Accueil / Actus / Pro / LPGA Tour / The Evian Championship : Reçues deux sur quatre

The Evian Championship : Reçues deux sur quatre

Camille Chevalier et Céline Boutier seront du week-end à Évian. Auteur d’un très joli deuxième tour, la Marseillaise occupe la 51e place (+2), juste devant Boutier qui passe sur le fil (+3). Céline Herbin et Astrid Vayson de Pradenne s’arrêtent en revanche là.

Camille Chevalier
À 24 ans, Camille Chevalier passe le cut de son premier Majeur Frederic Stevens
13-16
septembre
EVIAN CHAMPIONSHIP
LIEU : Évian Resort Golf Club, France
CIRCUIT : LPGA Tour

Il aura fallu attendre que la lumière baisse et que la toute dernière partie en ait terminé pour desserrer les dents. Rentrée une bonne heure plus tôt au clubhouse, sur le fil du rasoir après un deuxième tour manqué, Céline Boutier passe finalement tout juste le cut de son troisième Evian Championship. La joueuse de Montrouge rejoint Camille Chevalier, alignée dans la matinée et déjà assurée de voir le week-end. Parties trop loin, Céline Herbin et Astrid Vayson de Pradenne ne sont elles pas parvenues à inverser la tendance. Avec deux représentantes sur quatre qualifiées pour les deux derniers tours, le verre d’Évian tricolore est donc à moitié plein.

La belle journée de Chevalier

La perf’ du jour revient à Camille Chevalier. Levée aux aurores (réveil à 4h20 pour un départ à 7h41), la Marseillaise a réussi tout ce qu’elle avait raté la veille. Un jeu de fer précis et un putting enfin efficace lui ont permis de grimper de 26 places au leaderboard. Entamé sous la pluie, le début de partie n’était pourtant pas folichon avec un bogey et sept pars sur ses huit premiers trous. Mais l’éclaircie est venue en même temps que le soleil pour la joueuse de 24 ans. Un premier birdie sur le par 5 du 9 précédait un retour tout en maîtrise. « Je me suis mise à bien putter au fur et à mesure de la partie, raconte-t-elle. Je me sentais bien sur le retour. Je jouais bien, détendue et relâchée. C’était vraiment cool. »

Un joli coup de chaud lui permettait de faire une percée au classement : en quatre trous, du 13 au 16, la Française plantait trois birdies. Un coup de wedge déposé au mât au 13, un hybride impeccable au 14 et un coup de fer 7 planté à deux mètres au 16 la replaçaient du bon côté de la barrière du cut. « Au 16, je me suis dit qu’il fallait  vraiment que je mette mon putt car je ne savais pas comment ça allait se passer ensuite avec deux trous difficiles pour finir. » Bien vu puisque la jeune femme terminait par un dernier bogey au 18, sans conséquence. Avec sa carte de 69 (-2), elle occupe la 51e place et passe le cut de son premier Majeur. « Mais on verra à la fin du tournoi si c’est une belle semaine ou non. Pour l’instant c’est pas mal mais il va falloir faire des birdies pour remonter. Je ne suis pas venue là pour faire le cut, je ne suis pas une touriste ! » conclut-elle dans un sourire.

À +2 total, Chevalier s’élancera samedi avec dix coups de retard sur un quatuor de tête composé de la Portoricaine Maria Torres, de la Sud-Coréenne Mi Hyang Lee et des Américaines Amy Olson et Mo Martin (-8).

Boutier sans briller

La journée de Céline Boutier aura été bien plus délicate. Mal partie avec trois bogeys sur ses quatre premiers trous, la joueuse du LPGA Tour n’a jamais trouvé le rythme ce vendredi. « Je ne me suis pas du tout sentie à l'aise, et ce dès les premiers trous, confirme-t-elle. Après, ça s'est un peu mieux passé avant une fin de journée décevanteJe suis un peu frustrée car, finalement, je n'ai jamais réussi à jouer mon jeu et ça me coûte cher. » Seul éclat dans cette journée sans, un joli birdie sur le délicat par 3 du 16 et un joli putt rentré à deux mètres. Le seul d’une journée galère sur les greens de l’Évian Resort Golf Club (34 putts).

