Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / European Tour / Calendrier / 2018 / Ryder Cup / Actus / Ryder Cup 2018 / L'Europe reconquiert la coupe !

L'Europe reconquiert la coupe !

Vainqueurs de sept des douze simples de la journée, les Européens ont remporté la 42e Ryder Cup de l'histoire sur le score de 17,5 à 10,5 ce dimanche au Golf National. C'est la douzième victoire du Vieux Continent sur les vingt dernières éditions !

Thomas Bjørn
Thomas Bjørn enlaçant Francesco Molinari quelques instants après la victoire de l'Europe. Stuart Franklin / Getty Images Europe - AFP
28-30
septembre
RYDER CUP
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

Le coup

Le putt de Jon Rahm au 17, pour gagner son match 2 up contre Tiger Woods. Un putt de moins de 1 m, pas compliqué, mais indispensable pour offrir un point crucial à l'Europe. Le prodige espagnol est devenu le deuxième dans l'histoire de la Ryder Cup à dominer le « Tigre » en simple, après l'Italien Costantino Rocca en 1997.

La stat' : 25,5

En remportant son simple 2&1 face à Rickie Fowler, Sergio Garcia est devenu le recordman des points marqués dans l'histoire de la compétition. Avec 25,5 points marqués en 41 matches joués (22 victoires, 12 défaites et 7 égalités) l'Espagnol a dépassé la mythique marque de 25 points établie par Nick Faldo en 1997.

Le joueur : Francesco Molinari

Victorieux de ses quatre doubles aux côtés de Tommy Fleetwood vendredi et samedi, l'Italien a conclu la semaine en battant Phil Mickelson 4&2. Une cinquième victoire donc, qui fait de lui le premier Européen de l'histoire à réaliser ce 5 sur 5. Il rejoint dans ce club exclusif les Américains Arnold Palmer et Gardner Dickinson (1967), et Larry Nelson (1979). Cerise sur le gâteau, c'est le point de sa victoire qui a officiellement offert la coupe à l'Europe.

La décla : Thomas Bjørn

Je suis immensément fier de mes joueurs. Mon travail a été facile, car ils ont été exceptionnels tous les douze. Ils s'étaient fixé un objectif, et ce sont eux qui ont fait le boulot. Ça a été facile pour moi de guider ce groupe dans la direction qu'ils avaient choisi.

Le résumé

Deux ans après la raclée infligée par les États-Unis à Hazeltine (17 à 11), l'Europe a reconquis la Ryder Cup ce dimanche au Golf National sur le score, encore plus sévère, de 17,5 à 10,5. Une victoire qu'on hésiterait presque à qualifier d'historique, tant les joueurs du Vieux Continent nous ont habitués, ces dernières décennies, à briller sur leur sol. C'est en effet la sixième fois en six éditions disputées en Europe que les locaux s'imposent, et la neuvième sur les douze dernières confrontations depuis la défaite concédée en Angleterre en 1993.

Menant 10 à 6 à l'entame des simples, les Européens n'avaient certes « que » quatre points et demi à marquer pour récupérer leur bien, mais les Américains ont comme prévu fait preuve d'orgueil. Dans un premier match très disputé, Rory McIlroy s'est incliné 1 up après avoir été en contrôle de tout le match. Hélas, un drive dans le bunker au 18 suivi d'un mauvais coup pour en sortir, et enfin d'un troisième coup dans l'eau, a offert sur un plateau la victoire à Justin Thomas. Et si dans la foulée Paul Casey donnait aux siens un premier demi-point en partageant son match avec Brooks Koepka, les hommes de Jim Furyk remportaient coup sur coup les simples n° 3 et 5, Webb Simpson dominant Justin Rose 3&2 et Tony Finau écrasant Tommy Fleetwood 6&4. À cet instant-là, l'Europe ne menait plus que 10,5 à 9,5...

Mais la suite donnait raison à Thomas Bjørn, exemplaire capitaine d'un groupe remarquablement soudé. Au repos depuis vendredi matin, Thorbjørn Olesen infligeait une cuisante défaite 5&4 à Jordan Spieth, avant que Jon Rahm ne terrasse Tiger Woods 2&1 d'un putt sous pression au 17. Avec seulement un point et demi à marquer et trois matchs bien engagés derrière, l'Europe pouvait commencer à sourire. Ian Poulter, d'abord, sortait vainqueur d'un duel homérique face au numéro 1 mondial Dustin Johnson, 2 up. Et comme un symbole, c'est Francesco Molinari qui offrait la coupe aux siens, en dominant Phil Mickelson 4&2 après une mise en jeu dans l'eau du gaucher au 16. Avec cinq victoires en cinq matchs cette semaine, l'Italien entrait définitivement dans la légende !

Derrière, Sergio Garcia (vainqueur 2&1 de Rickie Fowler) et Henrik Stenson (5&4 face à Bubba Watson) donnaient un peu plus d'ampleur au succès du Team Europe, l'Espagnol devenant au passage le meilleur scoreur de l'histoire de la compétition avec 25,5 points marqués, soit un demi-point de plus que Nick Faldo. Et si Tyrrell Hatton s'inclinait 3&2 face à un Patrick Reed un peu retrouvé, Alex Norén concluait la semaine sur une note parfaite en enquillant une énorme ficelle au 18 pour battre Bryson DeChambeau 1 up. Ce score de 17,5 à 10,5 est le deuxième plus large de toutes les victoires européennes, après les 18,5 à 9,5 infligés aux USA en 2004 et en 2006. Et surtout, cette victoire amplement méritée est venue couronner la plus mémorable semaine de toute l'histoire du golf français : une 42e Ryder Cup organisée magistralement, sur un parcours fantastique, dans des conditions météo idéales et devant un public incroyable.


Par Alexandre MAZAS
30 septembre 2018