Accueil / Actus / Pro / Challenge Tour / Challenge Tour Grand Final : Sciot-Siegrist peut avoir le sourire

Challenge Tour Grand Final : Sciot-Siegrist peut avoir le sourire

Sur un parcours toujours aussi exigeant, Robin Sciot-Siegrist a réalisé l'un des exploits du deuxième tour en rendant une carte de 68 (-3) qui le propulse en troisième position, à deux coups de la tête.

Robin Sciot-Siegrist
Son 68 (-3) est le troisième meilleur score du jour ! Alexis Orloff / ffgolf
07-10
novembre
CHALLENGE TOUR GRAND FINAL
LIEU : Club de Golf Alcanada, Espagne
CIRCUIT : Challenge Tour

Le résumé

Après l'extrême difficulté proposée par le parcours du Club de Golf Alcanada hier, mélange de technicité, de préparation et de conditions météo drastiques, la deuxième ronde ce vendredi n'a guère été plus facile. Certes, quelques trous ont été rendus plus faciles, les greens ont quelque peu ralenti, et le vent n'a pas été aussi fort, mais à la fin de la journée seuls six joueurs sur les 45 en lice pointent sous le par total. Autoritaire depuis le début de cette grande finale, Francesco Laporta a confirmé ses ambitions de trophée - et de vainqueur du Challenge Tour le cas échéant - en postant une carte de 69 (-2), qui lui permet de conserver seul les commandes, à -5 total. L'Italien devance d'un coup l'Espagnol Sebastian Garcia Rodriguez, 69 (-2) également.

Les Français

Meilleur Bleu hier (71, par), Robin Sciot-Siegrist l'a été à nouveau aujourd'hui. Le joueur de Saint-Nom-la-Bretèche a même brillé en alternant cinq birdies contre deux bogeys pour rendre un excellent 68 (-3), qui le place troisième à deux coups du leader. « C'était finalement moins dur que je ne le pensais », a-t-il indiqué à notre confrère de Journal du Golf. « Les greens étaient un peu moins bons mais moins rapides. Et honnêtement, je m'attendais à plus de vent. Je suis très content de cette journée. J'ai eu quelques bons passages : j'ai rentré un chip, un long putt. De manière générale, j'ai assez bien joué. Je suis content de la façon dont ça s'est goupillé. » Obligé de terminer premier ou deuxième du tournoi pour intégrer le top 15 de la Road to Mallorca et décrocher ainsi son ticket pour l'European Tour la saison prochaine, le gaucher n'est donc qu'à une petite place de réaliser un tel exploit...

Belle journée également pour Mathieu Fenasse, auteur d'une carte de 70 (-1). Le Toulousain, qui a commis un bogey en début de partie (au 3) et deux à la fin (16, 18) a heureusement arraché quatre birdies en milieu de parcours pour battre le tracé. « Dans l'ensemble je suis content de ma journée, même si c'est un peu dommage de terminer sur un bogey au 18. Mais c'est comme ça, c'est le golf. J'ai quand même très bien putté dans l'ensemble. Le vent rend ce parcours encore plus dur. Il tourbillonne un peu. Parfois, il y a quelques rafales. Une carte sous le par dans ces conditions, c'est très bien », a-t-il déclaré à notre confrère de Journal du Golf. Le voilà 16e à +2.

Les autres Français sont en revanche distancés. Avec une carte de 72 (+1), Antoine Rozner pointe au 30e rang à +4. Il devance d'un coup Grégory Havret et Damien Perrier, qui ont eux aussi joué 72. Robin Roussel (74) est 41e à +8, tandis qu'Ugo Coussaud (76) est 44e à +10.


Par Alexandre MAZAS
8 novembre 2019