Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / Masters : Retour à la normale

Masters : Retour à la normale

Après son édition 2020 exceptionnellement disputée en novembre, le Masters fait son retour en avril. À partir de jeudi, les meilleurs joueurs de la planète vont donc se battre pour la veste verte, cinq mois après l’écrasante victoire de Dustin Johnson.

Victor Perez va disputer son deuxième Masters en à peine cinq mois. Jamie Squire / Getty Images North America
08-11
avril
MASTERS
LIEU : Augusta National Golf Club, États-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

Le tournoi

C’est une tradition, et ce depuis 1934, le Masters se déroule toujours début Avril. Entre temps, une pandémie est passée par là. De quoi rajouter quelques lignes d’histoire à cet unique événement. Avec seulement cinq mois d’écart entre la 84e et la 85e édition, le Masters peut maintenant se vanter d’une distinction unique, celle d’avoir été le dernier Majeur de 2020 et le premier de 2021.

Le parcours

Manucuré comme à son habitude, le tracé de l’Augusta National Golf Club s’apprête à recevoir les meilleurs golfeurs du monde. Quelques jours après avoir été foulé par les dames, lors de la deuxième édition de l’Augusta National Women’s Amateur, le dessin est plus que parfait, comme à son habitude.

Coloré, chouchouté, presque irréel, l’Augusta National n’a pas changé. Ses bunkers sont toujours aussi blancs, ce sublime logo de fleurs trône toujours au bout de Magnolia Lane et son Amen Corner est toujours aussi redoutable. Mais le par 72 le plus connu du monde sera t-il plus féroce que l’an dernier ? Avec un retour en tant que Majeur d’ouverture, les greens seront-ils plus rapides ? Les fairways plus fermes ? Les journées de reconnaissance donneront peut-être les premières réponses. Quoi qu’il en soit, le dessin reste immaculé. Ce n’est finalement pas une surprise. Le parcours de l’Augusta National Golf Club ne déçoit jamais.

Perez puissance 2

Seul représentant tricolore du champ cette semaine, Victor Perez va disputer son deuxième Masters en quelques mois. Le désormais 29e joueur au classement mondial pourra sûrement tirer avantage de cette situation. Ses souvenirs sont encore frais et son golf est plutôt en forme. Le Tarbais pourra notamment s’appuyer sur sa très belle semaine au WGC-Dell Technologies Match Play fin mars. Battu en demi-finale par le vainqueur du tournoi Billy Horschel, le Tricolore s’était offert une belle quatrième place dans l'une des épreuves les plus relevées de la saison. Quelques jours auparavant, Victor avait aussi signé un top 10 dans le tournoi qu'on surnomme le cinquième Majeur, le Players Championship. De très bons résultats pour le Français qui prend ses marques et continue de faire sa place parmi les meilleurs. 

46e de son tout premier Masters en 2020, Victor Perez pourra t-il faire mieux ? La réponse à partir de jeudi.

Le champ

88 joueurs dont trois amateurs et un Français. Cette année, c’est à nouveau la crème de la crème qui s’est donnée rendez-vous à Augusta. Parmi tous ces noms du golf mondial, il y en a bien évidement certains qui sortent du lot. Comment ne pas évoquer Dustin Johnson, numéro 1 mondial et tenant du titre. L’Américain avait l’an dernier établi un record en l’emportant sur le score de -20. Il s’affiche comme l’un des favoris.

Dans cette course à la puissance, Bryson DeChambeau sera lui aussi un concurrent redoutable. Le bodybuildé du circuit court toujours après son deuxième titre en Majeur. C’est peut-être pour cette semaine. Et puis il y a Jordan Spieth. Le Texan est de retour puisqu’il vient de renouer avec la victoire sur le PGA Tour. En s’imposant hier au Valero Texas Open, Spieth retourne dans le cercle des vainqueurs et s’est offert son 11e titre chez les professionnels. Il n’avait plus gagné depuis le British Open 2017. De très bon augure pour un garçon qui a souvent brillé à Augusta et qui s’y est même imposé en 2015.

Outres ces joueurs, tant d’autres sont capables de décrocher la veste verte. Il faudra également surveiller Justin Thomas, Brooks Koepka, Sergio Garcia, Jon Rahm ou encore Rory McIlroy, toujours en conquête du majeur manquant. Il y aura aussi des absents et surtout un. Cette année pas de polo rouge sur un pantalon noir au dernier tour. Tiger Woods va manquer à cette édition, lui qui se remet doucement d’un terrible accident de voiture en février dernier.


Par Romain MURAILLE
5 avril 2021