Accueil / Actus / Pro / European Tour / Kenya Savannah Classic (ET) : Sordet aux commandes

Kenya Savannah Classic (ET) : Sordet aux commandes

Excellente entrée en matière de Clément Sordet ce mardi au Karen Country Club, où a lieu le deuxième volet du diptyque kenyan du Tour européen : auteur d'une carte de 64 (-7) le Lyonnais est co-leader !

23-26
mars
KENYA SAVANNAH CLASSIC SUPPORTED BY ABSA
LIEU : Karen Country Club, Kenya
CIRCUIT : European Tour

À peine 48 heures après la conclusion du Magical Kenya Open dimanche après-midi, les joueurs du Tour européen ont attaqué ce mardi le Kenya Savannah Classic, deuxième volet du diptyque local disputé sur le même tracé du Karen Country Club. Et si le vainqueur de dimanche, le Sud-Africain Justin Harding, a repris les choses là où il les avait laissées - carte de 64 (-7) pour se hisser en tête ex æquo - d'autres ont trouvé la clé pour dompter le parcours après une première semaine infructueuse. C'est notamment le cas de Clément Sordet, qui avait manqué le cut vendredi soir malgré un jeu qu'il estimait en place : « Je n'avais pas très bien joué la semaine dernière. Le jeu était présent, mais le score n'était pas là. Donc je suis très content d'avoir joué -7 aujourd'hui », a-t-il déclaré.

Auteur de huit birdies contre un unique bogey, le quadruple vainqueur sur le Challenge Tour a parfaitement pris la mesure du parcours ce mardi : « C'est très important d'arriver à mettre la balle sur le fairway, car l'herbe est assez compliquée à négocier. Il faut la garder en jeu, et même si on ne tape pas beaucoup le driver, ça reste compliqué. Et après ça, il faut aussi la mettre sur les greens, car les chips depuis le bord du green sont également très compliqués. » Outre Sordet et Harding, l'Espagnol Alejandro Cañizares et le Néerlandais Joost Luiten figurent eux aussi dans le quatuor de tête à -7.

Des onze autres Français engagés, sept sont parvenus à jouer sous le par. Lui aussi hors du cut la semaine passée, Matthieu Pavon a signé un très bon 66 (-5) qui le laisse treizième, à hauteur de Robin Sciot-Siegrist. En 67 (-4), Romain Langasque et Victor Dubuisson figurent au 26e rang, tandis qu'Alexander Levy (69) est 54e à -2, et Robin Roussel et Julien Guerrier (70) sont 66es à -1. Un peu plus loin au leaderboard on retrouve Romain Wattel (71) 88e, Joël Stalter et Adrien Saddier (72) 104es, et enfin Damien Perrier (73) 119e.


Par Alexandre MAZAS
23 mars 2021