Accueil / Actus / Pro / Ladies European Tour / Lacoste Ladies Open de France : Korda impériale, Boutier et Klatten sur le podium

Lacoste Ladies Open de France : Korda impériale, Boutier et Klatten sur le podium

Nelly Korda a produit son effort sur le retour ce dimanche, pour s’assurer une victoire confortable à -15, huit coups devant Céline Boutier, seule deuxième. Joanna Klatten, malgré six premiers trous cauchemardesques, a relevé la tête pour accrocher la troisième place.

19-22
septembre
LACOSTE LADIES OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf du Médoc Resort (Châteaux), France
CIRCUIT : Ladies European Tour

Le résumé

Une démonstration, une confirmation, une rédemption. Chacune des trois joueuses de la dernière partie a endossé l’un de ces rôles, ce dimanche sur le parcours des Châteaux du Golf du Médoc. La démonstration a été incarnée par Nelly Korda. Légèrement plus en-dedans lors de la troisième journée, l’Américaine a produit un jeu propre et sage sur les neuf premiers trous, se contentant de deux birdies au 3 et au 9, pour un bogey au 7.

Nelly Korda remporte, à 21 ans, son premier titre sur le LET.

Elle est ensuite passée sur le grand plateau au début du retour, avec deux birdies consécutifs au 11 et au 12. Le trois-putts du 13 lui a certes coûté son dernier bogey du tournoi, mais ses birdies du 14 et du 16 ont tué le restant de suspense. Elle s’impose avec un score final de -15, en ayant rendu une carte de 67 (-4) dans cette dernière journée.

La joueuse française : Céline Boutier

Dans le rôle de la confirmation, Céline Boutier n’a eu besoin que d’une carte dans le par (71) pour prendre seule la deuxième place. À la sortie de sa semaine victorieuse en Solheim Cup, la n°1 française a pu évaluer sa capacité à enchaîner les semaines au plus haut niveau tout autant que sa popularité auprès du public français, omniprésent derrière elle toute la semaine.

Céline Boutier a tenu jusqu'au bout, pour terminer seule deuxième.

Ce dimanche, après des birdies au 4 et au 9, des bogeys au 13, au 15 et au 18, pour un seul birdie au par 5 du 14, l’ont empêchée d’aller ennuyer davantage Nelly Korda. Elle repart malgré tout du Médoc en ayant tenu son rang au sommet du golf tricolore.

« On a eu un vent complètement opposé à celui qu’on a eu toute la semaine. Du coup, je me suis retrouvée avec beaucoup de longues cannes à taper, c’était compliqué, livre Céline Boutier concernant son retour. Je suis très satisfaite du résultat de manière générale. Après, au niveau du jeu, je pense que j’aurais pu gratter un ou deux coups ici et là. Mais bon, c’est aussi ça le golf, on peut tout le temps essayer de s’améliorer. »

L’autre joueuse française : Joanna Klatten

Reste donc la rédemption, et Joanna Klatten en a donné un bel exemple, tant dans cette journée de dimanche qu’au long de toute cette semaine. La joueuse de Saint-Cloud a vécu un début de partie à faire craquer les plus placides : un double bogey dès le 1 après s’être trouvée mal placée dans un bunker ; puis, après un bogey au 3, un triple bogey au 4, sa mise en jeu s’étant nichée dans un buisson épineux.

Elle réagissait certes avec un birdie au 5, mais concédait un nouveau triple bogey au 6, la faute, une nouvelle fois, à un bunker récalcitrant. Ses espoirs de

Joanna Klatten a réagi après un début de partie très difficile.

victoire si tôt envolés, alors qu’elle ne comptait qu’un coup de retard sur Korda au départ, elle a malgré tout fait montre de sa capacité de réaction. Et ce sans attendre, avec un birdie au 7.

Trois autres birdies, au 9, au 14 et au 16, pour un bogey au 12, lui ont finalement permis d’accrocher le podium, à égalité en troisième position avec la Suédoise Caroline Hedwall. De quoi lui redonner le sourire, au sortir du parcours.

« Je n’avais pas vraiment d’objectif de classement cette semaine, juste celui de retrouver la confiance, explique-t-elle. Pour ça, l’objectif est atteint. Ça valide tout le travail que je fais avec mon coach. La première partie de l’année m’a vraiment donné beaucoup de doutes sur la suite de ma carrière. Là, je retrouve vraiment une belle confiance. » De bon augure, avant d’aller disputer les cartes du LPGA Tour, d’ici une vingtaine de jours en Floride.

La phrase

Si je travaille si dur, c’est pour me retrouver dans ces situations-là, en partie de tête avec le public derrière. Donc je voulais vraiment en profiter un max.

Joanna Klatten, qui a joué dans une dernière partie très suivie.

Les autres Tricolores

Céline Herbin a fini sa semaine sur une bonne note, en rééditant sa carte de 70 (-1) du deuxième tour. Elle termine une nouvelle fois dans le top 20 de son open national, 19e à +2. La dernière journée a été plus compliquée pour Emie Peronnin et Emilie Alonso, qui ont respectivement signé 75 (+4) et 72 (+1). Elles finissent côte à côte au 43e rang, à +8. 75 est également le score du jour pour Agathe Sauzon, qui voisine en 47e position à +9 avec Candice Mahé, seule amateure de la semaine, et qui a rendu un 73 (+2).

Anaïs Meyssonier, Valentine Derrey et Astrid Vayson de Pradenne font un tir groupé à la 54e place à +10, trois coups et sept places devant Isabelle Boineau. Enfin, Mathilda Cappeliez se classe 65e, à +17.

Le chiffre

3Comme le nombre d’Américaines lauréates du Lacoste Ladies Open de France sur les quatre dernières éditions. Nelly Korda succède ainsi à Cristie Kerr et Beth Allen, qui s’étaient imposées à Chantaco respectivement en 2017 et 2016.

Le post social


Par William LECOQ, au Pian-Médoc
22 septembre 2019