Accueil / Actus / Pro / PGA Tour / WGC FedEx St Jude Invitational : Koepka étend son règne

WGC FedEx St Jude Invitational : Koepka étend son règne

Dominant en Majeur depuis plus de deux ans, Brooks Koepka a remporté dimanche son premier championnat du monde. À Memphis, le numéro 1 mondial a survolé le dernier tour pour remporter le WGC FedEx St Jude Invitational avec trois coups d'avance sur Webb Simpson.

Koepka
C'est la première victoire de Koepka en WGC Sam Greenwood / Getty - AFP
25-28
juillet
WGC - FEDEX ST. JUDE INVITATIONAL
LIEU : TPC Southwind, Etats-Unis
CIRCUIT : PGA Tour

Le résumé

Vainqueur de quatre des onze derniers tournois Majeurs disputés, dans le Top 5 des quatre principales levées de l'année, Brooks Koepka a étendu son terrain de chasse dimanche aux WGC. À Memphis, pour le WGC FedEx St Jude Invitational, le numéro 1 mondial s'est offert son premier championnat du monde en écrasant, fidèle à lui-même, le dernier tour, à coup de drives stratosphériques et de fléchettes aux drapeaux.

Avant cela, le Floridien avait fait le boulot pour se retrouver en dernière partie aux côtés de Rory McIlroy, un petit coup seulement derrière le Nord-Irlandais au départ. Un handicap refait en un rien de temps dimanche : trois birdies en quatre trous (du 3 au 6) lui offraient deux coups d'avance sur son rival, qui enquillait lui les pars et vendangeait des occasions de birdies à la pelle. Solide leader à mi-parcours, Koepka abordait le retour dans un fauteuil, sûr de ses forces et malheureusement jamais enquiquiné par un McIlroy froid comme une matinée de janvier sur les greens du Tennessee.

Auteur de deux nouveaux birdies sur le retour, BK signait une dernière carte de 65 (-5) et s'imposait en -16 total. Loin devant Rory et son cruel 71 (+1) du jour, et finalement quatrième en -11.

5Koepka est le cinquième joueur de l'histoire à remporter au moins un Majeur et un WGC la même année. Avant lui, seuls Tiger Woods, Geoff Ogilvy, Rory McIlroy et Dustin Johnson y étaient parvenus.

La perf du jour

La deuxième place revenait finalement à Webb Simpson auteur de la meilleure carte du dernier tour. Avec six birdies et un eagle, pour un seul bogey, le vainqueur de l'US Open 2012 signait un excellente 64 (-4) pour finir sa semaine en -13 et seul deuxième.

Et sinon ?

Derrière les deux hommes de tête, on retrouve du beau monde aux avant-postes. À -12 total, Marc Leishman prend seul la troisième place, un coup devant McIlroy et les Anglais Tommy Fleetwood et Matthew Fitzpatrick, et deux devant l'Espagnol Jon Rahm (7e, -10).


Par Sébastien CACHARD-BERGER
29 juillet 2019