Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : Clémence Martin et ses équipières victorieuses au Texas

NCAA D1 : Clémence Martin et ses équipières victorieuses au Texas

Pour son premier tournoi, l’équipe de la Parisienne a remporté le Sam Golden Invitational. Grâce à un 66 au dernier tour, Clémence Martin s’est classée 20e (212) en compagnie de Gala Dumez (Texas Tech), trois coups derrière Adela Cernousek (12e).

Clémence Martin au Sam Golden Invitational
Clémence Martin et ses partenaires heureuses après leur premier succès de la saison. DR

Arrivée le 8 août à Stillwater, Clémence Martin s’est très vite intégrée au sein de son université et de son équipe d’Oklahoma State : «Au début, tout est allé très vite, reconnaît-elle. J’ai rencontré mes partenaires  et le staff. Tout est bien organisé. Je suis bien entourée. Puis, j’ai attrapé la Covid-19 et j’ai dû me confiner pendant dix jours.»

La joueuse du Paris Country Club a bien récupéré et pu reprendre l’entraînement. Elle a été retenue pour la première compétition de la "fall season" sur le parcours du Wildhorse Golf Club.

Après un 74 et un 72 (41e), Clémence Martin est partie à la chasse aux bidies lors du dernier tour (- 7 après treize trous). Deux bogeys ont interrompu cette magnifique série mais, la Parisienne a inscrit un huitième birdie sur sa carte pour un 66 qui a contribué au large succès de son équipe (828, - 36), plaçant deux joueuses dans le top 5 : «Je suis très heureuse de cette première victoire avec l’équipe, elle fait vraiment plaisir», ajoute-t-elle.

Avec un total de 212 (- 4), Clémence Martin a partagé la vingtième place en compagnie de Gala Dumez (Texas Tech) : « Je suis très contente d’avoir signé deux cartes de 69, apprécie la Bordelaise. C’est cool de commencer l’année comme ça. La deuxième place de l’équipe (841, - 23) fait aussi plaisir. J’ai très bien drivé et j’ai touché beaucoup de greens en régulation. En revanche, je suis très déçue par mon putting. Il n’était vraiment pas top. Avec un meilleur putting, j’aurais pu scorer très bas. Je vais le travailler avant notre prochain tournoi qui débute samedi.»

Adela Cernousek au Sam Golden Invitational
Adela Cernousek a été contente de sa douzième place et de la victoire de sa partenaire Blanca Fernandez Garcia-Poggio en individuel.

Clémence Martin et Gala Dumez ont été devancées par une autre Française, Adela Cernousek qui a fini à la douzième place (209) : «J’ai bien joué, indique la "freshman" de Texas A&M. Mon long jeu a été bon. J’ai beaucoup progressé au wedging depuis mon arrivée à l’université. J’ai beaucoup travaillé ce secteur du jeu avec mes coaches de la fac et j’ai vu le résultat sur ce tournoi. Mon putting a été moyen. J’ai eu du mal avec le grain des greens. Mais, je vais le bosser avant la prochaine compétition.»

Autre satisfaction pour la joueuse de Saint-Cloud, le succès en individuel de sa partenaire, Blanca Fernandez Garcia-Poggio (202, - 14), vainqueur au premier trou de play off de Julia Lopez Ramirez (Mississippi State).

Manon Donche-Gay (Kansas State), Charlotte Lafourcade (Charlotte) et Emilie Ricaud (North Texas) se sont respectivement classées 46e (220), 51e (221) et 65e (225).

Un top 10 pour Camille Banzet au Cougar Classic

Camille Banzet et Zoé Allaux (UCF) ont, elles aussi, réussi leur reprise à l’occasion du Cougar Classic sur le parcours du Yeamans Hall en Caroline du Sud.

Camille Banzet au Cougar Classic
Un beau top 10 pour Camille Banzet pour son premier tournoi de la saison.

Sixième à l’issue des deux premiers tours (68 et 71), la joueuse du PCC a terminé dixième après son 73 (212, - 4) : «Je suis satisfaite de mon tournoi et très contente de mes deux premiers tours, confie-t-elle. Au dernier, mon jeu a été un peu moins bon dans l’ensemble  et les positions de drapeau étaient plus difficiles . C’est dommage pour l’équipe de perdre deux places au troisième tour (5e). Tout le monde a eu une journée un peu délicate mais, ça reste un bon tournoi de reprise malgré tout.»

Pour son premier sous les couleurs d’UCF, Zoé Allaux était ravie de sa performance (19e à 215) : «J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer, avoue la Toulousaine. J’ai hâte d’enchaîner sur le prochain tournoi pour faire mieux encore. J’aime beaucoup le fonctionnement de la fac. J’espère que ça va continuer sur cette voie.»

Une semaine après sa première victoire universitaire, Mathilde Delavallade n’a pas bénéficié d’un jeu aussi performant en Caroline du Sud : «Il a été un peu moins précis et le parcours était plus complexe que le précédent, analyse-t-elle. Avec le jeu produit, je pense avoir limité la casse au niveau de mes scores. C’est donc quand même positif. Un peu déçue du résultat de l’équipe (13e) car je pense que nous aurions pu gagner quelques places. Nous essayerons de faire mieux la semaine prochaine à Boston.»

Autre Française en forme en ce début de saison, Marine Griffaut (Texas State), seizième (218) du Branch Law Firm / Dick McGuire sur le parcours de l’UNM Championship avec un 68 au dernier tour après un 76 et un 74 : "En fait, le jeu a été le même durant les trois tours mais, mon putter était cassé en plein milieu de la face et la balle partait dans tous les sens, commente-t-elle. Mon coach m'en a acheté un nouveau et j'ai pu en disposer au troisième tour. Je voulais vraiment prouver que c'était ni un caprice ni une excuse pour expliquer mes deux premiers tours. Au dernier, j'ai très bien drivé et touché beaucoup de greens. Je me suis montrée patiente et les putts sont tombés. Ça aurait pu être une plus belle carte sans un bogey sur mon dix-septième trou. Je finis un peu frustrée car la compétition aurait pu être meilleure si j'avais pu disposer d'un nouveau putter plus tôt. Dans deux semaines, nous avons un gros tournoi en Oklahoma. C'est le bon moment pour performer là-bas."   

Chloé Lauer (New Mexico) a fini dix coups derrière sa compatriote (63e).


Par Gérard RANCUREL
15 septembre 2021