Accueil / Actus / Pro / European Tour / Trophée Hassan II (ET) : Levy Puissance 5

Trophée Hassan II (ET) : Levy Puissance 5

Impressionnant de maîtrise sur le parcours de Rabat, Alexander Levy remporte la 45e édition du Trophée Hassan II. À 27 ans, le Varois décroche au passage son 5e titre sur le Tour européen.

19-22
avril
TROPHÉE HASSAN II
LIEU : Royal Golf Dar Es Salam, Maroc
CIRCUIT : European Tour

Il fallait avoir les nerfs solides ce dimanche lors du dernier tour du Trophée Hassan II. En tête quasiment toute la journée, Alexander Levy a livré un combat impressionnant sur un parcours rouge du Royal Golf Dar Es Salam plus redoutable que jamais. Si le Varois est parvenu à s’offrir un cinquième titre sur le Tour européen, il le doit avant tout à une formidable maîtrise de ses émotions.

Deuxième au départ de ce dernier tour, Levy se retrouvait rapidement devant après un premier birdie au 3 couplé au bogey au 2 du leader des trois premiers jours, Alvaro Quiros. À -7, le Français partage alors les commandes avec le Canadien Austin Connelly. Puis se retrouve seul devant après un nouveau birdie au 5, après avoir manqué de peu le putt pour eagle.

Un putting exceptionnel

À la peine toute la journée au driving, Levy commet sa première erreur du jour au 7. Un vilain flyer au dessus du green, après un drive dans le rough de gauche. Il lui coûtera un bogey, effacé dans la foulée sur le par 5 du trou n°8. Toujours seul devant, Levy s’accroche quand ses poursuivants calent.  Le premier tournant a lieu au 11, après une approche trop courte, sa sortie de bunker compliquée traverse le green. Mais Levy, aux nerfs d’acier, sauve le Par d’une ficelle gauche-droite magnifique à quatre mètres. Un putting salvateur à nouveau sollicité au 14.

À trois trous du terme, l’élève de Pete Cowen conserve deux coups d’avance sur un groupe de joueurs à -6. En danger au 16 avec une balle plugée dans le bunker, il choisit, plein de maîtrise, de jouer le bogey et se retrouve à portée de tir de ses rivaux. Mais à nouveau, le Français réagit immédiatement avec une mise en jeu merveilleuse au 17 qui lui offrira un quatrième birdie.

Enfin le Top 50 mondial

Ses deux coups d’avance sont toujours là au départ du 18 que Levy gère prudemment. Après un drive superbe – son meilleur du jour – il attaque tranquillement le green de ce par 5 en trois coups et signe un dernier par pour rendre une solide carte de 70 (-2) et rentrer au clubhouse en -8 total. Encore sur le parcours, Alvaro Quiros doit faire eagle au 18 pour partir en play-off. Mais l’Espagnol se contente finalement du birdie pour prendre seul la deuxième place (-7). À 27 ans, Levy devient donc le premier joueur français à s’imposer au Maroc. Une victoire précieuse en ce début de saison qui lui permet d’empocher 487 500 points pour grimper au 9e rang de la Race to Dubaï. 66e mondial en début de semaine, il devrait également intégrer le Top 50 lundi matin, une porte ouverte pour disputer les plus gros tournois mondiaux. Et espérer encore intégrer l’équipe européenne de Ryder Cup, même s’il ne préfère pas y penser pour le moment…

Hébert aux portes du Top 10, Langasque brille

Derrière le lauréat, Benjamin Hébert prend la deuxième place du clan tricolore. Malgré un dernier tour en 73 (+1), le Briviste prend une belle 13e place finale (-2 total). Il est suivi de Romain Langasque, auteur pour sa part d’un superbe dernier tour. Parti comme une flèche avec trois birdies et un eagle sur l’aller (pour un bogey), le joueur du Challenge Tour signe finalement une carte de 70 (-2) après ses deux bogeys du retour. Il en profite pour gagner quinze places et boucle sa semaine au 22e rang (Par total). Derrière, Raphaël Jacquelin est 41e (+4) après sa journée en (75,+3), devant Romain Wattel 52e (+6). Grégory Bourdy et Michael Lorenzo Vera ferment la marche au 62e rang  (+9).


Par Sébastien CACHARD-BERGER
22 avril 2018