Avec deux derniers bogeys aux 17 et 18, la joueuse de Montrouge bouclait sa partie en 75 (+4). Un score qui la mettait alors en danger pour le cut. « C’est clairement un mauvais deuxième tour. J’ai jeté des points par la fenêtre. C’est rageant de finir comme ça. On va bien voir pour le cut, mais ces deux derniers bogeys ne m’ont pas aidé. » À +3 total, elle partage finalement le 61e rang et sera bien là ce week-end.

Herbin loin du compte

Handicapée par une premier tour manqué (77,+6), Céline Herbin n’est pas parvenue à corriger le tir vendredi. Malgré un grand jeu plus solide que la veille (douze greens en régulation contre huit hier), la Normande a couru après le score toute la journée. Auteur de quatre birdies, elle compte aussi cinq bogeys et un double sur sa carte de score (74,+3). « Mon long jeu m’a complètement lâchée hier, confesse-t-elle. C’était n’importe quoi du tee au green. C’était même un bon +6. Aujourd’hui c’était un peu mieux mais je n’étais quand même pas trop dedans, il y avait beaucoup de virgules, de trucs qui n’allaient pas dans le bon sens. Au moins il y a eu des birdies mais c’était très irrégulier»

Ambitieuse en début de semaine, avec l’espoir de s’assurer une place pour les tournois à champ restreint de fin de saison, l’Avranchinaise termine à la 111e place en +9 total. « C’est loin de mes ambitions. Je me sentais bien en début de semaine mais ce n’est pas sorti comme je l’espérais. Le putting n’allait pas et j’ai rapidement perdu confiance dans ce que je faisais au niveau du swing. C’est dommage de terminer comme ça ma saison mais cela reste une bonne année, avec beaucoup de positif et encore une carte complète sur le LPGA assurée pour la saison prochaine. »

Vayson de Pradenne très déçue

Le bilan est sensiblement le même pour Astrid Vayson de Pradenne, pas assez précise dans le long jeu et durement sanctionnée aujourd’hui (quatre bogeys et deux double pour un birdie). Pour son premier Evian Championship, l’Avignonnaise ne pouvait cacher sa frustration à l’issue du tournoi qu’elle termine au 115e rang (+12). « Je suis très déçue. Tu joues avec tes tripes, tu mets tout ton cœur mais ton corps ne réagit pas comme d’habitude… explique-t-elle. Au départ j’ai eu du mal, il y a quelques coups au drive qui se sont échappés, des coups de fer également et à Evian c’est la punition directe. Certes ensuite le fond de jeu était là pour essayer de maintenir une illusion mais j’ai vite vu que ça allait être compliqué. Aujourd’hui, dès les premiers trous, j’avais envie d’être ailleurs et mon caddie a dû être là pour me remotiver et pour essayer que je produise des beaux coups. C’est ce que j’ai fait sur le retour avec quelques jolis coups de fer vers les drapeaux. »

Qualifiée grâce à sa victoire au Jabra Ladies Open en juin, celle qui évoluait alors sur la deuxième divisioEviann européenne pourra tout de même retenir du positif de sa deuxième expérience en Majeur (après le British Open cet été). « Même s’il y a beaucoup de déception, il y a aussi de l’enthousiasme d’avoir partagé un tournoi comme ça avec des grandes joueuses, sur un parcours aussi magnifique. Ce sont des moments à chérir. Il y a trois mois j’en rêvais mais la réalité est cruelle La déception sera passée dans quelques heures et je sais sur quoi j’ai envie de travailler. J’ai vu les lacunes et les choses très solides que je sais faire. Il faut que je trouve mes marques sur le LET et ne peut-être pas rêver trop grand tout de suite en fait. »


Par Sébastien CACHARD-BERGER
14 septembre 2018