Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / European Tour / Calendrier / 2018 / Ryder Cup / Actus / Ryder Cup 2018 / Thomas Bjørn : « Nous devons être déterminés à gagner chaque simple »

Thomas Bjørn : « Nous devons être déterminés à gagner chaque simple »

Les déclarations de Thomas Bjørn et Jim Furyk et de certains joueurs européens et américains à l'issue de la deuxième journée de la Ryder Cup ce samedi.

Thomas Bjørn
Le capitaine européen Thomas Bjørn peut avoir le sourire : son équipe mène 10 à 6 ! Stuart Franklin / Getty Images Europe - AFP
28-30
septembre
RYDER CUP
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

Thomas Bjørn

« Je suis très heureux de ce qui s’est passé ces deux derniers jour, mais demain, c’est un jeu totalement différent. On va d’abord retourner dans la Team Room pour se reconcentrer et récupérer de cette journée. Car nous avons brûlé beaucoup d’énergie ces derniers jours. Dans les simples, nous devons être déterminés à gagner chaque match. Mais n’oublions pas ce qui s’est passé à Brookline et à Medinah. »

Jim Furyk

« Je tire mon chapeau aux Européens. Ils ont joué d’une manière très solide aujourd’hui. Demain, nous devons mettre la pression d’entrée. C’est la clé et c’est impératif. Tous mes joueurs le savent. Par deux fois, à Brookline et à Medinah, une équipe a réussi à remonter un déficit de quatre points. Pour y arriver, il faut gagner les premiers matches et être très solide au milieu des simples. Aucun des matches n’est plus important qu’un autre. Et nous devons gagner huit matches pour ramener le trophée à la place. À Brookline, quand nous avons remonté les Européens pour gagner, je me souviens très bien des propos du capitaine la veille au soir, mais je ne vous les dirai pas. En revanche, le souvenir de Medinah me fait toujours mal. Cela reste un des plus mauvais souvenirs de ma carrière. J’ai beaucoup appris de ces deux expériences. »

Justin Rose

« Nous adorons jouer en première partie. Nous savions qu’ils allaient mettre une grosse paire face à nous. Nous avons hérité de Dustin (Johnson) et Brooks (Koepka), respectivement n° 1 et 3 mondiaux. Et nous les avons battus. Comme hier, nous savions que jouer dans le par dans les foursomes pourrait suffire pour s’imposer. Les statistiques du tee au green d’Henrik (Stenson) sont incroyables. En foursome, il est vraiment impressionnant. C’est le partenaire rêvé. Et sur les putts aux 16 et 17, il a arrêté de me demander les lignes et les a enquillés ! »

Francesco Molinari

« Nous sommes ici pour faire le job, pas pour figurer dans les records de l’épreuve. Nous sommes ici pour l’équipe. Il nous faut demain 14,5 points. Il nous reste 4,5 points à obtenir. Nous en sommes tout proches, mais il va falloir se battre car, en face, il y a douze grands joueurs. »

Jordan Spieth

« Nous devons prendre un départ canon demain dans les simples. Même si nous étions en tête, nous ferions la même chose. Chacun doit se concentrer sur son match. Et si j’avais un conseil à donner, ce serait de ne pas regarder les leaderboards et de rester concentré uniquement sur son match. »

Tiger Woods

« Dans les trois matches que j’ai joués contre Francesco (Molinari) et Tommy (Fleetwood), ils n’ont pas raté un putt à moins de 3 m-3,50 m ! Jouer contre une équipe qui putte et se complète aussi bien, c’est dur. Il faut faire alors beaucoup de birdies, c’est ce que nous n’avons pas fait. En ce qui me concerne, j’ai perdu trois matches, mais je n’ai pas l’impression d’avoir mal joué. C’est la loi du match play. »

Paul Casey

« Je l'avoue, j'ai versé une petite larme. J'étais ému ce matin en gagnant. Je suis un peu comme ça, ça m'arrive même de pleurer devant des films (rires). À chaque fois que je gagne, je crois que je pleure un peu. Bon, ça ne me dérange pas, hein ! C'est parce que chaque victoire représente énormément pour moi. Je suis fier d'être dans cette équipe, d'être aux côtés de mes onze coéquipiers, et d'avoir ramené un point aujourd'hui. »


Par Jean-François BESSEY
29 septembre 2018