Accueil / Actus / Pro / Mackenzie Tour - Canada / ATB Financial Classic (Mackenzie Tour) : Barjon revient dans le droit chemin

ATB Financial Classic (Mackenzie Tour) : Barjon revient dans le droit chemin

Après une moyenne 51e place la semaine passée à Edmonton, Paul Barjon a renoué avec ses bonnes habitudes jeudi et vendredi : deux cartes sous le par (66 et 67) pour ouvrir l'ATB Financial Classic le propulsent à la sixième place, à trois coups seulement de la tête.

Paul Barjon
À trois coups de la tête à mi-tournoi, Paul Barjon se retrouve dans une position familière... Mackenzie Tour
08-11
août
ATB FINANCIAL CLASSIC
LIEU : Country Hills Golf Club (Talons), Canada
CIRCUIT : Mackenzie Tour Canada

Les Français

L'incroyable série réalisée par Paul Barjon depuis le début de la saison - 28 tours consécutifs sous le par, nouveau record du circuit canadien - avait pris fin la semaine passée lors du 1932byBateman Open, où le Néo-Calédonien avait pris une lointaine 51e place après avoir joué deux fois au-dessus du par. Engagé cette semaine à Calgary pour l'ATB Financial Classic, il s'est remis sur les rails qui lui ont permis de signer six top 10 en huit tournois, dont deux succès.

Après un sans-faute jeudi en ouverture, un 66 (-5) avec un eagle et trois birdies, son 67 (-4) de vendredi colorié de six birdies contre un double bogey lui permet de pointer dans le top 10 à mi-tournoi. À -9 total, Barjon est sixième, à trois coups de l'Américain Stoney Crouch. À trois tournois et demi de la fin de la saison sur le Mackenzie Tour, un podium dans l'Alberta dimanche lui permettrait d'assurer quasi-définitivement sa montée sur le Korn Ferry Tour l'an prochain.

De son côté Jérémy Gandon a fait le chemin inverse : auteur lui aussi d'un excellent 66 (-5) jeudi lors de la première ronde, le joueur formé au RCF La Boulie a dû se contenter hier d'un plus modeste 72 (+1) qui le fait reculer au 41e rang à -4.

Venu rendre visite à son frère au Canada, Sébastien Gandon a quant à lui remporté la qualification du lundi pour décrocher sa place dans le tournoi. Mais avec deux cartes de 76 et 71, le Racingman a largement manqué le cut.


Par Alexandre MAZAS
10 août 2019