Accueil / Actus / Pro / European Tour / Cartes européennes (finale) : Gonnet démarre au quart de tour

Cartes européennes (finale) : Gonnet démarre au quart de tour

Qualifié pour la finale des cartes européennes par le biais des PQ1 et des PQ2, Jean-Baptiste Gonnet est le meilleur Français du premier tour ce vendredi : avec un superbe 66 (-5) il pointe au deuxième rang !

Jean-Baptiste Gonnet
Retraité des circuits depuis un an, Jean-Baptiste Gonnet effectue un retour fracassant ! Aitor Alcalde / Getty Images Europe - AFP
15-20
novembre
EUROPEAN TOUR Q-SCHOOL FINAL STAGE
LIEU : Lumine Golf Club, Espagne
CIRCUIT : European Tour

Gonnet, l'exploit est en marche

Avant même le début de cette finale des cartes européennes, l'histoire de Jean-Baptiste Gonnet était belle, très belle. Retraité des circuits professionnels depuis un an, l'ancien pensionnaire du Tour européen entre 2007 et 2013 avait décroché sa place dans le champ cette semaine en s'extirpant des deux étapes de qualification, d'abord par une 15e place aux PQ1 en Italie début octobre, puis par un play-off la semaine dernière en Espagne. Deux petits exploits pour l'enseignant à l'Access Golf Center à Valbonne (Alpes-Maritimes), réalisés sans trop d'entraînement et en toute décontraction. « Magnus Konow, un ami qui est mon fidèle sponsor depuis des années et avec qui j'ai fait quelques parties cet été, m'a dit que je devais tenter ma chance aux cartes, parce que j'avais encore le niveau selon lui. Il m'a payé les frais de ces deux épreuves, et c'est passé à chaque fois. Donc me voilà ici, et comme je suis un compétiteur, j'ai envie de réussir », nous expliquait-il hier.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le joueur de 37 ans a parfaitement réussi son entrée en matière, ce vendredi sur le Lakes Course du Lumine Golf & Beach Club. Une carte de 66 (-5) comprenant six birdies contre un bogey lui a même offert la place de leader au club-house pendant une bonne partie de la journée, avant d'être dépassé sur la fin par l'Américain John Catlin (65, -6). « J'ai eu un grand jeu fantastique, comme depuis pas mal de temps. Au putting ça aurait pu être mieux, mais ça peut toujours être mieux, donc dans l'ensemble je suis très satisfait », indique-t-il ce soir. S'il assurait avant le tournoi ne ressentir aucune pression, puisqu'il ne reprendra le fil de sa carrière professionnelle que s'il obtient une carte du Tour européen, Gonnet reconnaît qu'il s'est pris au jeu maintenant que le tournoi est lancé : « J'ai à cœur de bien faire, donc il y a une forme de pression. Plus tu t'approches du but, plus tu penses au résultat. Une place dans les 25, j'y pense quand même... »

Cinq autres Français sous le par

Belle entrée en matière également pour Robin Sciot-Siegrist et Grégory Havret, qui évoluaient tous deux sur le Hills Course aujourd'hui, et se partagent la huitième place avec des cartes de 68 (-4). « Je sors d'une bonne semaine, donc je joue plutôt bien et j'ai réussi à continuer sur cette lancée. Le sixième tour est encore loin et il peut se passer plein de choses, donc à moi de continuer comme ça », déclare le gaucher, qui a manqué l'accession directe sur l'European Tour pour une poignée d'euros la semaine dernière lors de la Grande Finale du Challenge Tour. « C'est une très bonne entame, un très bon tour de golf. Je ne me sens pas mal, je prends beaucoup de greens et je me mets assez peu en danger. Le putting n'est pas flamboyant, mais il reste assez solide, donc j'ai des sensations assez correctes cette semaine », explique le Rochelais, en quête d'un retour à l'échelon supérieur après une saison bouclée à la 28e place sur le Challenge Tour.

Derrière ces deux hommes, Adrien Saddier et Julien Quesne pointent au 16e rang avec des scores de 68 (-3) sur le Lakes. Frédéric Lacroix, auteur d'un 71 (-1) sur le Hills, est le sixième Français sous le par à l'issue de cette première journée (50e). Suivent, 80es dans le par, Sébastien Gros, Mathieu Fenasse, Ugo Coussaud, Grégory Bourdy, Damien Perrier et Gary Stal ; 106es à +1 Clément Sordet et Romain Wattel ; 123e à +2 Thomas Linard ; et enfin 139e à +3 Mathieu Decottignies-Lafon.

La décla de Julien Quesne

Mon seul objectif est d'être dans les 25 à la fin de la semaine. Le Challenge Tour, j'ai déjà donné... !


Par Alexandre MAZAS
15 novembre 2019