Accueil / Actus / Pro / European Tour / Ryder Cup : Marée rouge à Whistling Straits

Ryder Cup : Marée rouge à Whistling Straits

Le miracle n'a pas eu lieu : avec seulement trois victoires et deux égalités dans les simples de dimanche, l'équipe européenne s'est inclinée 19 à 9 contre l'armada américaine, concédant à Whistling Straits la plus lourde défaite dans l'histoire moderne de la Ryder Cup.

24-26
septembre
RYDER CUP
LIEU : Whistling Straits Golf Course (Straits), États-Unis
CIRCUIT : European Tour

Le résumé de la journée

Pendant quelques minutes, on y a cru. Mais, vraiment, juste quelques minutes, le temps pour Rory McIlroy de gagner sur birdie le premier trou du premier match, et celui pour Shane Lowry, juste derrière, de gagner le 2... Mais passés ces brefs instants de ciel bleu, la marée rouge a déferlé sur les rives du lac Michigan, emportant tout ou presque sur son passage. Si le Nord-Irlandais a enfin tenu son rang, dominant de bout en bout Xander Schauffele pour une victoire 3&2, les cadors de cette équipe européenne 2021 ont manqué de jus lors de cette ultime session. Lowry, Jon Rahm et Sergio García ont ainsi été, l'un à la suite de l'autre, écœurés respectivement par Patrick Cantlay (4&2), Scottie Scheffler (4&3) et Bryson DeChambeau (3&2). Trois points rapidement glanés par la Team USA, qui affichait donc le total presque fatidique de 14 points après seulement quatre matchs...

Et comme derrière, le rouge régnait aussi sur les tableaux de score, l'affaire s'est vite résumée à savoir qui, de Dustin Johnson, Justin Thomas ou Collin Morikawa, aurait l'honneur d'inscrire le demi-point garantissant le retour de la coupe de l'autre côté de l'Atlantique. Pendant qu'au 17 « DJ » voyait son putt pour la gagne frôler le trou, « JT » se faisait piéger par le dernier sursaut d'orgueil de Tyrrell Hatton au 14. C'est donc Morikawa, poussé jusqu'au 18 par Viktor Hovland dans le cinquième match du jour (de loin le plus excitant avec sept trous gagnés de chaque côté !), qui validait la victoire américaine : son putt pour la victoire manquait le trou et offrait au Norvégien un demi-point mérité, mais celui acquis plaçait les États-Unis à 14,5...

Rapidement, alors que les joueurs qui en avaient terminé commençaient à s'amuser avec le public, Johnson (1 up face à Paul Casey), Thomas (4&3 face à Hatton) et Brooks Koepka (2&1 face à Bernd Wiesberger) donnaient de l'ampleur au succès et faisaient miroiter à leur capitaine Steve Stricker la possibilité d'un score record à 20 points ! Dans ce qui constituait probablement leur baroud d'honneur en Ryder Cup, Ian Poulter (victoire 3&2 contre Tony Finau) et Lee Westwood (1 up contre Harris English) offraient deux points tardifs aux leurs, Tommy Fleetwood arrachant de son côté le match nul à Jordan Spieth. C'est donc la victoire de Daniel Berger sur Matt Fitzpatrick (1 up) qui établissait le score final : 19 à 9 pour les USA, barre des deux dizaines non atteinte mais record néanmoins battu, cette gifle étant la plus cinglante infligée par l'une ou l'autre équipe depuis la renaissance de l'épreuve en 1979. Plus jeune, plus soudée et assurément plus forte, l'armada américaine a donc soulevé la coupe pour la 27e fois en 43 éditions, la 9e depuis 1979. Pour éviter une semblable déroute dans deux ans à Rome, la Team Europe devra à son tour se réinventer. L'exemple à suivre vient de leur être donné.

La décla de Rory McIlroy (en larmes)

Plus je prends part à cet événement, plus je réalise que c'est ce qu'il y a de meilleur dans le golf. J'adore la Ryder Cup, et j'ai tellement hâte de la rejouer à nouveau. Oui, il n'y a vraiment pas mieux !

Le coup du jour

L'approche de Brooks Koepka au 17 ! Il s'en est fallu de très peu pour que le Floridien ne donne le point décisif à son équipe...

Le chiffre

732Le nombre de jours qu'il va falloir patienter avant la prochaine Ryder Cup ! Rendez-vous le 29 septembre 2023 à Rome...


Par Alexandre MAZAS
27 septembre 2021