Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : une première victoire pour UCF, une quatrième pour Justine Fournand

NCAA D1 : une première victoire pour UCF, une quatrième pour Justine Fournand

Camille Banzet et ses équipières d’UCF ont remporté le Brickyard Collegiate avec dix-huit coups d’avance sur Mercer. En individuel, Justine Fournand a décroché sa deuxième victoire d'affilée (216). Paul Foulquie (213) a terminé dans le top 10 du Missouri Tiger Intercollegiate.

L'équipe d'UCF victorieuse du Brickyard Collegiate
Camille Banzet et ses team-mates d'UCF ont décroché leur première victoire de la saison en Géorgie. DR

En tête dès la fin du premier tour du Brickyard Collegiate, l’équipe d’UCF a bouclé la compétition avec une confortable avance sur ses poursuivantes. Deuxième (144) à l’issue des trente-six premiers trous, Camille Banzet a vécu une fin de dernier tour compliquée avec deux doubles qui l’ont écartée de la course au titre (7e à 224) : «C’est le top pour l’équipe car c’est notre première victoire de la saison, déclare-t-elle. Personnellement, je suis très déçue de mon dernier tour. J’étais un peu stressée au départ mais, j’ai surtout très mal fini. Et comme toujours dans mes mauvaises journées, mon putting a été plus qu’absent.» 

Justine Fournand au Brickyard Collegiate
Trois semaines après sa victoire au Low Country Intercollegiate, Justine Fournand a remis ça au Brickyard Collegiate.

Justine Fournand, à égalité avec le joueuse du Paris Country Club après le deuxième tour, a signé une dernière carte dans le par pour un total de 216 et ainsi ajouté un quatrième titre à son palmarès : «Je suis très contente de cette deuxième victoire consécutive, confie-t-elle. Je suis également satisfaite de mon tournoi. Mon jeu a été solide tout au long des trois tours. J’ai été patiente sur ce parcours challenging ce qui était la clé la plus importante pour moi. Mon premier tour (69, le meilleur score) m’a vraiment propulsée dans le haut du classement ce qui m’a facilité la tâche pour dérouler mon jeu lors des deux suivants. C’est très encourageant pour la fin de la saison.»

Egalement engagée dans cette compétition, Alizée Vidal (Kennesaw State) s’est classée treizième (228) et son équipe, troisième (916).

Un 73 au troisième tour a permis à Marion Debove de gagner une vingtaine de places (26e à 232). Manon Donche-Gay (Daytona State) a terminé à la cinquante-huitième place (243).

Au 2021 Cardinal Challenge, Lucie Charbonnier (Texas A&M - Corpus Christi) a loupé le top 10 pour un coup (12e à 228). Charlotte Foudraine (ULM) a joué sept coups de plus que sa compatriote (29e à 235).

Alignée en individuel, Emily Mollard (Campbell) s’est classée trente-quatrième (231) de l’ECU Eastern Invitational en Caroline du Nord.

Un top 10 pour Paul Foulquie dans le Missouri

Paul Foulquie au Missouri Tiger
Grâce à un gros travail technique, Paul Foulquie s'est classé dixième dans le Missouri.

Paul Foulquie (10e à 213) a effectué trois bons tours au Missouri Tiger Intercollegiate malgré un putting peu performant : «J’ai eu beaucoup de mal à lire les lignes, admet le joueur d’UMKC. Je suis quand même content de mes trois parties. Mon jeu est meilleur dans l’ensemble grâce au travail technique accompli au cours des deux dernières semaines et à un petit changement mécanique. Il nous reste une compétition au Nebraska avant la Conférence. Il y a beaucoup de positif à retenir pour ces deux prochains rendez-vous afin d’être à fond pour la fin de la saison.»

Son partenaire, Maxence Catherine, a terminé fort ce Missouri Tiger Intercollegiate. Son 68 lui a offert une remontée de vingt places (24e à 218).

Soixante-septième au classement national, TCU devait absolument réaliser une grosse performance à l’occasion du Wyoming Cowboy Classic pour tenter d’intégrer le top 60 avant les grosses échéances de la fin de saison.

Les "Horned Frogs" y sont parvenus grâce à un dernier tour exceptionnel (271, - 17), le meilleur total depuis leur - 21 du Tiger Invitational en 2019, pour se hisser à la deuxième place (837) à six coups de San Diego State. 

L'équipe de TCU avec Aymeric Laussot
Très heureux de leur deuxième place au Wyoming Cowboy Classic, les "Horned Frogs" devront confirmer la semaine prochaine en Arizona.

Pas qualifié pour les deux tournois précédents, Aymeric Laussot a réussi une très bonne rentrée en obtenant la onzième place (210, -6) : «Je suis très heureux pour l’équipe, commente le Parisien. Nous avons montré un autre visage avec ce - 17 sur un parcours qui s’est bien défendu. Pour ma part, j’ai bossé très dur au cours des trois dernières semaines pour retrouver des sensations. Je suis très content que ce travail ait payé.»

Adrien Mork, le coach de TCU, a pleinement apprécié la performance de ses joueurs : «Oui, très content de ce résultat, affirme-t-il. L’équipe est motivée. Le jeu progresse et le travail de ces dernières semaines porte ses fruits. Content aussi pour Aymeric qui reprend confiance en son golf. Cette deuxième place nous permet de nous rapprocher de la soixantième place. Le tournoi de la semaine prochaine à Arizona State sera déterminant.»

