Accueil / Actus / Pro / European Tour / Omega Dubai Desert Classic (ET) : Langasque est encore là

Omega Dubai Desert Classic (ET) : Langasque est encore là

Sur la lancée de sa bonne 16e place à Abou Dabi la semaine passée, Romain Langasque a démarré la deuxième étape du Desert Swing en rendant un impeccable 68 (-4) qui le place dans le top 10 au soir du premier tour.

28-31
janvier
OMEGA DUBAI DESERT CLASSIC
LIEU : Emirates Golf Club (Majlis), Émirats arabes unis
CIRCUIT : European Tour

Une semaine après l'ouverture en grande pompe de la saison 2021 dans la capitale émiratie, à l'occasion du lucratif Abu Dhabi HSBC Championship estampillé Rolex Series, les joueurs du Tour européen ont fait le court déplacement jusqu'à Dubaï pour un rendez-vous tout aussi prestigieux, quoique moins bien doté : l'Omega Dubai Desert Classic. Pour sa 32e édition le doyen des tournois de golf organisés dans cette partie du monde s'offre cette année encore un plateau exceptionnel, avec comme têtes d'affiche l'Américain Collin Morikawa, 4e mondial et lauréat de l'USPGA Championship l'an passé, et l'Anglais Tyrrell Hatton, le nouveau n° 5 planétaire sacré la semaine dernière à Abu Dhabi. Onze autres joueurs du top 50 mondial sont là aussi pour se disputer la plus grosse part des 3 250 000 dollars mis en jeu et succéder au palmarès à l'Australien Lucas Herbert.

Et si les greens du Majlis Course de l'Emirates Golf Club sont, de l'avis général, en nettement moins bon état que par le passé, cela n'a pas empêché les stars de l'European Tour de faire le spectacle ce jeudi. À commencer par le Sud-Africain Richard Sterne, qui d'un splendide 64 (-8) comprenant neuf birdies et un bogey s'est emparé seul des commandes, une longueur devant le jeune Américain Kurt Kitayama (65). À deux coups, un autre Sud-Africain, Justin Harding (66), partage la troisième place avec l'Espagnol Sergio García, vainqueur de cette épreuve en 2017.

Côté français, parmi les dix engagés (réservistes en début de semaine, Julien Guerrier et Raphaël Jacquelin sont finalement entrés dans le champ) celui qui a pris le meilleur départ est une fois de plus Romain Langasque. Déjà aux avant-postes la semaine dernière à Abou Dabi, où il a pris la 16e place finale après un week-end en demi-teinte, l'Azuréen a livré une première journée impeccable. Quatre birdies et zéro erreur lui ont en effet offert un bon 68 (-4) qui le place neuvième, à quatre coups de la tête. « J'ai bien profité du fait qu'il y avait un peu moins de vent ce matin, et j'ai eu un long jeu très solide qui m'a procuré beaucoup d'opportunités de birdie. Je n'ai pas tout mis, malheureusement, mais j'en ai eu beaucoup, donc je suis très content. Les greens sont moins bons que les autres années, ils sont très irréguliers. C'est difficile de rentrer beaucoup de putts, mais c'est pareil pour tout le monde. Je pense qu'ils vont s'affermir ces prochains jours, donc ça va devenir un peu plus dur. Il faudra se mettre aux bons endroits, du bon côté », a-t-il indiqué aux caméras du Tour.

Deux autres Bleus ont joué sous le par ce jeudi : Alexander Levy et Antoine Rozner, auteurs l'un et l'autre d'une carte de 70 (-2) qui le laisse 20es. Suivent, 55es dans le par (72), Victor Dubuisson, Victor Perez, Julien Guerrier et Benjamin Hébert. En revanche les trois derniers Français sont au fond du leaderboard : Matthieu Pavon 105e en 75 (+3), Michaël Lorenzo Vera 127e en 78 (+6), et Raphaël Jacquelin 129e en 79 (+7).


Par Alexandre MAZAS
28 janvier 2021