Accueil / Actus / Pro / European Tour / Alfred Dunhill Championship (ET) : Rozner prend le relais

Alfred Dunhill Championship (ET) : Rozner prend le relais

Superbe deuxième tour d'Antoine Rozner ce vendredi en Afrique du Sud : en signant tout simplement la meilleure carte du jour (67, -5) le Racingman se hisse en septième position. Six coups cependant le séparent de l'Espagnol Pablo Larrazábal.

Antoine Rozner
À mi-tournoi le Racingman est septième ! Aitor Alcalde / Getty Images Europe - AFP
28 nov. -
1 déc.
ALFRED DUNHILL CHAMPIONSHIP
LIEU : Leopard Creek CC, Afrique du Sud
CIRCUIT : European Tour

Le résumé

Sevré de victoire sur le Tour européen depuis quatre ans et demi, Pablo Larrazábal tient peut-être son cinquième trophée personnel cette semaine. L'Espagnol, aujourd'hui âgé de 36 ans, a en tous cas pris une option sur la coupe - ou plutôt la massive statue de léopard qui récompense le vainqueur de l'Alfred Dunhill Championship : second hier après son 66 (-6) il est désormais seul leader à -9, grâce à une carte de 69 (-3) comprenant quelques joyaux, comme ce putt monstrueux au 12...

En très grande forme sur les greens du Leopard Creek Golf Club, le mémorable vainqueur de l'open de France en 2008 (il était alors sorti des qualifications) compte la bagatelle de trois coups d'avance sur ses plus proches poursuivants, le Néerlandais Wil Besseling (73) et la star sud-africaine Branden Grace (70).

Les Français

Grand animateur de ce deuxième tour, Antoine Rozner s'est payé le luxe de rendre la meilleure carte du jour, un excellent et inégalé 67 (-5). Le double vainqueur sur le Challenge Tour en 2019, qui dispute en Afrique du Sud le premier tournoi de sa carrière sur le Tour européen en tant que membre, a bondi au classement pour atteindre la septième place, à -3.

Suivent, 14es à -1, Robin Roussel (75) et Matthieu Pavon (72) ; ainsi que 28es dans le par Adrien Saddier (73) et Grégory Havret (72), qui poursuivent donc sur leur belle spirale des cartes européennes il y a huit jours. Enfin Clément Sordet, 61e à +3, passe in extremis le cut. La semaine s'arrête là en revanche pour Julien Guerrier (+5) et Robin Sciot-Siegrist (+6).


Par Alexandre MAZAS
29 novembre 2019