Accueil / Actus / Pro / European Tour / BMW PGA Championship (ET) : Jacquelin remonte le temps

BMW PGA Championship (ET) : Jacquelin remonte le temps

Pour sa 23e participation au BMW PGA Championship, Raphaël Jacquelin, 47 ans, s'est offert une cure de jouvence ce jeudi en rendant une très bonne carte de 69 (-3) qui le place aux portes du top 10 provisoire.

09-12
septembre
BMW PGA CHAMPIONSHIP
LIEU : Wentworth Golf Club (West), Angleterre
CIRCUIT : European Tour

C'est en 1998 que Raphaël Jacquelin, qui disputait sa première saison en tant que membre du Tour européen, a joué à Wentworth pour la première fois. Le tournoi s'appelait alors Volvo PGA Championship et le Lyonnais, alors âgé de 24 ans, en avait manqué le cut. Après vingt-deux participations consécutives au « flagship event » du circuit, le vétéran avait vu sa série prendre fin l'an passé, manquant de rentrer dans le champ pour deux places seulement. Mais cette année, le revoilà dans la banlieue londonienne, et le joueur aujourd'hui âgé de 47 ans a dignement fêté ses retrouvailles avec le fameux parcours Ouest. Une carte très solide de 69 (-3), avec une seule rature au 13 (double bogey) et cinq birdies au total, dont trois dans la dernière ligne droite, le place en effet aux portes du top 10 provisoire. « Ça fait longtemps que je n'avais pas fait un bon score comme ça en jouant vraiment solide. Effectivement ça fait longtemps que je viens ici, et ça aide d'avoir de l'expérience sur ce genre de parcours. Maintenant il va falloir confirmer, mais là je savoure ce 69 qui me donne de la confiance pour demain et le reste de la semaine », a déclaré l'homme aux 656 départs sur l'European Tour.

À -3 après ce premier tour, Jacquelin pointe à cinq coups des leaders, le Sud-Africain Christiaan Bezuidenhout et le Thaïlandais Kiradech Aphibarnrat, qui compte eux-mêmes une longueur d'avance sur l'Australien Adam Scott, qui effectue une rare pige sur le circuit européen. Et un coup derrière le Lyonnais, le deuxième Bleu au leaderboard n'est autre que Robin Roussel, auteur d'un solide 70 (-2) qui le laisse 22e. De son côté Joël Stalter, qui pointe à -1 après 15 trous, fait partie des quelques joueurs partis en toute fin de journée et qui n'ont pas eu le temps de boucler leur partie en raison de l'obscurité. Le Lorrain est actuellement 51e et donc tout juste dans le cut théorique. En revanche la mise en route a été difficile pour les neuf autres Français en lice, qui ont tous joué au-dessus du par, en particulier Victor Perez qui avec un lourd 76 (+4) pointe en 127e position...


Par Alexandre MAZAS
9 septembre 2021