Accueil / Actus / Pro / Jeux Olympiques / Paul-Ian Armitage : « Le projet Paris 2024 pour le golf est tout à fait à notre portée ! »

Paul-Ian Armitage : « Le projet Paris 2024 pour le golf est tout à fait à notre portée ! »

Le point de vue du Directeur du Golf National, où se déroulera l’épreuve de golf olympique.

Paul-Ian Armitage

Le GN, premier golf à organiser la Ryder Cup ET l'épreuve des JO, c'est beau, non ? Quel sentiment prédomine ?

Un sentiment de joie et de fierté pour le golf français et une sensation de responsabilité car les deux événements sont à venir, à réaliser et à produire ! Je suis très heureux de faire partie de tout ça et je ne cache pas que je réfléchis déjà comment communiquer sur ce côté unique pour le bien du Golf National !

Le GN saura-t-il s'adapter aux deux événements de type très différents ? 

Oui sans aucun doute. Pour la Ryder Cup, notre plan est bien avancé et vraiment très solide. À la fois pour le bon déroulement de l’événement, ainsi que pour les activités quotidiennes du Golf National. Pour les JO 2024, nous avons eu la chance d’être présents à bon nombres de réunions, de visites et d’inspections de sites. Le projet Paris 2024 pour le golf est tout à fait à notre portée !

Des travaux importants seront-ils à prévoir ?

Pour les JO 2024, il n’y a pas de travaux majeurs complémentaires. Justement, un des points en notre faveur pour l’obtention du Golf au Golf National, demeure dans les préparations du site pour la Ryder Cup. À six années d’intervalle – les améliorations effectuées récemment seront toujours d’actualité en 2024, sans besoin de refaire quoi que ce soit.

Comment imaginez-vous l'ambiance au GN pendant les Jeux ?

Les JO devraient nous attirer un public jeune et sans doute  plus « néophyte », qui profite des Jeux pour vivre les Jeux ! Cela va dépendre aussi du format de jeu qui sera choisi : strokeplay 4 jours classique ? Matchplay éliminatoire par équipes? Ce sera intéressant de suivre l’évolution du Golf aux JO au Japon en 2020 pour savoir !


Par Propos recueillis par Dominique Bonnot
13 septembre 2017