Accueil / Actus / Pro / Ladies European Tour / Charlotte Liautier à la conquête de l'Europe

Charlotte Liautier à la conquête de l'Europe

Lauréate du dernier tournoi de la saison sur le LET Access Series une semaine après avoir remporté la Golfers' avec Saint-Nom-la-Bretèche, Charlotte Liautier a conclu sa carrière amateur de la plus belle des façons. Tout juste passée pro, la Réunionnaise a désormais les yeux rivés sur le circuit européen.

Charlotte Liautier
La Réunionnaise a bouclé sa saison sur le Letas à la 7e place. Nordic Golf Tour
16-20
décembre
QUALIFYING SCHOOL - FINAL STAGE
LIEU : Real Golf La Manga Club (North & South), Espagne
CIRCUIT : Ladies European Tour

Elle a été la meilleure joueuse amateur de l'Hexagone en cette année 2021, qu'elle a pratiquement entamée un trophée dans les bras et conclue de la même manière. Charlotte Liautier, 22 ans depuis le 26 mai, a en effet brillé d'un bout à l'autre du calendrier : victoire aux Internationaux d'Italie mi-mars, deuxième place à l'open ffgolf des Aisses le mois suivant, flopée de top 10 sur le LET Access Series durant l'été, et enfin triomphes consécutifs en ce mois d'octobre au trophée Golfers' Club avec son club de Saint-Nom-la-Bretèche puis à la finale de la deuxième division européenne ! À la sortie de cette longue et riche campagne, la n° 1 française et 97e mondiale, son meilleur classement en carrière, ne peut que se réjouir d'un tel bilan, et notamment de ces deux derniers succès, si différents et si riches en émotions. « La victoire à la Golfers' était inattendue, c'est vraiment incroyable d'avoir gagné ce championnat avec cette équipe. En termes d'euphorie, c'était le top du top ! Et la semaine d'après, c'était une victoire individuelle que j'ai partagé avec mon coach Arnaud Verhaeghe, qui était sur mon sac, donc c'était très différent comme ressenti. Mais dans les deux cas, c'était génial. La victoire en équipe était symbolique car c'était le dernier tournoi que je jouais avec Saint-Nom, et la victoire individuelle était top pour la confiance et pour lancer ma carrière pro », indique-t-elle tout sourire.

Officiellement pro

Pourtant, la place de meilleure joueuse amateur du pays qu'elle occupe cette semaine est totalement anecdotique, car Charlotte Liautier vient tout juste de tourner la page : « J'ai envoyé la résiliation de mon statut amateur il y a trois jours », nous informe-t-elle. Place donc à une nouvelle aventure pour la joueuse originaire du golf de Bourbon, sur l'île de la Réunion : celle du professionnalisme. Une exigence finalement loin de lui être étrangère, puisqu'elle a évolué presque toute la saison sur la deuxième division professionnelle européenne. « Quand j'ai joué à Montauban, l'un des premiers tournois de la saison, Agnès Sallandrouze (responsable de la commission professionnelle de la ffgolf, ndlr) m'a dit, sachant que je voulais passer pro, que je pouvais prendre mon membership sur le Letas. Comme c'était mon objectif de passer pro en fin d'année, je me suis dit que c'était une bonne idée pour me préparer à cela. C'était plus formateur et intéressant que de continuer à jouer des tournois amateurs », explique-t-elle. L'expérience a été réussie, puisqu'en en dix apparitions sur le circuit (sur 14 tournois au total) Charlotte a réalisé cinq top 10 dont une victoire, et terminé au 7e rang de l'ordre du mérite. « C'était un peu dommage de finir à une place d'une catégorie pleine sur le Ladies European Tour, mais je suis quand même super contente d'avoir rempli l'objectif de base qui était d'accéder à la finale des cartes. Il n'y a pas de regret : les filles qui ont fini devant moi ont joué tous les tournois et ont forcément fait une bonne saison. De mon côté, finir juste derrière montre que mon niveau moyen sur la saison était à la hauteur des meilleures. Ça m'encourage énormément pour la suite. »

« Je dois d'abord être bonne en Europe »

Les joueuses classées de la 7e à la 20e place du Letas étant directement qualifiées pour la finale des cartes européennes, la joueuse de Saint-Nom a désormais un mois et demi devant elle pour préparer cet ultime rendez-vous de 2021, qui aura lieu du 16 au 20 décembre à La Manga, dans le Sud de l'Espagne. « J'ai pris quelques jours de repos, et je repars à l'entraînement à fond jusqu'aux cartes », déclare-t-elle. À l'entraînement, sous la houlette d'Arnaud Verhaeghe qui la suit depuis trois ans maintenant à Saint-Nom, où elle a trouvé comme une deuxième famille. « Quitter la Réunion n'a pas été évident au début, surtout en raison de l'éloignement avec mes parents. Mais j'ai eu le temps de m'acclimater, j'ai construit petit à petit ma vie ici, j'ai beaucoup de gens qui m'entourent et je me sens bien aujourd'hui à Paris. De toute façon, j'étais un peu obligée de partir si je voulais faire du haut niveau ! » admet-elle avec lucidité. Place donc, maintenant, à ce nouveau défi du professionnalisme, d'autant plus attendu qu'il a été repoussé d'un an en raison de la pandémie. « Je suis lucide sur la suite », conclut Charlotte. « Je ne suis pas allée étudier aux États-Unis, donc dans un premier temps je vais me faire mon expérience sur le circuit européen. C'est une bonne façon de commencer, car le LET commence à avoir de plus en plus de tournois, mieux dotés, et le niveau général augmente. Si un jour je veux aller aux USA, ce que j'envisage dans le futur, je dois d'abord être bonne en Europe. »


Par Alexandre MAZAS
29 octobre 2021