Accueil / Actus / Mondiaux 2022 / Mondiaux 2022 : des parcours d’exception

Mondiaux 2022 : des parcours d’exception

Le Golf National et Saint-Nom-la-Bretèche, des parcours qui vous parlent et qui seront les hôtes des prochains Championnats du Monde fin de l’été 2022. En plus d’être des monstres golfiques, ils sont aussi remplis d’histoire. Retour sur les instants marquants de ces tracés d’exception.

Un petit aperçu du golf National avec ici le trou numéro 13, l'un des plus beaux. Crédit / ffgolf

Le Golf National : un bijou moderne

On a tous un souvenir en tête qui nous ramène au Golf National. Que ce soit en tant que joueur avec le plaisir frustrant de souffrir sur ce dessin ou en tant que spectateur avec les cris des 300 000 supporters venus dans les Yvelines pour assister à la victoire européenne lors de la Ryder Cup 2018.

Le trou numéro 1 lors de la Ryder Cup 2018 au Golf National.

En 2022, pour les Championnats du monde amateur par équipes, le Golf National ne manquera pas d’offrir de nouvelles émotions. Des émotions fortes comme celles qu’il a livré par le passé. Car si le tracé de l’Albatros n’existe que depuis octobre 1990, il a déjà été le théâtre de nombreux Open de France, de nombreuses épreuves amateur de renom et de nombreuses victoires.

Dessiné par Hubert Chesneau, le site du Golf National a vu le jour à l’initiative de Claude-Roger Cartier, alors président de la ffgolf entre 1981 et 1997. Son idée : sortir de terre un espace unique et un site permanent capable d’accueillir l’Open de France qui prenait à l’époque de plus en plus d’ampleur. Le 5 octobre 1990, le site est donc inauguré et depuis 1991 il reçoit l’Open de France « à la maison ». C’est aussi un parcours qui a déjà reçu les Championnats du Monde. C’était en 1994, avec une victoire des États-Unis, et la présence d’un certain Tiger Woods dans l’équipe américaine. Au-delà de grandes épreuves pour les amateurs, l’Albatros peut surtout se vanter d’être le tracé de l’Open de France et de la Ryder Cup 2018, sûrement l’une des meilleures éditions de son histoire.

Alors pour les Mondiaux 2022, il s’est imposé tout naturellement. Difficile, vicieux, usant mais magnifique, le dessin de l’Albatros est un réel challenge. Si le spectacle viendra à n’en pas douter des mains des meilleurs amateurs du monde, il sera aussi assuré par ce parcours unique aux nombreux obstacles et au finish spectaculaire. Une nouvelle page de l’histoire de ce golf va s’ouvrir l’an prochain. Elle viendra s’ajouter aux plus belles victoires qui s’y sont écrites comme le doublé de Jean-François Remesy aux Open de France 2004 et 2005 ou encore le triomphe de l’Europe de Thomas Bjørn en 2018. Autant dire que les 6649 mètres (des back tees) de l’Albatros n’attendent que ça !

Saint-Nom-la-Bretèche : tradition et excellence

Le golf de Saint-Nom à sa création.

En association avec le Golf National, le Golf de Saint-Nom-la-Bretèche accueillera lui aussi les Mondiaux de 2022. Dans un style bien différent, plus authentique, ce lieu respire le golf que l’on aime, le golf d’avant, le golf des traditions et des belles maisons. Il proposera donc un autre visage que celui du Golf National aux meilleurs amateurs pour 2022 mais un visage complémentaire creusé par une histoire riche.

Inauguré en 1959, le Golf de Saint-Nom-la-Bretèche est né de la volonté d'un homme. En 1954, une ferme dans un petit village, à flanc de coteau entre le plateau de la forêt de Marly et la plaine de Versailles, est en vente. Daniel Féau va en devenir le propriétaire et réaliser le projet d'une vie : y construire un golf. Dans la cour d'honneur s'étend le putting green, en contrebas, le chipping-green à pris la place du vieux poulailler. Les anciennes écuries des chevaux de traits abritent le local du caddie-master. Les pierres de taille soigneusement rejointées donnent de l'allure aux corps de bâtiment. Connu comme l’un des golfs avec les greens les plus rapides de France, deux parcours de 18 trous s’articulent autour d’un club house aménagé dans une magnifique ferme du XVIIIème, dépendance royale du Château de Versailles.

Les affiches légendaires du Trophée Lancôme.

C’est l’architecte Fred Hawtree qui a dessiné les deux parcours de Saint-Nom dans la tradition des grands golfs anglo-saxon. À l’égal des grands architectes, il a su créer un tracé en parfaite harmonie avec la plaine de Versailles. Au tout début de son existence, il accueillait déjà le Championnat du Monde professionnel par équipes de 1963 (Canada Cup), puis, pendant 34 ans, le Trophée Lancôme. Cette épreuve unique a d’ailleurs largement contribué à la renommée de ce site. La première édition de 1970, remportée par Tony Jacklin était déjà très séduisante. Par la suite, des joueurs comme Arnold Palmer, Gary Player ou encore Severiano Ballesteros s’imposeront dans cette épreuve automnale. Imaginé par Gaëtan Mourgue d’Algue, membre du golf de Saint-Nom-la-Bretèche depuis sa création, et Dominique Motte, le Trophée Lancôme est un monument du golf tricolore dont les affiches mythiques ont apporté un véritable cachet.

C’est donc sur un golf rempli d’histoire que les équipes des Mondiaux 2022 vont s’affronter. Le défi golfique risque d’être corsé et l’harmonie entre le Golf National et le Golf de Saint-Nom-la-Bretèche semble parfaite. Tous les meilleurs joueurs du monde sont passés par cette épreuve et certains ont foulés ces fairways français. Dans les pas des plus grandes stars, les participants des prochains Mondiaux tenteront de suivre leurs traces sur deux dessins qui font la fierté de l’Hexagone.


Par Romain MURAILLE
24 novembre 2021