Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / US PGA Championship : Lorenzo Vera a souffert

US PGA Championship : Lorenzo Vera a souffert

Éprouvé physiquement et en difficulté au driving, Michaël Lorenzo Vera a vécu un samedi difficile, qui l'a vu chuter en 48e position avec une carte de 75 (+5). Brooks Koepka, qui a joué 70 (par), a toujours sept coups d'avance.

Michaël Lorenzo Vera
Le Basque a perdu 29 places au leaderboard samedi. Mike Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP
16-19
mai
U.S. PGA CHAMPIONSHIP
LIEU : Bethpage State Park (Black Course), Etats-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

Le résumé

Leader avec sept coups d'avance au départ samedi midi, Brooks Koepka est toujours seul en tête samedi soir, et toujours avec sept coups d'avance. Un peu moins précis qu'en début de tournoi driver en main, le Floridien s'est procuré moins d'occasions de birdies sur un Bethpage Black au set-up particulièrement costaud. Auteur de seulement trois birdies, il a par ailleurs concédé trois bogeys, rendant un 70 (par) finalement très correct, puisque dix-sept joueurs seulement sont parvenus à battre le tracé, avec une paire de 67 (-3) comme meilleures cartes du jour. Nanti d'une avance record à 18 trous du but, Koepka file donc vers un quatrième Majeur en moins de deux ans et la place de numéro 1 mondial. Pas de quoi exciter l'impassible Américain néanmoins : « Si je commençais à considérer le dernier tour différemment des autres, c'est ça je pense qui pourrait me rendre nerveux. Non, ce sera comme n'importe quelle partie que j'ai jouée : 18 trous à essayer de prendre les fairways, les greens, et rentrer mes occasions de birdie. »

À -12 total, « B. K. » devance un groupe de quatre joueurs comprenant les Américains Dustin Johnson (69), Luke List (69) et Harold Varner III (67), ainsi que le Thaïlandais Jazz Janewattananond (67), ces deux derniers ayant donc co-signé le meilleur score de la journée. Premier Européen, l'Anglais Matt Wallace (70) partage la sixième place à -4 avec le Japonais Hideki Matsuyama (68), alors que les cadors Adam Scott et Jordan Spieth ont tous deux joué 72 (+2) pour plonger en huitième position à -3.

Le coup du jour

Le putt pour birdie de Justin Rose au 12, une ficelle de 17 m dûment rentrée ! Revenu dans le par pour la journée à ce moment-là, l'Anglais a concédé juste après un bogey et un double, pour rendre un 73 (+3) qui le met 16e dans le par total.

Le Français

Après deux premiers tours de très haut niveau (68, 71) Michaël Lorenzo Vera a accusé le coup samedi. Guère aidé par un long jeu imprécis (3/14 fairways touchés, 7/18 greens en régulation) le Français n'a pas été en mesure de se procurer beaucoup d'occasions de birdies, n'en convertissant qu'une seule au 4. « Il fallait choper plus de fairways. Je n'en ai pris que trois aujourd'hui, donc à partir de là, c'est mort... » a-t-il commenté au micro de Golf+. En concédant par ailleurs quatre bogeys et un double, le Basque a rendu une carte de 75 (+5), sa plus mauvaise de la semaine, pour tomber à la 48e place à +4.

Visiblement éprouvé à la sortie du recording, il a souligné l'exigence du test physique imposé par Bethpage : « Pour performer sur un parcours comme celui-là, sur la durée et avec un tel champ de joueurs, il faut être beaucoup plus fort physiquement. Sur ce point, il va falloir encore plus bosser. Mentalement ça va, mais mon corps est en train de souffrir. Demain on va faire ce que l'on pourra, mais je suis cuit... » Lorenzo Vera passera sa dernière journée à Long Island, qui démarrera à 10 h 05 locales, en compagnie de l'Américain Brandt Snedeker.

La décla de Phil Mickelson remerciant le public new-yorkais

Ce n'était pas la partie que nous voulions, mais nous l'avons fait... Nous avons battu le record, nous l'avons même écrasé : 1397 pouces en l'air aujourd'hui !

Par Alexandre MAZAS
19 mai 2019