Un programme inédit pour la biodiversité !

La portée exceptionnelle de la Ryder Cup a exigé de mettre en place des moyens et des solutions pour connaître, préserver et enrichir la biodiversité du Golf National, en amont et en aval de l’événement. Un travail soutenu par Ryder Cup Europe et réalisé en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle dans le cadre d’un programme national innovant, Golf pour la biodiversité.

Naissance du Programme Golf pour la biodiversité

Une première convention entre la ffgolf et le MNHN, qui avait pour but d’identifier la biodiversité sur le Golf National et de mettre en place des outils destinés à préserver et valoriser le patrimoine naturel, avait été signée en 2007. Ce partenariat a été réactivé en 2016 pour une durée de quatre ans avec une intensification du suivi sur le Golf National qui vise à favoriser la résilience de la biodiversité du site à l’issue de la Ryder Cup d’une part et d’autre part à étendre ces travaux à d’autres parcours en France. Ce programme national d’études de la biodiversité des golfs, a reçu le soutien financier de Ryder Cup Europe et fédère l’ensemble des organisations représentatives du golf français et européen.

L’empreinte de la biodiversité du Golf National

Le suivi de la biodiversité au Golf National implique l’intervention d’experts écologues et naturalistes, à l’origine d’un protocole scientifique développé par le Muséum : l’Indicateur de Qualité Écologique. Cet indicateur permet de mesurer dans le temps, l’évolution des milieux naturels, en lien avec les pratiques de gestion et d’aménagement mises en oeuvre sur un site. Un rapport d’expertise a été produit et guide aujourd’hui les choix des gestions mises en oeuvre en faveur de la biodiversité au Golf National. Il était important de préparer l’après-Ryder Cup dès l’origine du projet. La circulation de milliers de personnes sur le site, les piétinements, les nuisances sonores… étaient à prendre en compte de façon à assurer plus qu’un retour à la normale, un réel enrichissement. De telle sorte que l’on puisse dire que l’organisation de la Ryder Cup aura, au final, été plus favorable au site du Golf National au niveau de la biodiversité, que si l’événement n’y avait pas fait escale.

Vers une connaissance nationale de la biodiversité des golfs

La biodiversité des structures golfiques est souvent mal connue ! Il existe de fait un fort potentiel d’amélioration des connaissances de cette biodiversité sur le territoire national. Au-delà de cet enjeu important, le Programme Golf pour la biodiversité s’attache également à développer une stratégie commune à l’ensemble des structures golfiques. Celle-ci doit permettre de mener des actions de gestion, de conservation et/ou d’amélioration de la biodiversité des golfs en France. Elle vise à la valorisation de l’existant et à l’amélioration des pratiques en conciliation avec les usages des golfs.

Une démarche progressive

Trois niveaux d’engagement sont accessibles, dans un objectif d’amélioration continue de la connaissance, des pratiques de gestion et du partage des résultats avec toute la filière. Chaque club peut, selon ses ressources et ses ambitions, s’inscrire dans une démarche de connaissance initiale (Bronze), approfondie avec préconisations (Argent) et enfin d’actions de préservation, de valorisation et de partage d’expérience (Or). Pour chacun des niveaux, un document de cadrage fixe les modalités d’engagement des clubs et des travaux naturalistes à effectuer sur site et à restituer une fois ces derniers réalisés. Plus d’une trentaine de golfs sont déjà investis dans le Programme à ce jour et de nombreux autres sont prêts à franchir le pas.