’est ce qui s’est produit.»

Marion Debove et ses équipières vont pouvoir souffler un peu avant leur prochaine compétition (l’UNF Collegiate) fixée aux 8 et 9 mars à domicile.

Quatre autres Françaises (Alizée Vidal, Tracy RodriguezManon Donche-Gay et Manon Tounalom) ont également disputé ce Reynolds Lake Oconee Invitational sur le parcours de Great Waters en Géorgie. La Toulousaine s’est hissée à la quinzième place (227) partagée avec sa partenaire du Golf Club de Toulouse, Tracy Rodriguez (Mercer) : «C’est un tournoi correct dans l’ensemble même si je suis un peu déçue du premier tour, explique l’étudiante de Kennesaw State. Nous n’avons pas pu reconnaître le parcours à cause des conditions météorologiques. Il était vraiment intéressant techniquement et stratégiquement.»

Manon Donche-Gay (Daytona State) a fini vingt-sixième (230) et Manon Tounalom (Rudgers), quarantième (235). 


Par Gérard RANCUREL
22 février 2021