Avec un total de 215 (- 1), Tom Guéant (Oregon) a fini dans le top 30 (28e) : "Un tournoi correct mais, pas à la hauteur de la forme du moment, analyse-t-il. On a joué par une température de 37° et les parties ont duré six heures. C'était donc éprouvant physiologiquement. L'ensemble de mon jeu a été plutôt solide surtout au niveau des mises en jeu mais, j'ai fait des erreurs largement évitables et quelques putts qui ne sont pas tombés ne m'ont pas autorisé à scorer plus bas. Au premier tou, j'ai concédé deux doubles l'un à cause d'une erreur de club qui m'a expédié dans le désert, et l'autre à cause d'un chip complètement raté. Au deuxième tour, j'ai connu une baisse de régime après un bon départ. Je me suis retrouvé à + 2 à mi-parcours mais, j'ai bien rebondi et fini à - 1 grâce à un bon birdie sur le dernier trou en rentrant un putt de onze mètres dans la nuit. Au dernier tour, j'ai eu un début difficile avec des birdies pas concrétisés et quelques bogeys. Je suis parvenu à me rattraper en enchaînant une approche-putt sur le par 5 du 2 et un putt de douze mètres au 4 pour revenir dans le par. Au niveau de l'équipe (8e), le résultat n'était pas celui attendu mais, la bonne dynamique est toujours là avant notre prochain tournoi, le Western Intercollegiate à Santa Cruz."  

A l’Augusta Haskins Award Invitational disputé sur le parcours du Forest Hills Golf Club, situé à quelques centaines de mètres de l’Augusta National, Clément Charmasson a bouclé son premier tour par quatre birdies sur ses cinq derniers trous pour un 72. Et, sur cette dynamique, il a enchaîné sur un 68 (12e). Il a conclu par un nouveau 72 pour un total de 212 et une quinzième place : «Sur la fin du premier tour, j’ai commencé à me placer du bon côté des drapeaux et ça m’a rendu la vie plus simple, explique l’étudiant d’UCF. Au deuxième tour, j’ai surfé sur cette bonne dynamique. Le lendemain, j’ai bien joué sur les neuf premiers trous (- 2) en ratant deux fois des putts d’un mètre pour le birdie. Mais, au retour, la machine s’est un peu enrayée et j’ai moins bien tapé la balle. Je suis un peu déçu de ce dernier tour car j’aurais dû le manager d’une meilleure façon. Mon jeu est en train de se mettre en place mais, ce n’est pas encore ça. Je suis trop irrégulier. Je dois gagner en consistance.»

Maxence Mugnier (Georgia State) a mieux fini (72) qu’il n’avait débuté (81). Il a pris la soixante-septième place (228).

Sur le très long parcours de l’université d’Indiana balayé par le vent durant les deux premiers tours, Guillaume Chevalier (Memphis) a bataillé pour finir à la vingt-deuxième place (227) du Hoosier Collegiate Invite : «Le parcours n’était pas facile et le vent l’a encore compliqué, confirme l’Aixois. Les scores prouvent sa difficulté. Ca n’a pas été un super week-end pour moi. Mon jeu est bon mais, j’ai toujours du mal à jouer simplement. Je commets quelques petites erreurs qui me coûtent cher. Je suis donc un peu frustré et aussi fatigué.»

Un 67 pour Alexandre Vandermoten à l’Irish Creek Collegiate

La compétition avait plutôt mal commencé pour Alexandre Vandermoten qui s’était retrouvé à + 6 après cinq trous. Mais, l’étudiant de Jacksonville a bien réagi sur les derniers trous de son premier tour de l’Irish Creek Intercollegiate avec deux birdies aux 14e et 18e trous (77). Il en a totalisé six au deuxième tour qui l’ont aidé à effacer un triple et un double (71).

Alexandre Vandermoten
En bouclant l'Irish Creek Intercollegiate par un 67, Alexandre Vandermoten a signé sa meilleure carte de la saison.

En revanche, aucun bogey n’est venu entacher son dernier tour (quatre birdies) sanctionné par un 67 synonyme d’un gain de vingt-huit places au classement (11e à 215) : «Ça faisait longtemps que je n’avais pas scorer aussi bas, reconnaît-il. Je joue bien depuis quelque temps mais, sans réussi à descendre sous le par. Au dernier tour, j’ai fait le job en attaquant aux bons moments et en rentrant les putts. J’ai aussi bien chippé pour sauver mes pars. Nous rejouons le 12 avril à Florida Coast University puis nous enchaînerons sur le Conférence (ASUN) le 18.»

En individuel, Alexandre d’Aurelle de Paladines (James Madison) a terminé à la quarante-deuxième place (223).

Auteur d’un 68 au premier tour du Bayou City Collegiate Classic au Texas, Julien Sale pointait à la troisième place à deux coups des leaders. L’après-midi a été plus difficile pour le Réunionnais relégué à la quarante-neuvième place après son 79 : «Le matin, je n’ai pas fait d’erreurs et j’ai bien managé le parcours, précise-t-il. Puis, l’après-midi, mon swing s’est un peu déréglé dans le vent et le score a été moins bon. Au dernier tour, j’ai corrigé ce qui n’allait pas la veille (72). Le scoring n’a pas été au top mais, j’ai tapé de bons coups et mis quelques putts. J’en ai loupé quelques-uns de très peu qui ont touché les bords. Dans l’ensemble, le résultat n’est pas là à cause d’un neuf trous qui me coûte cher. Mais, ça reste un bon tournoi avec beaucoup de positif à retenir. Je sais sur quoi je vais devoir travailler pour être performant la prochaine fois.»

L’étudiant d’Arkansas State a décroché une quarante-et-unième place avec un total de 219.

Les quatre autres Français présents à Houston n’ont pas été à la fête. Les trois de Nicholls State, Martin Trochu, Mickaël Najmark et Victor LeGal ont fini 71e (227), 94e (242) et 92e (239). Théo Berger (McNeese State) a devancé les deux derniers de quelques places (87e à 232).


Par Gérard RANCUREL
7 avril 2021