Accueil / Actus / Pro / Jeux olympiques / Jeux olympiques : Schauffele aux commandes, les Bleus en léger recul

Jeux olympiques : Schauffele aux commandes, les Bleus en léger recul

Auteur d'une fin de partie fantastique, l'Américain Xander Schauffele a rendu un superbe 63 (-8) pour s'emparer de la tête du tournoi olympique masculin à -11. Antoine Rozner (69) et Romain Langasque (70) sont respectivement 15e à -5 et 25e à -3.

Xander Schauffele
L'Américain a égalé le 63 (-8) réalisé par l'Autrichien Sepp Straka hier. Kazuhiro NOGI / AFP

>>> Les scores

Déjà perturbé hier par une météo orageuse, le tournoi olympique masculin l'a été à nouveau ce vendredi lors du deuxième tour. Interrompu pendant deux bonnes heures en milieu de journée, il a subi un nouveau stop en fin d'après-midi, à l'issue duquel les officiels ont prié tout le monde de rentrer à l'hôtel. Seize joueurs n'ont pas eu le temps de boucler leur partie et devront donc en finir tôt samedi matin, mais il est d'ores et déjà acquis que l'actuel leader, l'Américain Xander Schauffele, conservera sa position à l'entame de la troisième ronde.

Le leader : Xander Schauffele (USA)

Meilleur Américain hier avec une carte de 68 (-3), à égalité avec Patrick Reed, Xander Schauffele a survolé les débats ce vendredi. Non seulement par rapport à ses compatriotes, mais aussi au reste du champ : le Californien de 27 ans a en effet rendu une superbe carte de 63 (-8), bien aidé par deux eagles réalisés au 6 (un par 4) et au 14 (un par 5). Égalant grâce à un finish de feu (birdies au 16, 17 et 18) le score réalisé hier par l'Autrichien Sepp Straka, Schauffele a donc pris seul les commandes du tournoi olympique masculin. À -11 total, le seul des quatre joueurs de l'Oncle Sam à n'avoir pas gagné de Majeur entamera donc le week-end en pole position pour aller chercher le graal golfique que représente une médaille d'or olympique.

Les poursuivants

Le leaderboard ce vendredi soir à Kawagoe se pare de toutes les couleurs, puisque neuf nationalités sont représentées au sein du top 10. Le Mexicain Carlos Ortiz (67) est seul deuxième à -10, tandis que le Chilien Mito Pereira (65), le Suédois Alex Noren (67), Sepp Straka (71) et le Japonais Hideki Matsuyama se partagent la troisième place provisoire à -8. À noter que je Japonais, qui a réalisé six birdies en seize trous, n'en a pas encore terminé et pourrait s'emparer seul de la troisième place demain matin s'il réussissait un birdie sur l'un des deux derniers trous qui lui restent à boucler.

L'une des infos principales de la journée, enfin, est la remontée fantastique opérée par le duo irlandais : avec des cartes respectives de 65 (-6) et 66 (-5), Shane Lowry et Rory McIlroy sont revenus dans la course et se partagent la septième place à -7, aux côtés de l'Anglais Paul Casey à qui il reste un trou à jouer.

Les Français

Antoine Rozner : 69 (-2), 15e à -5

Malgré un driving perfectible comme en attestent son 8/14 en termes de fairways touchés, Antoine Rozner a livré une partie solide, bien aidé par un jeu de fers et un putting solides qui lui ont permis de convertir trois occasions de birdie et de rentrer une belle ficelle pour eagle au 8. Avec son 69 (-2) du jour, le joueur du RCF La Boulie perd certes trois places au classement, mais reste bien placé à mi-tournoi, à trois coups seulement du podium provisoire. Sa réaction à l'issue du deuxième tour est à lire ci-dessous.

Romain Langasque : 70 (-1), 25e à -3

À l'image de son compatriote, l'Azuréen a été pénalisé aujourd'hui encore par ses mises en jeu. Avec seulement 7 fairways touchés, il a dû batailler pour sauver ses pars, notamment en milieu de partie où il a concédé trois bogeys au 9, 11 et 14. Heureusement, la mise en route avait été excellente (trois birdies sur les huit premiers trous), et le vainqueur du Wales Open en 2020 a conclu sur une bonne note (birdie au 17) pour rendre un 70 (-1). « Mon jeu lui aussi était globalement dans la même lignée que la veille. J'ai plutôt pas mal joué, mais j'ai encore concédé quelques bogeys suite à de mauvaises mises en jeu », a-t-il déclaré à notre confrère de L'Équipe.fr. « Le parcours était très similaire à la veille. Il reste très mou et réceptif car il a encore pas mal plu la nuit passée. Les drapeaux m'ont paru un peu plus sélectifs que la veille, mais encore une fois si on prend les fairways on peut se donner pas mal d'options de birdies. Je pense qu'un très bon score est largement possible ce week-end parce que si je parviens à régler les quelques errements de mon driving, ça peut vraiment être très bon. » À -3 total, soit huit coups de retard sur Schauffele et cinq sur le podium, il lui faudra effectivement une très grosse carte demain pour revenir dans la course à la médaille.

Romain Langasque
Romain Langasque (photo Kazuhiro Nogi / AFP)

Par Alexandre MAZAS
30 juillet 2021