Accueil / Actus / Pro / Ladies European Tour / Lacoste Ladies Open de France : les joueuses d’avenir veulent répondre présent

Lacoste Ladies Open de France : les joueuses d’avenir veulent répondre présent

Vairana Heck, Maylis Lamoure et Inès Archer, toutes trois membres de l’équipe de France Girls vice-championne d’Europe, ont reçu des invitations pour jouer cette semaine au Médoc, sous l’œil de leur coach Gwladys Nocera. Objectifs : se faire plaisir, et surtout apprendre.

Maylis Lamoure (au départ) et Inès Archer font partie des trois joueuses accompagnées cette semaine par Gwladys Nocera. S.C-B. / ffgolf
16-18
septembre
LACOSTE LADIES OPEN DE FRANCE
LIEU : Golf du Médoc Resort (Châteaux), France
CIRCUIT : Ladies European Tour

« Une expérience folle », « hâte que ça commence », « on a encore du mal à se rendre compte »… De la part de joueuses de 16 ans s’apprêtant à disputer leur premier tournoi du Ladies European Tour (LET), en France qui plus est, l’enthousiasme n’a rien de surprenant. La volonté de mettre cette semaine à profit pour engranger le maximum d’expérience non plus. Histoire, sans doute, de montrer que le futur est parfois tout sauf lointain.

Invitées à participer au Lacoste Ladies Open de France par les instances fédérales, Vairana Heck, Inès Archer et Maylis Lamoure seront les benjamines de cette édition 2021. Toutes les trois ont compilé les résultats probants cette saison : Vairana Heck, deuxième des Internationaux du Portugal en mai, sort tout juste d’une participation victorieuse à la Ping Junior Solheim Cup.

Trois joueuses en forme

Sa camarade de club au RCF La Boulie Inès Archer s’est imposée début mai au Linxea Open ffgolf au Golf National, en devançant une bonne partie des professionnelles tricolores. Tournoi que Maylis Lamoure, pensionnaire du Golf de Kempferhof, terminait à la 6e place. Toutes les trois ont surtout participé à la belle médaille d’argent ramenée du Championnat d’Europe par équipes Girls, début juillet, soudant par la même occasion une camaraderie qui sera un de leurs atouts, cette semaine au Médoc.

L'aide de Gwladys Nocera est particulièrement profitable lors des parties de reconnaissance. (S.C-B. / ffgolf)

Autre carte maîtresse dans leur manche : les trois jeunes Françaises vont être accompagnées durant tout le tournoi par leur coach au sein du collectif Girls, Gwladys Nocera. « Elle nous aide surtout lors des parties de reconnaissance, souligne Maylis Lamoure. Depuis que je suis en équipe de France, j’ai beaucoup appris sur les recos, sur le fait d’avoir une stratégie fixe et de s’y tenir du début à la fin. »

« On n’a que 16 ans et on a la chance de recevoir une invitation de la part de Gwladys et de la fédé, on en est très reconnaissantes, abonde Inès Archer. Ça nous donne l’occasion de voir les joueuses professionnelles évoluer, et donc ce qu’on doit travailler, car c’est ce qui nous attend dans quelques années. »

Pauline Roussin-Bouchard comme exemple

Se familiariser au maximum avec un haut niveau voué à devenir le leur à l’avenir est en effet un autre objectif majeur de cette semaine pour les jeunes Tricolores. « On est là pour prendre de l’expérience au maximum, et se faire confiance », confirme Vairana Heck. « Jouer avec des pros ou des amateurs, ce n’est pas pareil, constate Maylis Lamoure. Chez les pros, les parcours sont plus longs, les greens ont plus de pentes. »

Forcément, quelques joueuses présentes cette semaine ont une grande valeur d’exemple. « Lundi, j’ai regardé un peu Pauline Roussin-Bouchard (récemment passée pro et déjà victorieuse sur le LET, NDLR). Elle a tout son staff autour d’elle, qui est le même depuis plusieurs années. C’est un autre niveau, et c’est bien de s’en inspirer. »

Même avec la tentation de regarder les autres, aucune des trois joueuses françaises n’oublie pour autant ce qu’elle a à faire cette semaine sur le parcours des Châteaux. « Je vais essayer de le prendre comme un tournoi certes important, mais normal, pour ne pas me mettre de stress inutile, campe Maylis Lamoure. On sait toutes les trois jouer au golf, donc ça devrait le faire. »

« Je vais essayer de me donner quelques objectifs, car c’est quand même un petit challenge, livre de son côté Inès Archer. Je vais tout donner, mettre toutes les chances de mon côté pour ne pas avoir de regret. Et puis surtout prendre du plaisir. »


Par William LECOQ, avec Sébastien CACHARD-BERGER
15 septembre 2021