Accueil / Actus / Pro / Ladies European Tour / Lacoste Ladies Open de France (LET) : Céline Boutier garde ses chances

Lacoste Ladies Open de France (LET) : Céline Boutier garde ses chances

La tenante du titre pointe seule à la troisième place, après une deuxième journée conclue sur le même score de 67 (-4) que la veille. À l’aube du dernier tour, Céline Boutier compte trois coups de retard sur la Marocaine Ines Laklalech, seule leader.

15-17
septembre
LACOSTE LADIES OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf Barrière de Deauville (Diane Barrière), France
CIRCUIT : Ladies European Tour

Le résumé

Plus froid, plus venteux, soumis à plus de pression… en deux mots, le deuxième et avant-dernier tour du Lacoste Ladies Open de France, ce vendredi, a été plus dur. Même la Marocaine Ines Laklalech, qui allait pourtant finir la journée dans le fauteuil de leader, a failli en faire les frais sur son aller. Celle qui occupait les avant-postes en compagnie de deux autres joueuses après le premier acte a commis trois bogeys sur ses neuf premiers trous (elle est partie du 10), pour afficher +1 à mi-parcours.

Pour le dernier tour de son premier Open de France, Ines Laklalech s'élancera en tête. (Photo Tristan Jones / LET)

Mais dès le début de son retour, tout est allé beaucoup mieux, avec quatre birdies de suite du 1 au 4, puis deux autres au 8 et au 9 pour conclure sur une carte de 66 (-5). Celle qui a intégré le Ladies European Tour (LET) lors de l’épreuve des cartes en fin de saison dernière, et vit donc sa première année professionnelle, occupe seule les commandes du Lacoste Ladies Open de France, à 18 trous du terme. Elle aura dans son rétroviseur une MacLaren, Meghan de son prénom, l'Anglaise ayant signé un solide 67 (-4) pour prendre la deuxième place, à -10.

La joueuse : Céline Boutier

Frustrée, mais confiante. À chaud juste après sa partie de vendredi matin, la n°1 française alternait entre ces deux sentiments, après une journée certes conclue sur le bon score de -4 (le deuxième meilleur du jour), mais dont elle pense qu’elle aurait pu l’amener plus bas.

Céline Boutier a donc signé la même carte que lors du premier tour, 67, ce qui lui octroie la troisième place provisoire à -8 total, et une place en dernière partie samedi. Elle a dû attendre le 7 pour rentrer son premier birdie du jour, juste après son premier (et unique) bogey, avant un retour marqué par des birdies au 11, au 14 et au 18.

Emie Peronnin a signé la même carte de 68 (-3) que la veille. (Photo Tristan Jones / LET)

« Je trouve que le score n’est pas si mal, même si je suis un peu frustrée à chaud parce que je n’ai pas profité des opportunités sur les pars 5, analyse-t-elle. Mais au moins, je me donne une opportunité pour le dernier tour, et ce n’est pas si mal. Je pense que je vais essayer d’avoir une stratégie assez similaire, en essayant quand même de me mettre un peu plus près des drapeaux, surtout à l’aller, pour essayer de me donner un peu plus confiance. »

Les autres Françaises

Céline Boutier ne sera pas la seule joueuse tricolore en mesure de se mêler à la lutte lors du dernier tour de samedi. Tout comme elle n’est pas la seule à avoir signé deux fois la même carte en deux jours. Partie, elle aussi, dans la matinée, Emie Peronnin a rentré pas moins de six birdies au cours de sa journée, dont un bel enchaînement sur les délicats trous 11 et 12. La native de Montluçon, avec son 68 (-3), occupe une belle 5e place, à -6 total.

La journée avait très bien démarré pour Anaïs Meyssonnier, avec un très bel aller en -4. Mais les premières difficultés de la semaine sont arrivées pour elle sur le retour, avec des bogeys au 14, au 17 et au 18. L’Arlésienne a tout de même signé une carte de 70 (-1), et pointe en 10e position à -5.

Le chiffre

+3La limite du cut, tombé ce vendredi soir. Dix Françaises, dont quatre amateurs, se sont qualifiées pour le dernier tour.


Par William LECOQ, à Deauville
16 septembre 2022