Accueil / Actus / Fédération / Présidence et gouvernance / Christophe Muniesa : « Nous sommes mobilisés pour que le golf reprenne le plus vite possible »

Christophe Muniesa : « Nous sommes mobilisés pour que le golf reprenne le plus vite possible »

Alors que beaucoup d’informations contradictoires circulent autour de la réouverture des golfs, le Directeur Général de la ffgolf fait un point complet et transparent sur la situation à date et l’action, concertée, menée au quotidien par la Fédération.

Christophe Muniesa, vous êtes le directeur général de la ffgolf. Pourriez-vous nous dire quand il sera autorisé de rejouer au golf ?

Aujourd’hui il y a beaucoup de questions, beaucoup de communication circule, et surtout beaucoup d’informations contradictoires sont diffusées !

On entend çà et là de multiples scenarii de reprise, il faut être prudent avec toutes ces infos. Tout le monde cherche à savoir comment le déconfinement va être mis en œuvre alors que le Gouvernement français lui-même ne le sait pas encore précisément…
Cela se comprend parfaitement compte tenu de la complexité de la situation. La Fédération travaille d’arrache-pied depuis le début de la période de confinement pour élaborer en concertation avec les acteurs de la filière golfique un scénario adapté au déconfinement. Celui-ci a été présenté au ministère et est actualisé régulièrement.

Mais justement la ministre n’a-t-elle pas douché vos espoirs dans sa communication récente ?

Non car son discours est clairement orienté vers le sport professionnel alors que nous nous inscrivons plus dans un cadre sport & loisirs. Tout le monde comprend que les règles qui s’imposeraient au football et au rugby pros, seront très différentes de celles qui s’appliqueraient pour le golf, la voile, l’équitation le cyclisme, les sports de montagne ou encore le surf.

Donc, dès le 11 mai…

La ffgolf, comme l’ensemble des fédérations, a été destinataire d’un message émanant du ministère des Sports, dans le prolongement justement des propos tenus par la ministre sur Eurosport le mercredi 22 avril.

Nous citons : « À ce jour aucune communication gouvernementale sur une date de reprise des activités physiques et sportives n’a été évoquée en dehors de la pratique physique hebdomadaire, dans le respect des mesures barrière, de la durée d’une heure maximum et du périmètre de 1 km maximum autour du lieu de confinement. Aucune reprise des activités sportives n’a, à ce jour, été envisagée pour le 11 mai, date de début du déconfinement annoncé par le Président de la République. 
Par anticipation, des réflexions sont actuellement conduites par le ministère des sports en partenariat avec tous les acteurs concernés afin d’envisager les conditions, notamment médicales et sanitaires, dans lesquelles une reprise progressive de l’activité sportive pourra être mise en œuvre, notamment pour les sportifs de haut niveau et les sportifs professionnels.
Si chaque fédération est aujourd’hui amenée à développer une réflexion sur les conditions sanitaires de reprise de ses activités sportives fédérales, il est bien entendu que ces dispositions ne peuvent faire l’objet d’une communication large à ce jour au risque d’être contredites par les mesures gouvernementales. »

Comment préparez-vous ce déconfinement ?

Nous échangeons d’abord quotidiennement avec d’autres fédérations organisant des sports individuels, de plein air comprenant une dimension loisir permettant, sur la base d’une approche similaire d’être plus forts que le golf ne le serait seul. Il n’aura échappé à personne que tous les sports ne sont pas égaux dans leur capacité à appliquer en toutes circonstances « les gestes barrières et la distanciation sociale ». Le golf n’est pas le seul à offrir ces garanties du point de vue sanitaire, mais très clairement nous pensons que la pratique de notre sport pourrait reprendre, tout en se conformant aux contraintes rappelées en toute occasion par le Gouvernement.

Ensuite, afin d’étayer nos démarches, nous avons préparé différents documents permettant de défendre au mieux notre cause. Ces documents s’appuient sur 3 piliers principaux. 

- La santé, bien entendu. C’est la priorité n°1. Avec l’élaboration des gestes barrières adaptés et compatibles avec la pratique du golf. Nous avons également collaboré avec les fédérations étrangères à ce sujet.  Une charte à destination des joueurs et des « fiches métiers » pour les personnels ont été conçues en proposant des règles pour toutes les activités, y compris celles « hors parcours », c’est-à-dire practice, club-house, enseignement, pro-shop …

- Le poids économique du golf et de l’ensemble des activités qui se rattachent à sa pratique. A partir de l’étude EY que nous avons menée il y a peu, nous avons démontré ce que représente la filière golf en terme, d’emplois, de chiffre d’affaires, de recettes fiscales également. Nous avons bien précisé que les clubs sont des entités économiques à part entière, et non pas des structures financées et hébergées par des collectivités 

- Et enfin un volet social et « sociétal » qui n’est pas le moindre car nous souhaitons également apporter une contribution forte pour ce déconfinement. Nous souhaitons mobiliser tous les clubs pour pouvoir accueillir les enfants des écoles et collèges pendant cette période de reprise de l’activité scolaire. Il s’agit d’une attente forte du Gouvernement. Le mi-temps « sportif » proposé par le MEN pourra être assuré dans des clubs de golf. L’encadrement et la formation des jeunes seront assurés par des pros PGA. La ffgolf prendra à sa charge la rémunération des pros, et des fonds conséquents ont été provisionnés pour cette action.

Et les clubs eux-mêmes ont-ils un rôle à jouer ?

Oui ils sont au cœur de nos réflexions et actions quotidiennes. Ils seront des acteurs essentiels de ce déconfinement. Nous percevons bien qu’au-delà des orientations nationales, c’est au plus près des enjeux de terrain, en lien avec les mairies et les préfectures que le déconfinement sera mis en œuvre. C’est avec les clubs et pour eux, comme pour les golfeurs, que nous œuvrons sans relâche.

Nous leur préparons un kit de communication qui leur permettra de faire preuve de la plus grande force de conviction et d’autant de pédagogie quand ils iront voir leur maire, leur préfet, pour préparer le déconfinement. Ce kit leur sera adressé dans les tous prochains jours.

Vous semblez optimiste...

Optimiste, ce serait présomptueux compte tenu de la grande incertitude à laquelle nous faisons tous face. Ce que je peux vous dire, c’est que nous sommes mobilisés avec toute notre énergie, aux côtés des groupements professionnels pour que le golf puisse reprendre le plus vite possible. Nos élus, nos équipes, et nos cabinets conseils sont sur la brèche pour rendre cela non pas uniquement « possible » mais bien une réalité !