Accueil / Actus / Pro / DP World Tour / DP World Tour Championship : Un finish canon pour Perez

DP World Tour Championship : Un finish canon pour Perez

Avec une dernière journée impeccable bouclée par une carte de -6 (66), Victor Perez termine la saison sur une bonne note. Il se classe 12e du tournoi et 22e de la saison régulière. Jon Rahm remporte le dernier tournoi de la saison à -20 et le numéro 1 mondial Rory McIlroy le classement général du DP World Tour.

Une victoire cette année et une 22e place finale au ranking du circuit, Victor Perez a de quoi être satisfait. DAVID CANNON / Getty Images via AFP
17-20
novembre
DP WORLD TOUR CHAMPIONSHIP
LIEU : Jumeirah Golf Estates (Earth), Émirats arabes unis
CIRCUIT : DP World Tour

McIlroy, un numéro 1 mondial qui domine la planète golf, Jon Rahm qui s’offre un troisième DD World Tour Championship en quatre participations et Victor Perez qui conclue sa saison par une très bonne note. C’est en quelques lignes le résumé de ce dimanche à Dubaï.

Leader à -15 au départ de cet ultime round de la saison, l’Espagnol Jon Rahm a tout simplement été le plus solide sur le dessin du Earth Course. Malgré les attaques venues de l’arrière, le Basque n’a pas fait semblant en démarrant sa partie par trois birdies. Par la suite, il a fait preuve d’expérience en ne commettant qu’une seule petite faute au 4. Trois autres birdies sont venus compléter sa carte pour une score de -5 et un total à -20 suffisant pour décrocher le titre. Il soulève ainsi son troisième DP World Tour Championship en quatre participations : « Je suis venu cette année avec la mentalité que personne n’avait réussi à me battre au cours des deux dernières années. Ils vont devoir attendre encore pour me battre ! »
 

Un match dans le match se jouait aussi sur ce dernier tour de l’épreuve et c’est évidemment Rory McIlroy qui en est sorti vainqueur. Auteur d’une ultime carte de 68 (-4), il termine au 4e rang du tournoi mais s’adjuge pour la 4e fois la place de numéro 1 du ranking. Il rejoint ainsi le Suéois Henrik Stenson dans l’histoire du golf moderne puisqu’il devient le deuxième joueur à soulever la même année le trophée du PGA Tour et celui du DP World Tour. Il confirme également sa place de numéro 1 mondial et de meilleur joueur du globe : « Cela fait 7 ans que ça ne m’était plus arrivé, souligne le Britannique. J’ai gagné trois FedEx Cups depuis la dernière fois que j’ai gagné la Race (2016, 19 et 22). C’est comme ça qu’elle s’appelait à l’époque. Mais ce 4e titre a un goût particulier car il est le fruit d’une constance tout au long de l’année. Je pense que mon pire résultat sur le Tour européen a été une 12e place à Abu Dhabi. Cela aurait été génial de gagner ici le dernier tournoi de l’année mais Jon (Rahm) a été incroyable et il mérite sa victoire. »
 

Les Français

Meilleur Français grâce à un dernier tour en 66 (-6), Victor Perez s’offre la 12e place à -7 et finit 22e au ranking européen. Bien aidé par un meilleur driving ce dimanche, le numéro 1 Tricolore a coloré sa carte uniquement de rouge sans commettre la moindre erreur. Une jolie performance pour conclure la saison avant de déjà se tourner vers 2023 et faire le bilan de 2022 : « Je retiens d’abord la victoire aux Pays-Bas (Dutch Open). Gagner de nouveau était l’un de mes objectifs. C’est donc forcément une bonne saison. Le bilan est positif car je suis au niveau que j’estime avoir. À moi de travailler encore un peu plus. Je ne vais pas reprendre la compétition avant Abu Dhabi (19-22 janvier). Je pars pour New York ce soir. Je reste une semaine pour voir mon préparateur physique. On va faire un bilan de fin d’année et ensuite le retour du jeu va venir vite. Mes objectifs pour la saison prochaine sont clairs. La Ryder Cup en Italie (en septembre). Les Jeux olympiques aussi en 2024. C’est une échéance importante, notamment pour les joueurs français. Il faut se placer. Sans oublier le top 10 pour le PGA Tour (Ndlr, en fin d’année 2023) On va faire le point avec mon staff et voir dans quel compartiment on peut encore s’améliorer. »

20e à -4, Romain Langasque n’a, lui, jamais été battu par le parcours. l’Azuréen sera au départ du premier tournoi de la saison 2022-23 du Tour européen au Joburg Open (24-27 novembre). Frustration en revanche pour Antoine Rozner, 34e dans le par total. Le Racingman, 35e du ranking, ne se qualifie pas (pour le moment) pour The Open 2023 au Royal Liverpool. Quant à Matthieu Pavon, lucide sur le fait d’avoir "signé ma plus mauvaise prestation en termes d’attitude et de golf cette année", il termine 49e à +8.
 


Par Romain MURAILLE
20 novembre 2022