Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / Presidents Cup : Renversants Etats-Unis

Presidents Cup : Renversants Etats-Unis

Menés tout au long de la semaine par l’équipe internationale, les Etats-Unis sont parvenus à renverser la situation lors des simples pour remporter cette treizième Presidents Cup 16 à 14.

presidents cup
Les États-Unis ont remporté leur onzième Presidents Cup Warren Little / Getty - AFP
12-15
décembre
PRESIDENTS CUP
LIEU : Royal Melbourne Golf Club, Australie
CIRCUIT : PGA Tour

Pendant international de la Ryder Cup, la Presidents Cup qui oppose tous les deux ans les Etats-Unis au reste du monde (hors Europe), se déroulait cette semaine sur le somptueux parcours du Royal Melbourne GC. Historiquement dominée, puisque titrée à une seule reprise en 1998, l’équipe internationale semblait pour une fois idéalement partie pour remporter cette treizième édition. Mais elle n'a rien pu faire face à la furia américaine dimanche.

L’équipe internationale en tête après les doubles

En tête dès le premier jour, après une session de quatre-balles à sens unique (4-1), les hommes du capitaine sud-africain Ernie Els étaient idéalement lancés. Après la deuxième journée de foursome, leur avance était toujours de trois points (6,5 à 3,5). Et passait même à quatre points après les quatre-balles de samedi matin (9 à 5). Mais les Etats-Unis entretenaient l’espoir et réduisaient leur retard en dominant la dernière session de foursome (3-1). Mais après les trois premiers jours de jeu, les « internationaux » comptaient toujours une précieuse avance et se retrouvaient en tête 10 à 8 face à des Américains en difficulté avant les douze simples de dimanche.

Des simples à sens unique

Mais sous la houlette d’un Tiger Woods remonté, les USA sont pourtant parvenus à renverser totalement la situation lors de cette dernière journée. Capitaine – joueur de cette sélection américaine, le Tigre avait décidé de s’aligner dans le premier match pour redonner de l’élan aux siens. Un pari gagnant puisqu’il l’emportait 3&2 face au Mexicain Abraham Ancer et permettait à son équipe de revenir au score (10-9). Dans la foulée, Dustin Johnson ramenait les USA à hauteur après une démonstration face au Chinois Haotong Li (4&3). Chahuté par le public australien tout au long de la semaine, Patrick Reed plaçait pour la première fois les Américains devant (11 à 10) après avoir mis le feu face à CT Pan (six birdies sur les sept premiers trous). Un avantage qu’ils n’allaient plus lâcher, remportant au total six des neufs premiers matchs.

C’est finalement Matt Kuchar qui offrait la victoire aux siens en accrochant le demi-point du match partagé face au Sud-Africain Louis Oosthuizen. À 15,5 à 13,5, les USA étaient assurés de l’emporter et s’imposaient finalement 16 à 14 avec le partage du dernier match.

Malmenés comme rarement dans cette épreuve, les joueurs de l’oncle Sam décrochent ainsi leur onzième Presidents Cup après une remontée inédite dans la compétition. Jamais auparavant, une équipe menée avant les simples n’était parvenue à renverser la situation.


Par Sébastien CACHARD-BERGER
15 décembre 2019