Accueil / Actus / Pro / Mackenzie Tour - Canada / Investments Open (MacKenzie Tour) : Barjon garde les commandes…

Investments Open (MacKenzie Tour) : Barjon garde les commandes…

Dix-huitième à Montréal grâce à un dernier tour bouclé en 64 (-8) sans erreur, Paul Barjon conserve la tête de l’Ordre du mérite avec un peu plus de 5 000 dollars d’avance sur le Canadien Taylor Pendrith, vainqueur avec un score record de -28 !  

Paul Barjon, 18e à Montréal, assure l'essentiel : la tête de l'Ordre du mérite Mackenzie Tour
05-08
septembre
MACKENZIE INVESTMENTS OPEN PRESENTED BY JAGUAR LAVAL
LIEU : Elm Ridge Country Club, Canada
CIRCUIT : Mackenzie Tour Canada

Le résumé

Sans commettre la moindre erreur, c’est l’Américain Kyle Mueller qui s’emparait jeudi du commandement du Mackenzie Investments Open avec un joli 64 (-8). Sur le Elm Ridge Country Club de Montréal, il devançait d’un point son compatriote Sam Fidone. Son 67 (-5) le lendemain lui permettait de conserver le leadership à -13 (131) mais il devait partager son fauteuil avec le Canadien Taylor Pendrith, époustouflant avec un énorme 62 (-10). Ce dernier récidivait lors du Moving day avec un second 62, égalant ici le record du parcours de la veille. Le « régional de l’étape » creusait d’ailleurs un écart important avant le dernier tour puisqu’il comptait cinq coups d’avance sur ce même Kyle Mueller, auteur d’un second 67. Pendrith allait-il battre le record de la plus large victoire jamais enregistrée sur le Tour canadien et détenu jusque-là par Corey Pereira, propriétaire en 2018 à Calgary (ATB Financial Classic) d’un impressionnant 258 (-26) ? La réponse est oui. En signant un ultime 67 sans bogey, Pendrith l’emportait avec un score hallucinant de -28 (260), décrochant au passage son deuxième succès sur le Mackenzie Tour. Son dauphin, l’inévitable Kyle Mueller, pointait à… huit longueurs derrière !

Les Français

C’est Jérémy Gandon qui prenait le meilleur départ jeudi avec un solide 69 (-3) tandis que Paul Barjon se contentait d’un 70 (-2), les Français se classant respectivement 30e et 45e au leaderboard. Le lendemain, Gandon ne pouvait faire mieux qu’un 76 (+4) et manquait le cut alors que son acolyte rendait un 71 (-1), suffisant pour franchir le cut à -3, en 59e position. Le Néo-Calédonien claquait un bon 69 (-3) samedi et gagnait seize places avant de jouer le feu dimanche, réussissant un magnifique 64 sans bogey à l’horizon. En accrochant la dix-huitième place finale, le Français assurait sa première place à l’Ordre du mérite avec un peu plus de 5 000 dollars d’avance sur Taylor Pendrith (125 738 contre 120 259). Ces deux-là se retrouveront pour le dernier rendez-vous de l’année à London (Ontario) au Canada Life Championship (12-15 septembre) avec à la clé un droit de jeu complet sur le Korn Ferry Tour 2020, l’antichambre du PGA Tour !


Par Lionel VELLA
9 septembre 2019