Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / U.S. Open : Perez et Barjon quittent Torrey Pines

U.S. Open : Perez et Barjon quittent Torrey Pines

Auteurs respectivement de cartes de 75 (+4) et 78 (+7) lors du deuxième tour vendredi, Victor Perez et Paul Barjon n'ont pas franchi le cut du 121e U.S. Open. À mi-tournoi, le vétéran anglais Richard Bland partage la tête à -5 avec l'Américain Russell Henley.

Victor Perez
Le Tarbais manque le cut comme au Masters et au PGA Championship cette année. Darren Carroll / USGA
17-20
juin
U.S. OPEN
LIEU : Torrey Pines (South), États-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

De l'avis général, c'est maintenant que les choses vont se corser. Comprenez : c'est à partir du troisième tour ce samedi à San Diego que le parcours Sud de Torrey Pines devrait commencer à sortir les crocs, à proposer aux rescapés du cut un test d'une exigence maximale. Non pas que les deux premières rondes jeudi et hier ressemblaient à des promenades de au jardin public, la moyenne de score s'affichant près de trois coups au-dessus du par, précisément à 73,786 ce vendredi. Mais 24 cartes sous le par hier, une de plus que jeudi, ça fait sans doute un peu trop de l'avis des responsables de l'USGA...

Pourtant ce ne sont pas forcément ceux en réussite lors du premier tour qui ont performé hier, et après 36 trous seulement douze joueurs pointent dans le rouge, dont deux leaders inattendus à -5 total. Inattendus, car le vétéran britannique Richard Bland a beau avoir débloqué son compteur au pays le mois dernier (à son 478e essai sur le Tour européen !), personne ne voyait ce joueur de 48 ans claquer un 67 (-4) pour rejoindre le discret américain Russell Henley (70) au sommet. Ces deux-là formeront donc une dernière partie originale ce samedi, alors que les précédentes seront plus conformes à l'idée qu'on se fait d'un leaderboard de Majeur. Troisièmes à -4, le Sud-Africain Louis Oosthuizen et l'Américain Matthew Wolff seront les premiers poursuivants, tandis que le double vainqueur du Masters Bubba Watson et l'épouvantail ibérique Jon Rahm, cinquièmes à -3, attireront probablement l'essentiel de l'attention médiatique.

Pas de week-end pour les Bleus

Pour la troisième fois cette année en Majeur, aucun Français ne disputera les deux derniers tours. Auteur ce vendredi d'une carte de 75 (+4), le même score que jeudi, Victor Perez a terminé à +8 total, à quatre coups de la qualification. Parti du 10 dans la matinée, le Tarbais s'est rapidement mis en difficulté en concédant trois bogeys sur ses cinq premiers trous. Et si le milieu de sa partie a été de meilleure facture, avec trois birdies contre un seul bogey entre le 18 et le 6, un cauchemar au 7 (sortie de bunker qui traverse le green, deux chips, deux putts) sanctionné d'un triple bogey lui a ôté ses derniers espoirs. Dur pour le n° 1 tricolore qui depuis sa demi-finale au WGC-Dell Technologies Match Play fin mars n'a plus marqué le moindre point sur le PGA Tour et au classement mondial...

Déception également pour Paul Barjon, qui en s'élançant à +2 vendredi après-midi partait largement dans le cut. Si tout s'est plutôt bien passé sur l'aller, où le Néo-Calédonien a alterné un birdie et deux bogeys, les choses se sont gâtées sur le retour : après un nouveau bogey au 10, Barjon a concédé un double fatal sur le par 5 du 13 après un drive égaré à gauche. En concédant enfin trois bogeys sur les quatre derniers trous, le futur membre du PGA Tour a rendu une lourde carte de 78 (+7) et manqué le cut de cinq coups.


Par Alexandre MAZAS
19 juin 2021