Accueil / Actus / Pro / LPGA Tour / Solheim Cup : Karine Icher prête à en découdre

Solheim Cup : Karine Icher prête à en découdre

En attendant de connaître la composition des foursomes de vendredi, qui seront annoncés ce jeudi soir, Karine Icher s'est montrée détendue et confiante en conférence de presse.

Karine Icher
17-20
août
SOLHEIM CUP
LIEU : Des Moines G&CC, États-Unis
CIRCUIT : LPGA Tour

À 38 ans, Karine Icher s'apprête à disputer ce week-end la quatrième Solheim Cup de sa carrière. La native de Châteauroux, qui évolue à plein temps sur le LPGA Tour aux États-Unis depuis 2005, s'est offert une place dans l'équipe emmenée par la légende suédoise Annika Sörenstam par le biais de sa 42e place au classement mondial, obtenue grâce à des résultats extrêmement constants sur le circuit américain (3 top 10 notamment, et une 27e place à la Race). Membre de la Team Europe victorieuse au Colorado en 2013, sélectionnée également en 2002 et lors de la dernière édition jouée en Allemagne en 2015, la numéro 1 française présente un solide ratio de 55 % de succès dans la compétition biennale (5 victoires, 1 nul et 4 défaites en 10 matchs joués), qui en fait l'un des atouts majeurs de sa formation. Il s'en est même fallu de peu pour qu'elle en soit la doyenne, jusqu'au remplacement de dernière minute, survenu hier mercredi, de la Norvégienne Suzann Pettersen, blessée, par la vétéran écossaise Catriona Matthew (47 ans). En attendant se savoir si elle sera alignée lors des foursomes de vendredi, et avec qui le cas échéant, Icher a répondu avec sérénité et détermination aux questions des journalistes ce jeudi, en conférence de presse.

Caroline Masson comme partenaire d'entraînement

« C'est une semaine très excitante et très importante pour toutes les joueuses de notre équipe. C'est notre but de jouer la Solheim Cup tous les deux ans, et de faire de notre mieux. À nous de prendre un maximum de plaisir pour ne rien regretter à la fin de la semaine », a indiqué celle qui a partagé sa partie d'entraînement avec l'Allemande Caroline Masson. Alors que la compétition, disputée pour la première fois dans l'Iowa, est supposée attirer un nombre record de spectateurs presque entièrement acquis à la cause du Team USA de Juli Inkster, la Française n'a pas semblé inquiète de cette énorme pression potentielle. « Il faut rester soi-même, et être extrêmement concentrée. Si tu es focalisé à 200 % sur ton objectif, tu as de bonnes chances de taper un bon coup et d'évacuer ainsi cette pression. Et puis, c'est sympa d'avoir autant de public, d'entendre crier son nom, de voir les gens danser... Ça fait partie de la Solheim Cup ! Sur le circuit féminin, nous ne sommes pas habituées à jouer devant des foules excessivement nombreuses, donc c'est sympa de vivre ça une fois tous les deux ans, devant un public enthousiaste qui est là pour voir du beau golf. »

L'importance de la stratégie en amont

Quant au par 73 de 6304 m du Des Moines Golf & Country Club, composé de neuf trous du North Course et neuf du South Course, théâtre de cette 15e Solheim Cup, la Tricolore le juge intéressant et bien adapté au match play. « Bien sûr, c'est sur les greens et autour que va se faire la différence cette semaine, mais il y a des trous qui présentent un challenge particulier, comme ces deux par 5 consécutifs (le 4 et le 4, ndlr). Ça ne va pas être facile de déterminer qui jouera les trous pairs et impairs. Il va falloir bien réfléchir à la stratégie en amont », indique la quart-de-finaliste du Lorena Ochoa Match Play en mai dernier. Les pairings pour la première journée de compétition seront annoncés lors de la cérémonie d'ouverture officielle, prévue ce jeudi à partir de 16 h 30 (23 h 30 heure française).


Par Alexandre Mazas
17 août 2017