Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / Challenge Tour / Calendrier / 2017 / Le Vaudreuil Golf Challenge / Le Vaudreuil Golf Challenge (CT) : Mathieu Fenasse s'accroche

Le Vaudreuil Golf Challenge (CT) : Mathieu Fenasse s'accroche

Moins à l'aise au putting que lors des deux premiers tours, Mathieu Fenasse s'est accroché samedi pour conserver ses chances dans ce Vaudreuil Golf Challenge. Désormais 7e, le Français ne compte que 4 coups de retard sur la tête.

Mathieu Fenasse
20-23
juillet
LE VAUDREUIL GOLF CHALLENGE
LIEU : Golf PGA France du Vaudreuil, France
CIRCUIT : Challenge Tour

>>> Les scores

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas pour Mathieu Fenasse. Après une orgie de birdies, accompagnée de son lot de bogeys, lors des deux premiers tours, le Toulousain a fait dans la sobriété samedi sur le parcours du Golf PGA France du Vaudreuil avec une carte de 70 (-1) sans fioriture. Un score répondant toutefois plus d'un manque de réussite au putting que d'une volonté d'assurer le coup de la part du 68e de la Road to Oman. Un birdie au 7, puis un superbe eagle au 12 avant un double concédé au 14 sur son seul coup raté du jour, et le Français perdait trois places au leaderboard de ce Vaudreuil Golf Challenge. «Je suis assez déçu parce que mon jeu était très solide mais que je n’ai pas su concrétiser les occasions, expliquait-il en fin de partie. Le putting était un peu froid et sur ma seule erreur de la journée j’ai perdu la balle et lâché un double.» Mais si l'élève d'Enric Lopez Garcia apparaissait logiquement frustré par ses coups perdus sur la tête, il conserve toutes ses chances avant le dernier tour dimanche. «J'ai un petit gout amer à l'issue de la journée, mais je suis toujours dans le coup pour espérer une bonne place, concédait-il d'ailleurs. Demain il falloir envoyer du lourd!» Car non seulement Fenasse est-il toujours en piste pour un premier Top 10 sur le Challenge Tour, mais il peut encore clairement viser la victoire avec seulement quatre coups de retard sur la tête. A -9 total, il s'élancera avec l'idée d'aller chercher l'Anglais Aaron Rai et le Danois Morten Orum Madsen co-leaders en -13.

Maheut pour une première?

Régional de l'étape puisque membre du Vaudreuil, Nicolas Maheut s'est régalé samedi sur ce parcours qu'il connait si bien. Auteur de 5 birdies, dont quatre sur la fin de parcours, le joueur de l'Alps tour n'a pas concédé le moindre coup au tracé normand pour une carte de 66 (-5). « L’objectif aujourd’hui était de ne pas faire d’erreur, de ne pas aller dans les roughs et ça s’est bien passé, racontait-il ensuite. Après l’aller j’étais un peu déçu parce que j’ai très bien joué mais j’ai fait un nombre de virgules incroyable. Mon caddie m’a calmé et m’a dit " t’inquiètes pas, si ça doit tomber ça le fera ". Et ensuite j’ai fait un super retour donc je suis très content.» Lui qui dispute seulement cette semaine le deuxième tournoi de sa carrière à ce niveau, a montré qu'il aurait probablement sa place pour en jouer bien d'autres. Le voilà désormais 10e du tournoi avec un score total de -7. «J’ai déjà réussi mon objectif de passer le cut donc maintenant, pourquoi pas un Top 10 ? Ce serait sympa un Top 10 sur un Challenge non?»

Sordet flambe, les Bleus grignotent

L'esprit chafouin retiendrait les quatre bogeys concédés par Clément Sordet samedi, mais avec neuf birdies sur sa carte de score, le Lyonnais s'est offert un feu d'artifice pour gommer ses ratés. Avec sa carte de 66 (-5), l'élève de Renaud Gris grimpe au 12e rang (-6) et peut encore espérer un 3e Top 10 au Vaudreuil après une 2e place en 2014 et une 5e l'an passé. Bonne journée également pour Adrien Bernadet qui gagne 21 places grâce à son 67 (-4) du jour. Désormais 21e (-4), il devance Adrien Saddier, Robin Sciot-Siegrist et Thomas Linard (25e,-3). Erwan Vieilledent, Jérôme Lando-Casanova et Thomas Perrot suivent à la 40e place (-1), devant Victor Riu (60e, +4). Troisième tour plus compliqué pour les amateur Frédéric Lacroix et Dimitri Mary auteur tous deux de cartes de 76 (+5) et qui ferment la marche en +6 total (65e).


Par Sébastien Cachard-Berger, au Vaudreuil
22 juillet 2017