Accueil / Élite / Circuits Pro Féminins / Ladies European Tour / Calendrier / 2019 / Investec South African Women's Open / South African Womens Open (LET) : Vayson de Pradenne dans le bon wagon

South African Womens Open (LET) : Vayson de Pradenne dans le bon wagon

Solide en Afrique du Sud, Astrid Vayson de Pradenne est l'une des six joueuses à ne pas concéder de coup au parcours après deux tours. Dans le par total, la Française occupe la quatrième place du tournoi, à quatre coups de la leader.

Astrid Vayson de Pradenne
14-16
mars
INVESTEC SOUTH AFRICAN WOMEN'S OPEN
LIEU : Westlake Golf Club, Afrique du Sud
CIRCUIT : Ladies European Tour

Le résumé

Avec dix huit cartes sous le par vendredi, le parcours du Westlake Golf Club s'est montré un brin plus tendre que la veille (où il n'y en avait eu que deux) avec les joueuses du Ladies European Tour. Seule femme à n'avoir pas encore été battue par ce redoutable tracé, la Sud-Africaine Lee-Anne Pace en profite pour prendre les commandes de ce South African Womens Open après deux tours. Avec son 68 (-4) du jour, elle trône désormais au sommet en -4 total et compte deux coups d'avance sur l'Indienne Diksha Dagar, seule deuxième en -2.

3Le nombre de joueuses sous le par après deux tours. Outre les deux joueuses de tête, l'Allemande Esther Henseleit pointe à -1 total.

Les Françaises

Meilleure Tricolore jeudi, Astrid Vayson de Pradenne a tenu bon lors de ce deuxième tour, malgré un petit coup de mou à mi-parcours (trois bogeys du 8 au 11). Avec trois birdies et un eagle pour un autre bogey, l'Avignonnaise rend un bon 71 (-1) qui lui permet de monter au quatrième rang, dans le par total.

Bien plus loin au leaderboard, sept autres Françaises passent également le cut. Également auteur d'une carte de 71 (-1), Camille Chevalier est 30e avec un score totale de +7. Elle devance Anne-Lise Caudal (69,-3 aujourd'hui), Manon Gidali (70) et Émie Peronnin (72), toutes trois 38e (+9). Valentine Derrey et Isabelle Boineau suivent un coup derrière (42e,+9), devant Manon Mollé (49e,+10).


Par Sébastien CACHARD-BERGER
15 mars 2019