Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / U.S. Open : Sordet recule, Woodland toujours leader

U.S. Open : Sordet recule, Woodland toujours leader

Au lendemain de son superbe deuxième tour, Clément Sordet est quelque peu rentré dans le rang, une carte de 74 (+3) le reléguant en 64e position ce samedi soir. Avec son 69 (-2) Gary Woodland est toujours seul en tête, mais Justin Rose (68) est revenu à un coup.

Clément Sordet
Le Lyonnais a alterné deux birdies, trois bogeys et un double ce samedi à Pebble Beach. Christian Petersen / Getty Images North America - AFP
13-16
juin
U.S. OPEN
LIEU : Pebble Beach Golf Links, Etats-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

Le résumé

Gary Woodland a tenu bon : tel est le premier enseignement du Moving Day de ce 119e U.S. Open, disputé ce samedi sur un tracé du Pebble Beach Golf Links toujours aussi costaud. Leader surprise après 36 trous, le joueur originaire du Kansas n'a en effet pas flanché : toujours bien aidé par un putting affûté, il s'est offert une carte de 69 (-2) qui lui permet de garder une main sur le trophée. À -11 total, il devance toujours son partenaire du jour, Justin Rose, auteur quant à lui d'un 68 (-3). L'Anglais, auteur de son côté de cinq birdies et deux bogeys, est plus que jamais en course pour s'offrir un deuxième U.S. Open, six ans après Merion.

Derrière les deux hommes, un petit écart s'est creusé avec les poursuivants, parmi lesquels on retrouve le Sud-Africain Louis Oosthuizen (70) et les Américains Chez Reavie (68) et... Brooks Koepka ! Double tenant du titre, le Floridien fait figure de chasseur en chef depuis sa troisième place à -7, quatre coups derrière Woodland. Son -3 du jour, avec zéro erreur mais plusieurs occasions de birdie manquées, plaide en faveur d'un cinquième Majeur victorieux sur les dix derniers disputés... Il s'élancera avec Reavie juste avant Woodland et Rose ce dimanche, tandis qu'Oosthuizen partagera l'antépénultième partie avec Rory McIlroy, seul sixième à -6 total après son 70 (-1) d'hier.

La décla de Rory McIlroy

Je suis persuadé que je suis capable de jouer 65 ou 66 ici. Et c'est probablement ce qu'il va me falloir aujourd'hui pour avoir une chance...

Le coup du jour

L'eagle de Graeme McDowell au 18 pour boucler la journée sous le par (70, -1). Avec sept coups de retard sur Woodland, le Nord-Irlandais a toujours une (mince) chance de remporter son deuxième U.S. Open à Pebble Beach, neuf ans après le premier.

7Le nombre de vainqueurs de Majeurs dans le top 10, à la poursuite de Gary Woodland : Justin Rose, Brooks Koepka, Louis Oosthuizen, Rory McIlroy, Danny Willett, Graeme McDowell et Henrik Stenson.

Le Français

Au lendemain de son superbe deuxième tour (68, -3), Clément Sordet a connu un samedi nettement plus compliqué. Moins à l'aise dans ses attaque de greens (il n'en a pris que huit en régulation), le Lyonnais n'a signé que deux birdies : le premier sur le par 3 du 5 grâce à un tee-shot déposé à 2,50 m du drapeau, le second sur le par 5 du 14 en rentrant 3,50 m. Pour le reste, ses imprécisions fers en mains lui ont coûté des bogeys au 8, 11 et 18, ainsi qu'un cruel double au 9 suite à un vilain trois-putts après avoir manqué le green en deux. En signant une carte de 74 (+3), l'élève de Benoît Ducoulombier rétrograde en 64e position à +5 total. Il partagera son dernier tour dimanche, à partir de 8 h 49 (+9 en France), avec l'Américain Daniel Berger.


Par Alexandre MAZAS
16 juin 2019