Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / US PGA Championship : Lorenzo Vera finit sur une belle note

US PGA Championship : Lorenzo Vera finit sur une belle note

En bouclant son dernier tour avec l'une des onze cartes sous le par enregistrées à Bethpage ce dimanche, Michaël Lorenzo Vera s'est offert une jolie 16e place dans cet US PGA Championship remporté - comme prévu mais non sans suspense - par Brooks Koepka.

Michaël Lorenzo Vera
Le Basque repart de Bethpage avec un excellent top 20. Warren Little / Getty Images Europe - AFP
16-19
mai
U.S. PGA CHAMPIONSHIP
LIEU : Bethpage State Park (Black Course), Etats-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

Le résumé

Ça ne devait être qu'une simple formalité, mais Brooks Koepka et Dustin Johnson ont fait de ce dernier tour de l'US PGA Championship un finale plein de suspense. Dans sa quête d'un quatrième Majeur en moins de deux ans, le Floridien avançait imperturbablement vers la victoire en sortant d'un aller dans le par (bogey au 1, birdie au 4), et semblait même plier définitivement l'affaire en plantant le mât au 10 pour un nouveau birdie. À cet instant-là, Johnson repassait en effet à six longueurs de son compatriote (-7 contre -13) en concédant son premier bogey au 11, après un aller parfaitement négocié en -3 (birdies 4, 6 et 9). Mais Koepka, aussi colossal soit-il, a fini par s'effriter, payant cash son imprécision au driving et sa timidité au putting : bogey au 11, au 12, au 13 et au 14 ! Profitant de l'aubaine, Johnson, en rentrant 3 m en descente pour birdie au 15, revenait aussitôt à un coup !

C'était sûr, ce 101e PGA Championship allait offrir un dénouement palpitant, et peut-être un play-off entre les deux géants américains... Mais, aussi subitement qu'il était apparu, le suspense s'éteignit : incapable de trouver les greens en régulation sur les trois derniers trous du Bethpage Black, Johnson concédait deux bogeys au 16 et au 17 pour permettre à son rival de conclure sereinement. Et si Koepka concédait un nouveau bogey au 17 et lâchait son drive dans le bunker au 18, il parvenait tranquillement à s'offrir deux putts pour la gagne au 18, à 1,50 m du trou... Un seul suffisait. Malgré un vilain 74 (+4), c'est bien le Floridien qui s'imposait à -8, deux longueurs devant le joueur de l'Ohio et son 69 (-1) du jour.

À 29 ans, Brooks Koepka soulève donc le quatrième Majeur de sa carrière, le deuxième USPGA consécutif (2018, 2019) après ses deux U.S. Opens d'affilée (2017, 2018). Quatre Majeurs en moins de deux ans, et en huit tournois disputés : seuls Ben Hogan, Jack Nicklaus et Tiger Woods ont fait aussi bien ! « C'est incroyable ! Je ne sais même pas si j'en avais déjà rêvé. Je suis sous le choc tellement ce que je viens de faire est énorme », a déclaré le nouveau numéro 1 mondial. « Je suis bien content qu'il n'y ait pas davantage de trous à jouer, car cette partie a été très stressante. Le vent a soufflé fort, D. J. a joué de façon incroyable et m'a bien mis la pression. » Deuxième du Masters le mois dernier, l'ex-membre du Challenge Tour fait désormais figure de grandissime favori pour l'U.S. Open, qui aura lieu dans un mois à Pebble Beach.

La décla de Brooks Koepka (même si ça ne s'est pas trop vu !)

Je n'ai jamais été aussi excité de toute ma vie que sur le green du 18 !

Le coup du jour

Le trou-en-un réalisé par Lucas Bjerregaard au 17, d'un fer 6 à 188 m expédié pleine boîte après un petit rebond. Le Danois, qui a signé l'unique « ace » de la semaine, a dans la foulée vu son partenaire du jour, l'Américain Lucas Glover, rentrer son coup de sandwedge depuis le bunker pour un birdie presque aussi spectaculaire !

Le Français

Parti tôt dans la journée dans l'anonymat de sa 48e place après trois tours, Michaël Lorenzo Vera a l'air de rien réalisé un dernier tour de très haut niveau, à l'image de l'ensemble de sa semaine. Associé à l'Américain Brandt Snedeker, le Basque a comme son partenaire du jour rendu une carte de 69 (-1), l'une des onze sous le par ce dimanche, et le deuxième meilleur score du jour derrière les 68 de Beau Hossler et Gary Woodland. « J'ai vraiment tapé le driver de façon magnifique, je suis très content de ça. Mentalement, j'étais là aussi », a-t-il déclaré au micro de Golf+. « J'aurais pris un coup au moral si j'avais fait +2 ou +3 dans ce vent, je me serais dit : "P..., encore un Majeur qui se termine moyen". Ça soufflait vraiment aujourd'hui, les greens commençaient à être bien secs, et le parcours était très très dur, donc je suis fier de ce que j'ai fait. »

Avec un total de 283, soit trois coups au-dessus du par, l'élève de Justin Parsons quitte Long Island avec une très belle 16e place, de loin son meilleur résultat dans un tournoi du Grand Chelem. De retour dans le top 100 mondial suite à cette performance, « MLV » fera l'impasse sur les deux prochains tournois de la Race to Dubai au Danemark et en Belgique pour se reposer et préparer au mieux les qualifications de l'U.S. Open, à Walton Heath du côté de Londres, le lundi 3 juin.

112 139 €Le montant du chèque empoché par Michaël Lorenzo Vera ce dimanche. Brooks Koepka, lui, a pris la bagatelle de 1 551 603 €...

Par Alexandre MAZAS
20 mai 2019