Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / Masters : Molinari mène, Woods sur ses talons

Masters : Molinari mène, Woods sur ses talons

Imperturbable ce samedi à Augusta (66, -6), Francesco Molinari est désormais seul en tête du 83e Masters. L'Italien compte deux coups d'avance sur Tiger Woods (67) et Tony Finau (64), avec qui il partagera la dernière partie dimanche lors d'un dernier tour avancé en raison de la météo.

Francesco Molinari
Depuis son erreur au 12 jeudi, Francesco Molinarie a enchaîné 43 trous sans bogey ! Andrew Redington / Getty Images North America - AFP
11-14
avril
MASTERS
LIEU : Augusta National Golf Club, Etats-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

La performance réalisée cette semaine par Francesco Molinari est de taille : après 54 trous, l'Italien est le seul joueur à faire un peu d'ombre à Tiger Woods, l'ex-numéro 1 mondial littéralement ressuscité dans son jardin d'Augusta. Co-leader au départ du troisième tour samedi midi, le Turinois est désormais seul en tête grâce à sa carte de 66 (-6), partition parfaite constellée de six birdies, dont quatre d'affilée du 12 au 15. Impressionnant de régularité dans tous les compartiments du jeu, « Frankie » a aligné une deuxième carte consécutive sans la moindre erreur, portant à 43 trous son total « d'invincibilité » depuis son bogey au 12 jeudi - son unique erreur de la semaine... Auteur de la meilleure série de ce type au Masters depuis 25 ans, le vainqueur du dernier Open britannique n'est plus qu'à 18 trous d'un deuxième sacre en Majeur. « Mon plan est bien sûr de reproduire le même jeu dimanche, mais je crois qu'il y a quelques gars qui ont des idées différentes », plaisantait-il en fin de journée. À raison, puisque Molinari n'est pas à l'abri d'une charge dominicale de l'un de ses poursuivants, à commencer par un expert en la matière : Tiger Woods ! « Il adore cet endroit et joue super bien, donc j'ai bien conscience que ça ne va pas être facile », complète le Transalpin.

Woods en dernière partie, douze ans après

Sensation en Géorgie : pour la première fois depuis l'édition 2007, le « Tigre » attaquera le dernier tour en dernière partie ! Sixième à Carnoustie l'été dernier (au terme d'un mano a mano remporté par Molinari) et deuxième de l'USPGA Championship dans la foulée, l'homme aux quatre vestes vertes est en position de s'en faire tailler une cinquième après une ronde bien maîtrisée. Auteur d'un bogey au 5, Woods a parfaitement rectifié le tir, postant trois birdies du 6 au 8 puis trois autres au 13, 15 et 16 pour rendre une carte de en 67 (-5), sa meilleure de la semaine. Deuxième ex æquo à -11 total, il savoure ce retour sur le devant de la scène dans ce tournoi qu'il chérit par-dessus tout : « Ça fait longtemps que je n'ai pas été dans le coup ici. Le fait d'avoir été à la bagarre dans les deux derniers Majeurs y est sans doute pour quelque chose. Je suis juste heureux d'avoir cette chance », a-t-il indiqué.

Finau, le troisième homme

Woods retrouvera Molinari en dernière partie ce dimanche, ainsi que son compatriote Tony Finau, auteur d'un brillantissime 64 (-8), l'un des trois de ce troisième tour avec ceux de Webb Simpson (passé 5e à -9) et Patrick Cantlay (14e à -6). À 29 ans, le joueur de Salt Lake City se retrouve pour la première fois aux avant-postes à Augusta. Il servira d'arbitre au duel Molinari-Woods, remake du dernier British Open, donc, mais aussi de la Ryder Cup au Golf National, où les deux hommes s'étaient affrontés trois fois en double, pour trois victoires de l'Italien associé à Tommy Fleetwood... À noter, pour ne rien rater du dénouement de ce 83e Masters, que le dernier tour a été avancé en raison d'une météo menaçante. La dernière partie s'élancera à 9 h 20 (15 h 20 en France) afin d'éviter les orages prévus en fin d'après-midi.

Onze joueurs se tiennent en cinq coups

Enfin, une « Sunday Charge » n'est pas à exclure de la part d'un autre poursuivant, puisque pas moins de onze joueurs se tiennent en cinq coups. Outre le trio de tête, il faudra surveiller Brooks Koepka (69), le vainqueur de trois des sept derniers Majeurs, seul quatrième à -10. Simpson, cinquième à -9, partage sa position avec l'Anglais Ian Poulter, auteur d'un très bon 68 (-4) lors d'un samedi passé en compagnie de Woods. À la septième place à -8, on retrouve enfin de sérieux clients : les Américains Dustin Johnson (70), Xander Schauffele (70) et Matt Kuchar (68), et les Sud-Africains Louis Oosthuizen (71) et Justin Harding (70).


Par Alexandre MAZAS
14 avril 2019