Accueil / Actus / Pro / Legends Tour / Levet a une nouvelle victoire dans le viseur

Levet a une nouvelle victoire dans le viseur

Présent cette semaine à l'île Maurice pour la finale du Legends Tour, Thomas Levet pourrait être sacré numéro 1 européen en cas de victoire dans ce tournoi qu'à l'origine, il ne devait même pas disputer...

Thomas Levet
Le Parisien vise un 4e titre sur le circuit senior européen. Phil Inglis / GETTY IMAGES EUROPE - AFP
01-03
avril
MCB TOUR CHAMPIONSHIP - MAURITIUS
LIEU : Constance Belle Mare Plage, Maurice
CIRCUIT : Legends Tour

Après deux reports successifs dus à la situation sanitaire internationale, le MCB Tour Championship est bel et bien là ! Prévu du 10 au 12 décembre, puis reporté une première fois du 25 au 27 mars, la grande finale du circuit senior européen débute enfin ce jeudi sur le parcours Legends du Constance Belle Mare Plage, à l'île Maurice. « Évidemment, c'est spécial de terminer la saison au mois d'avril, mais c'est déjà très bien pour tout le monde que ce tournoi ait lieu. Ça va faire un peu comme si on démarrait la nouvelle année par un tournoi des champions. C'est sympa ! » se réjouit Thomas Levet, l'un des trois Français en lice aux côtés de Jean-François Remésy et Marc Farry. Pour le Parisien, le simple fait de participer à ce tournoi n'était même pas envisageable à l'automne dernier, avant le premier report pour cause de Covid : « À la base, ça devait se jouer la même semaine que les cartes du Champions Tour, auxquelles j'ai participé comme plein d'autres joueurs. Grâce à ce décalage, il va donc y avoir un champ plus fort cette semaine. »

Finir devant Stephen Dodd

Un champ plus fort effectivement, puisque parmi les 60 engagés tous les joueurs concernés par la bataille pour la couronne européenne sont là. À commencer par le principal challenger du Gallois Stephen Dodd, qui n'est nul autre que... Thomas Levet ! Deux fois titré coup sur coup en septembre dernier, au Legends Open de France puis à l'open d'Écosse, le désormais triple lauréat chez les plus de 50 ans a en effet l'opportunité de terminer la saison à la première place du classement général. « Si je gagne le tournoi, je gagne le circuit. Après, si je ne gagne pas, je n'ai pas fait les comptes, mais de toute façon il faut que je finisse devant Stephen. Les journalistes sur place me diront ce que je dois faire ! » rigole-t-il tout en admettant que « gagner l'ordre du mérite, ce serait quand même pas mal... » L'honneur serait grand, effectivement, mais ne changerait rien au destin immédiat de Levet, d'ores et déjà exempté pour les trois Majeurs « ouverts » de l'année que sont le Senior PGA Championship (26-29 mai), l'U.S. Senior Open (23-26 juin) et le Senior Open Championship (21-24 juillet).

L'enfer des Monday Qualifyings

Le titre européen n'est donc pas un objectif en soi, mais serait une jolie cerise sur le gâteau pour le joueur qui, à 53 ans, n'est toujours pas rassasié de victoires, ni même de compétition. Pour preuve, l'implication qu'il met dans la poursuite de son but avoué : obtenir un droit de jeu complet sur le PGA Tour Champions, l'ultra-relevé et ultra-fermé circuit senior américain. « J'ai déjà joué trois qualifications du lundi depuis le début de l'année, en Floride, en Californie et en Arizona », indique-t-il. « C'est vraiment compliqué, car ce sont des sprints. En plus, on sait les scores des autres, ce qui rend ces épreuves compliquées pour tout le monde : si tu joue l'après-midi, tu as la pression par rapport aux scores des gars du matin ; et si tu joues le matin tu as la pression de devoir faire un bon score. Et dans les deux cas, si tu passes dans le par à l'aller, tu es quasiment foutu... Et comme il n'y a que quatre joueurs qui passent à chaque fois, sur 50 ou 60 engagés, c'est très difficile. » Malgré trois tentatives ratées, pas question de renoncer pour le vainqueur de la Ryder Cup 2004, qui vit depuis longtemps aux États-Unis et compte bien effectuer le gros de sa saison 2022 là-bas : « C'est tout à fait possible d'en choper deux ou trois... »

S'entraîner sans jouer

Marquant à la fois la fin d'une saison et le début d'une autre, ce grand raout du Legends Tour à l'île Maurice ne sera évidemment pas la seule apparition de Levet sur le circuit européen. Entre les trois Majeurs senior et les éventuels tournois réguliers aux États-Unis, on le verra à coup sûr à maintes reprises de ce côté-ci de l'Atlantique : « Je serai en Autriche en mai, et je jouerai aussi les opens de France et d'Écosse que j'ai gagnés l'an dernier. Après, on verra pour le reste du calendrier, mais je jouerai la plupart des tournois », assure-t-il. « Les seuls que je suis sûr de rater sont ceux qui tombent pendant les Majeurs normaux, car je suis en contrat avec Canal+ pour commenter. » Des semaines que cet extraordinaire compétiteur met à profit pour peaufiner sa préparation : « Je suis très visuel, et quand je regarde les gars jouer le Players Championship ou les Majeurs, ça m'inspire énormément. Bien sûr, je ne m'entraîne pas techniquement ces semaines-là, mais je me mets dans l'ambiance d'un gros tournoi, je réfléchis comme si j'étais à la place du mec qui mène, qui gagne, donc ça m'aide à être dans le jeu, dans la compétition. C'est une forme d'entraînement sans jouer un coup, c'est comme ça que je le vois. Et généralement, sur les tournois qui suivent mes semaines de commentaires, je sais que je suis très calme sur le parcours, que les émotions sont bien contrôlées, donc je sais que ça m'aide », conclut-il. Et ça tombe bien : les trois Majeurs seniors pour lesquels il est qualifié sont prévus dans la foulée de leurs pendants classiques !


Par Alexandre MAZAS
30 mars 2022