Accueil / Actus / Pro / Legends Tour / MCB Tour Chp Mauritius (ST) : Remésy finit sur le podium

MCB Tour Chp Mauritius (ST) : Remésy finit sur le podium

Leader puis co-leader après 18 et 36 trous, Jean-François Remésy prend la troisième place de la final du Staysure Tour, à quatre longueurs du Suédois Jarno Sandelin. Il achève sa saison à la quatrième place de l’Ordre du mérite remporté par le Gallois Phillip Price.

Jean-François termine sa semaine à Maurice avec un difficile 73 (+1) Phil Inglis / Getty Images Europe - AFP
13-15
décembre
MCB TOUR CHAMPIONSHIP - MAURITIUS
LIEU : Constance Belle Mare Plage, Maurice
CIRCUIT : Legends Tour

Le résumé

C’est la belle histoire du jour. Propriétaire d’un dernier tour de feu avec dix birdies, pour un bogey et un double concédés, Jarno Sandelin remporte le MCB Tour Championship Mauritius (450 000 euros de dotation) avec un score total de 204 (-12), soit trois coups devant le Sud-Africain James Kingston, co-leader la veille, et quatre sur l’Américain Dennis Clark, le Gallois Phillip Price et le Français Jean-François Remésy. Son 65 (-7) du jour lui permet également de signer la meilleure carte de la semaine (dont cinq birdies consécutifs entre les trous 11 et 15 du Constance Belle Mare Plage). Il lui offre surtout un premier succès depuis le BMW Asian Open en… 2001. Dix-huit ans d’attente ! Le Suédois, ancien joueur de Ryder Cup en 1999, en profite pour améliorer sensiblement son classement final à l’Ordre du mérite, prenant la douzième place, soit quatorze rangs de mieux qu’il y a une semaine. En bouclant sa semaine à Maurice avec un solide 69 (-3), Phillip Price, lui, s’octroie le titre honorifique de meilleur joueur de la saison du Staysure Tour, le circuit européen des plus de 50 ans.

La colère de Remésy

Un dimanche radieux que ne goûtera pas comme il se doit Jean-François Remésy, en course pour décrocher une seconde victoire en 2019 après le Farmfoods European Legends Links Championship à la fin du mois de juin dernier. Mais une dernière carte de 73 (+1) a réduit à néant les chances du Nîmois, furieux d’avoir bouclé son année sur un tel dernier tour.

« Je suis dégoûté, lâchait-il en sortant du recording à notre confrère du Figaro. J’ai envie de me casser un bras pour avoir une bonne raison d’arrêter le golf. Ce soir, là, à chaud, je n’en peux plus. Je prends ma retraite. C’est fini pour moi. Le golf ne m’a rien donné aujourd’hui. Rien ! »
Marc Farry, l’autre tricolore engagé pour ce bouquet final dans l’Océan Indien, n’a pu faire mieux que son compatriote. La faute à un putting récalcitrant. Auteur lui aussi d’un 73, le Parisien prend la 28e place, dans le par total (216).


Par Lionel VELLA
15 décembre 2019