Accueil / Actus / Pro / LPGA Tour / Solheim Cup : L'Europe garde l'avantage

Solheim Cup : L'Europe garde l'avantage

Dépassées en foursomes dimanche matin (1-3), les Européennes sont parvenues à remporter la session des quatre-balles de l'après-midi (2,5-1,5), et entameront en tête les simples ce lundi, avec deux points d'avance. Céline Boutier jouera le cinquième, face à Mina Harigae.

04-06
septembre
SOLHEIM CUP
LIEU : Inverness Club, États-Unis
CIRCUIT : LPGA Tour

Foursomes : Europe 6,5 - 5,5 USA

Alors que les joueuses européennes avaient fait une razzia sur les foursomes de samedi matin, gagnant 3,5 points sur 4 possibles, elle ont pris de plein fouet la réaction de leurs rivales lors de la session de foursomes de dimanche. Après la large victoire 5&4 de Mel Reid et Leona Maguire face à Nelly Korda et Ally Ewing, les « girls » de Catriona Matthew ont perdu les trois autres rencontres, Danielle Kang et Austin Ernst s'imposant 1-up face à Madelene Sagstrom et Georgia Hall, Lexi Thompson et Brittany Altomare battant Charley Hull et Emily Pedersen 2&1, et enfin Lizette Salas et Jennifer Kupcho renversant la situation en fin de partie face à Anna Nordqvist et Matilda Castren pour une victoire 3&1. « D'une certaine façon, c'était difficile de commencer la journée avec une telle avance », a déclaré la capitaine de la Team Europe. « Nous savions que les Américaines allaient démarrer très fort. Nous savions que ça allait être serré. » À l'issue de cette session, à laquelle Céline Boutier n'a pas pris part, les Bleues - habillées de jaune en ce dimanche - ne comptaient plus qu'un maigre point d'avance, et le vent avait clairement tourné en faveur des locales.

Quatre-balles : Europe 9 - 7 USA

Mais cette équipe européenne 2021 semble fait dans un matériau différent et particulièrement résistant. Lancés dans la foulée, les quatre-balles l'ont confirmé, puisque les joueuses du Vieux Continent ont remporté deux matchs, ramené un nul et concédé une unique défaite, pour reprendre un avantage de deux points au classement provisoire de cette 17e Solheim Cup. La défaite, hélas, a été concédée par le duo de Céline Boutier et Sophia Popov, aligné dans le tout premier match, qui a subi la loi de Yealimi Noh et Mina Harigae sur le score de 3&1. Dommage pour la Française et l'Allemande, qui avaient fait le plus dur en revenant à égalité au 13 après avoir avoir été menées 3-up au 9, mais n'ont rien pu faire contre la deuxième accélération de leurs rivales. Cependant, leurs partenaires leur ont vite redonné le sourire : Carlota Ciganda et Nanna Koerstz Madsen en battant Jessica Korda et Meghan Kang 1-up, puis Hull et Pedersen en disposant de Danielle Kang et Ernst 3&2.

Dans le dernier match encore un cours, un duel d'une extraordinaire intensité entre les paires Reid-Maguire pour l'Europe et Salas-Kupcho pour les USA, ces dernières pensaient avoir fait le plus dur en rentrant un birdie depuis la frange du green au 17 pour passer 1-up, mais un coup d'anthologie de Reid au 18 pour s'offrir un birdie facile permettait à l'Europe d'accrocher un demi-point capital. « Notre matinée a évidemment été un peu décevante, mais revenir comme on l'a fait cet après-midi, alors que l'élan était en faveur des Américaines, et avoir réussi à inverser cette tendance sur la fin, c'est fantastique. Et la fin de partie incroyable de Mel et Leona nous a vraiment mis sur les bons rails pour les simples », a déclaré Catriona Matthew. Les simples, que les Européennes entameront ce lundi, dès 18 h 05 heure française, avec deux points d'avance, et un objectif de 5,5 à marquer pour remporter cette Solheim Cup. Objectif nuancé par la capitaine : « Mon message à l'équipe est clair : que chacune gagne son match lundi ! »

La décla de Céline Boutier

Il faut s'attendre à tout. Il y a douze points en jeu, donc tout peut arriver, en notre faveur ou en la leur. Nous devrons jouer chaque match comme si c'était le dernier. On l'a vu avec les juniors : elles étaient menées de sept points, et elles ont fini par gagner, donc tout est possible. Évidemment, c'est mieux de commencer deux points devant, mais quel que soit le score nous devrons nous battre de toutes nos forces.

Les 12 simples de lundi


Par Alexandre MAZAS
6 septembre 2021