Accueil / Actus / Pro / European Tour / HNA Open de France (ET) : Alex Ier, roi de France

HNA Open de France (ET) : Alex Ier, roi de France

Distancé de sept coups au départ ce dimanche, Alex Norén a profité de la mauvaise journée des leaders pour remporter le 102e HNA Open de France. Grâce à une carte finale de 67 (-4) et un total de -7, il devient le premier Suédois à remporter le tournoi.

Alex Norén
Alex Norén remporte en France son 10e succès sur le Tour européen. Alexis Orloff / ffgolf
28 juin -
1 juil.
HNA OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

Comme souvent ces dernières années, le « French Open » s'est offert un très beau vainqueur. Après Tommy Fleetwood, brillant lauréat de la première édition labellisée Rolex Series l'an passé, la coupe Stoïber passe dans les mains d'Alex Norén, qui signe au Golf National son dixième succès sur le Tour européen, le premier depuis le BMW PGA Championship 2017. À bientôt 36 ans, le 16e joueur mondial (qui devrait grimper au 14e rang demain) et désormais numéro 2 à la Race to Dubai devient également le premier Suédois à s'imposer en terre française.

Cette victoire, Norén est allé la chercher en jouant un golf pas loin d'être exceptionnel au cours du week-end. Distancé au soir du cut (+3 total, neuf coups de retard), le natif de Stockholm a joué 65 et 67 samedi et dimanche, soit dix coups en-dessous du par ! C'est trois coups de mieux que les autres... Et, comme toujours sur l'Albatros, c'est sur les trous 15 à 18 que la victoire s'est jouée : quand le Viking franchissait ce passage en -2 (birdies 16 et 17), ses rivaux sombraient. De Julian Suri, Sergio Garcia et Jon Rahm, tous trois dans l'eau au 18, à Marcus Kinhult, dans le rough au 15, en passant par Chris Wood, putter en panne sur la fin (bogeys 15 et 17), pas un n'est sorti indemne du terrible enchaînement.

Sept coups de retard

« S'il y a un parcours sur lequel il est difficile d'être en tête, c'est bien celui-là », indiquait le vainqueur en conférence de presse. « Je pensais devoir atteindre -8 pour avoir une chance d'accrocher un play-off, mais les derniers trous sont tellement difficiles... » Comme l'an passé à Wentworth, Norén s'impose en comblant un déficit de sept coups à l'entame du dernier tour : « C'est un sentiment génial ! Je suis passé pas loin à deux ou trois reprises cette année, aux États-Unis et à Wentworth. Tout le monde veut gagner ce tournoi, et c'est incroyable d'y être arrivé aujourd'hui, surtout vu la manière dont ça s'est déroulé. »

Avec ce succès, le Suédois accroît sensiblement ses chances - déjà grandes puisqu'il faisait déjà partie des huit qualifiés virtuels - de revenir au Golf National fin septembre. Une excellente nouvelle pour l'Europe, qui pourra a priori compter sur le dernier vainqueur sur l'Albatros pour reprendre la Ryder Cup aux Américains : « Si je suis dans l'équipe, je pourrai énormément m'appuyer sur cette victoire. Les premières années où j'ai joué ici, je ne pensais jamais être capable de m'imposer, mais avec mes bons résultats des trois dernières éditions (8e en 2016, 10e en 2017, ndlr) j'arriverai ici avec beaucoup de confiance. Je pense que tous les golfeurs fonctionnent de la même façon : on aime bien jouer sur des parcours où on a de bons souvenirs. »

Alex Norén
Alex Norén est le premier Suédois à soulever la coupe Stoïber (Alexis Orloff / ffgolf)

Garcia a fait le show

Norén retrouvera dans la Team Europe plusieurs joueurs qui ont animé le dernier tour de ce 102e HNA Open de France. Peut-être l'Anglais Chris Wood (73) ou l'Écossais Russell Knox (65), deuxièmes ex æquo à une longueur en compagnie de l'Américain Julian Suri (69). Plus sûrement les Espagnols Jon Rahm (72), cinquième à deux coups, et Sergio Garcia (74), huitième à trois coups. Le vainqueur du Masters 2017, qui a tout tenté au 18 pour attraper le green après un drive dans le bunker (balle dans l'eau, double bogey), a régalé jusqu'au bout le public parisien, tout comme le numéro 2 mondial Justin Thomas (71), qui termine lui aussi huitième au terme d'une dernière journée sans grande réussite.

Un bon top 20 pour Lorenzo Vera

Côté français, le bilan est satisfaisant pour Michaël Lorenzo Vera, qui se classe 16e à -2 grâce à un solide 68 (-3). Après un premier tour particulièrement délicat dans le vent, le Basque a dominé l'Albatros trois jours de suite, et quitte la France avec son sixième top 20 de la saison, et quelques certitude supplémentaires. « Je retiens de ce tournoi qu'on est sur la très bonne route avec mon coach et toute mon équipe. Je chope un top 20 avec un +6 à la première journée... Sur un tel parcours, ça montre qu'on sait réagir, reprendre les bons axes de travail », a-t-il commenté. En revanche les trois autres Tricolores n'ont pas fait d'étincelles ce dimanche : Raphaël Jacquelin (72) se classe 37e, Grégory Havret (72) est 49e, et enfin Alexander Levy (78) finit 65e et bon dernier.


Par Alexandre MAZAS
1 juillet 2018