Accueil / Actus / Pro / European Tour / Cartes européennes (finale) : Saddier se hisse dans le top 5

Cartes européennes (finale) : Saddier se hisse dans le top 5

Le troisième tour de la finale des cartes européennes disputé ce dimanche à Lumine a vu Adrien Saddier, auteur d'un superbe 67 (-5), remonter en cinquième position. Grégory Havret, 16e, est l'autre Français dans le top 25 provisoire.

Adrien Saddier
Avec son 67 (-5) Adrien Saddier a gagné 35 places au leaderboard ce dimanche. Alexandre Mazas / ffgolf
15-20
novembre
EUROPEAN TOUR Q-SCHOOL FINAL STAGE
LIEU : Lumine Golf Club, Espagne
CIRCUIT : European Tour

Saddier, la belle opération

Auteur d'une carte dans le par hier pour sa première sortie sur le Hills Course, Adrien Saddier a trouvé la recette aujourd'hui pour dominer le deuxième parcours du Lumine Golf Club. Malgré le vent, très présent dans la matinée, et le froid, le Haut-Savoyard a inscrit six birdies sur sa carte, ne concédant qu'un seul bogey au 9. « On a commencé dans des conditions assez dures, donc tout ce que je voulais c'était de rester dans le moment présent, de ne pas m'inquiéter. Je savais que ça allait être la bataille », indique le Tricolore de 27 ans. « Mais comme j'étais en confiance dans mon jeu, dès que j'ai eu l'occasion j'ai essayé d'agresser les drapeaux. Au retour il y a quelques putts qui sont tombés, donc ça fait un score bonus dans ces conditions. »

Un bonus non négligeable en effet, puisque avec son 67 (-5) le pensionnaire du circuit européen en 2019 gagne 35 places au leaderboard. Après trois tours, le voilà cinquième à -8, quatre coups derrière le Danois Benjamin Poke, seul leader après son 69 (-3) sur le même parcours. Une belle opération donc, même si tout reste encore à faire : Saddier n'a que deux coups de marge sur les joueurs hors du top 25, et devra donc continuer sur ce rythme pour récupérer ses droits de jeu à la fin du tournoi. « Physiquement ça va très bien grâce au très bon boulot des physios de la Maison France. Je fais le travail de mon côté aussi en termes de récupération, donc tout ça fait que je me sens très bien », assure-t-il. Il évoluera lundi sur le Lakes Course pour une dernière ronde avant le cut, qui retiendra les 70 premiers et ex æquo pour les deux derniers tours.

Havret continue sous le par

Deuxième Français dans le top 25 provisoire, situé à -6, Grégory Havret pointe justement à -6 après un troisième tour bouclé en 71 (-1) sur le Hills Course. Le Rochelais, qui partageait la partie de Jean-Baptiste Gonnet (dur 75, +3 pour le Cannois), s'est remis d'un bogey au 11, son deuxième trou, avec deux birdies tardifs au 3 et au 7. Solide à défaut d'être flamboyant, l'homme aux 517 tournois joués sur l'European Tour reste en course pour retrouver l'élite l'an prochain : « Tant que je jouerai sous le par, ce sera bien. Je suis pas mal, mais c'est extrêmement limite, parce qu'un ou deux coups dans un sens ou dans l'autre peuvent vraiment faire la différence cette semaine. Il va falloir continuer comme ça, et même jouer un peu plus que juste sous le par, parce que je perds un peu de terrain depuis mon très bon premier tour. » De retour sur le Lakes Course demain, l'expérimenté Havret a toutes les cartes en main pour améliorer sa 16e place provisoire.

Perrier, la remontée fantastique

Soixante-dix-neuvième après deux tours, Damien Perrier a signé la plus belle remontée du jour en rendant une excellente carte de 66 (-5) sur le Lakes Course. Avec six birdies contre un seul bogey au compteur, le Rennais a livré une journée quasi-parfaite qui lui permet de revenir aux portes du top 25, 26e à -5. « C'est un score qui fait du bien ! Je suis resté focalisé sur mon jeu, mon potentiel du moment et la dynamique que j'ai créé ces dernières semaines. J'étais un peu frustré de mes deux premiers rounds, mais aujourd'hui j'ai su capitaliser sur un bon fonds de jeu », savourait-il ce dimanche soir.

Le joueur du Challenge Tour est l'un des huit Français, sur seize, du bon côté du cut provisoire après trois tours : derrière lui on retrouve Robin Sciot-Siegrist (dans le par aujourd'hui) 34e à -4, Clément Sordet (-3) 46e à -3, et enfin Gary Stal (-3), Thomas Linard (-3) et Jean-Baptiste Gonnet (+3) 62es à -2.

Les huit autres Bleus devront faire fort demain pour intégrer le top 70 et continuer à rêver du Tour européen. Mathieu Fenasse est 82e à -1, Ugo Coussaud et Frédéric Lacroix sont 97es dans le par, Grégory Bourdy et Julien Quesne sont 121e à +2, Sébastien Gros et Romain Wattel sont 137es à +4, et enfin Mathieu Decottignies-Lafon est 147e à +8.


Par Alexandre MAZAS
17 novembre 2019