Accueil / Actus / Pro / LPGA Tour / The Evian Championship : Boutier mène les Bleues

The Evian Championship : Boutier mène les Bleues

Leader du clan français cette semaine à Évian, Céline Boutier a tenu son rang en signant un premier tour sous le par. À -1, la joueuse de Montrouge est 24e du Majeur tricolore.

Céline Boutier
Céline Boutier visera demain un deuxième cut à Évian pour sa troisième participation Frederic Stevens / ffgolf
13-16
septembre
EVIAN CHAMPIONSHIP
LIEU : Évian Resort Golf Club, France
CIRCUIT : LPGA Tour

Voilà un premier tour qui fait du bien ! Après six cuts manqués consécutivement en Majeur depuis 2015, Céline Boutier s’est offert ce jeudi la meilleure entame de sa carrière dans un tournoi en Grand Chelem. La statistique ne semblait certes pas l’émouvoir outre mesure à l’issue de sa partie, mais elle illustre les progrès effectués par la Française ces derniers mois. « C’est surtout le long jeu qui me coûtait ces cuts en Majeur, analyse-t-elle. C’était ma faiblesse. Mais aujourd’hui c’était tout l’inverse. Le long jeu a été bon toute la journée et c’est plutôt au putting que j’ai eu du mal. »

Céline Boutier

Rien d’étonnant sur les greens diaboliques du Évian Resort Golf Club qui auront mis les nerfs des 120 concurrentes à rude épreuve. Avec 30 putts aujourd’hui, la performance de Boutier sur les dancefloors n’a rien de déshonorant. Mais c’est donc surtout à l’attaque des greens que la joueuse de Montrouge a fait la différence. À l’image de cette fléchette déposée à 50 centimètres du drapeau au 12 (son 3e trou) pour un birdie venu gommer le bogey concédé au 11.

À +1 à mi-parcours, la joueuse du LPGA Tour réalisait un retour sans faute, s’offrant même un birdie sur l’un des trous les plus difficiles du parcours. « Pour moi, le 4 est extrêmement compliqué car il est très long (397 mètres). Je me suis retrouvée avec un deuxième coup de 170 mètres mais j’ai planté mon rescue à 1 mètre du drapeau, » raconte-t-elle.

Après un dernier birdie au 7, un par 5 attaqué en trois coups, Boutier maîtrisait sa fin de partie pour rendre une jolie carte de 70 (-1). Un score qui la place au 24e rang, à cinq coups d’inattendues leaders, l’Espagnole Carlota Ciganda, et la Portoricaine Maria Torres (-6).

Plus compliqué pour les autres Bleues

Alignées dans l’après-midi, les trois autres Françaises présentes cette semaine à Évian ont connu une entame de tournoi plus délicate.

Camille Chevalier

Partie du 10, Camille Chevalier a souffert sur les greens avec 31 putts et sept bogeys concédés au parcours. « Je n’ai pas bien putté, reconnaît-elle. Et quand on ne met pas beaucoup de putts c’est difficile. Cela a tendance à altérer le reste du jeu, ça use la tête. Mais je suis contente car je me suis bien accrochée. » La Marseillaise a même fait mieux que s’accrocher en plantant deux superbes birdies pour finir sa partie. D’abord d’une ficelle à dix mètres sur le 8, puis d’un nouveau très gros putt à quatre mètres au 9. « Pendant la journée, j’ai pris les bords de trou, je n’ai pas fait des mauvais putts mais ça ne voulait pas tomber. Je suis heureuse de m’être accrochée jusqu’à la fin et d’avoir cru que la balle pouvait tomber jusqu’au bout. »

Avec sa carte de 75 (+4), Chevalier pointe au 79e rang. Rien de rédhibitoire alors que le cut provisoire n’est qu’à deux coups. La lauréate du dernier Indian Open en avait bien conscience et sitôt rentrée au clubhouse, filait sur le putting green. « C’est seulement en mettant plus de putts que je peux gagner des coups, » commentait-elle, pressée de s’y mettre.

Astrid Vayson de Pradenne

Un coup derrière, Astrid Vayson de Pradenne a elle traîné sa mise en route laborieuse comme un boulet. Tendue au départ du 1, l’Avignonnaise le payait cher avec un drive lâché à droite et un recentrage peu chanceux. « Sur le premier départ, j’ai eu beau souffler, mon corps tremblait, décrit-elle. Ce drive était compliqué à taper. Ensuite, je voulais me recentrer. Il y avait 130 mètres donc je me suis dit “ petit pitching wedge tranquille ” mais avec un rebond fort sur une partie dure du fairway, la balle a kické puis a pris la route goudronnée. Je ne sais pas comment je me suis retrouvée près du départ du 2... » Résultat, un vilain double bogey pour lancer son premier tour, puis trois bogeys pour un birdie sur les six trous suivants. « La suite du parcours était meilleure mais Évian ne te pardonne rien. Sur le retour c’était plutôt pas mal, j’ai eu quelques opportunités de birdies mais aucune n’est tombée. » Avec un dernier bogey au 12, elle bouclait sa journée sur une carte de 76 (+5) qui la place au 89e rang.

Dernière Bleue à s’élancer, Céline Herbin ferme la marche au 98e rang. Trop aléatoire dans le grand jeu (6 fairways touchés, 8 greens en régulation), la Normande concédait quatre bogeys pour un double et rendait une carte de 77 (+6).


Par Sébastien CACHARD-BERGER
13 septembre 2018