Accueil / Actus / Pro / Challenge Tour / Swiss Challenge (CT) : Julien Quesne, magnifique co-leader

Swiss Challenge (CT) : Julien Quesne, magnifique co-leader

Cinquième à mi-parcours, le Français grimpe sur la plus haute marche du podium après 54 trous. A -11 (202), il partage les commandes avec le Finlandais Lindell et le Suédois Blomstrand. Fenasse (5e) et Sciot-Siegrist (9e) restent eux aussi dans le coup pour la gagne.

Julien Quesne effectue un retour fracassant cette semaine en Suisse... Stuart Franklin / Getty Images Europe - AFP
06-09
juin
SWISS CHALLENGE PRESENTED BY ASSOCIATION SUISSE DE GOLF
LIEU : Golf Sempachersee, Suisse
CIRCUIT : Challenge Tour

Le résumé 

La mauvaise affaire comptable de ce Moving Day à Lucerne (Suisse) est sans aucun doute la propriété du Suédois Christofer Blomstrand. Seul leader la veille à -12 avec trois coups d’avance sur ses premiers poursuivants, le Scandinave a clairement coincé sur son aller, concédant deux double-bogeys au 1 puis au 7 avant de rectifier quelque peu la mire avec trois birdies du 10 au 13. Sa carte de 72 (+1) l’oblige néanmoins à partager le commandement du Swiss Challenge avec le Finlandais Oliver Lindell, 67 (-4) aujourd’hui, et Julien Quesne, auteur d’un solide 68 (-3). Le Manceau, qui ne s’est plus imposé depuis l’Open d’Italie (c’était sur le Tour européen en 2013), a déjà gagné en Suisse, dans ses vertes années. En 2009, sur le Challenge Tour, il s’était ainsi octroyé le Trophée Golf de Genève, l’un de ses deux succès dans cette deuxième division européenne. De bon augure pour un garçon qui n’a pas été épargné par les blessures, notamment au dos, ces deux dernières années.

« Je suis vraiment heureux de me retrouver en position pour la gagne ce dimanche, souffle-t-il sur le site officiel du Challenge Tour. Je suis assez content de mon jeu car cela fait bien longtemps que ne j’avais plus joué à ce niveau-là. Bref, pour l’instant, c’est une très bonne semaine. J’ai pas mal travaillé avec mon coach (Benoît Ducoulombier) ces dernières semaines car ma frappe de balle n’était pas bonne. Depuis deux ans, ce n’est pas simple pour moi. J’ai été souvent blessé et j’ai même pensé arrêter de jouer au plus haut niveau. Bref, si je l’emporte demain, cela aura une dimension particulière pour moi… » 

Les Français 

Julien Quesne n’est pas le seul tricolore à être en mesure de décrocher le Swiss Challenge 2019. Mathieu Fenasse, propriétaire d’un bon 69 (-2) ce samedi, pointe ainsi en cinquième position à -9 (204). A deux longueurs seulement derrière les leaders. Idem ou presque pour Robin Sciot-Siegrist, en net regain de forme après un début de saison délicat (un cut franchi en Turquie pour une 47e place suivie par trois échecs consécutifs). Le gaucher occupe ainsi la neuvième place à -8 (205). Lui aussi est dans le coup pour la gagne grâce à son excellent 66 (-5) du jour. Pour Thomas Linard et Grégory Bourdy, 20es à -4 (209), un accessit demeure en revanche toujours réalisable. Le top 10 n’est qu’à quatre points. Plus loin, on retrouve Damien Perrier et Antoine Rozner (34es à -2) devant Ugo Coussaud (45e dans le par) et Alexandre Daydou (55e à +2). 


Par Lionel VELLA
8 juin 2019