Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / European Tour / Calendrier / 2019 / Open britannique / Open britannique : Langasque dans le top 30

Open britannique : Langasque dans le top 30

Après son 69 (-2) inaugural, l’Azuréen a rendu une seconde carte sous le par : un 70 (-1). 29e à -2 (211), il est à cinq longueurs du top 10. Benjamin Hébert est plus loin (54e à +2). L’Irlandais Shane Lowry caracole en tête à -16 (197), quatre points devant l’Anglais Tommy Fleetwood.

Romain Langasque a su tenir son rang ce samedi à Portrush... Andrew Redington / Getty Images Europe - AFP
18-21
juillet
OPEN BRITANNIQUE
LIEU : Royal Portrush Golf Club, Irlande du Nord
CIRCUIT : European Tour

Le résumé

Quelle démonstration de force offerte par Shane Lowry ce samedi au Royal Portrush Golf Club. Déjà auteur de deux 67 (-4) jeudi et vendredi, l’Irlandais a réalisé un sans-faute dans ce Moving Day sans pluie et sans le moindre souffle de vent, virant à -3 après trois birdies au 3, 5 et 9 avant d’en aligner cinq autres sur le retour (dont trois d’affilée entre le 15 et le 17). Sa carte finale de 63 (-8) – à un point du record détenu depuis le 3e tour de l’Open britannique 2017 au Royal Birkdale par le Sud-Africain Branden Grace – lui permet de compter quatre points d’avance sur l’Anglais Tommy Fleetwood, pourtant propriétaire d’un solide 66 (-5). Longtemps au coude-à-coude avec son partenaire du jour clairement touché par la grâce (94,44 % de greens pris en régulation), l’Américain J.B. Holmes a flanché au 13 puis au 14, signant finalement une carte de 69 (-2) avec toutefois un joli dernier putt pour birdie au 18 mais accusant avant le dernier tour six points de retard sur le vainqueur à Abu Dhabi en début d’année sur l’European Tour. Holmes s’élancera en avant-dernière partie (13h37 locale) en compagnie de l’actuel n°1 mondial, Brooks Koepka (-9). Ce dernier peut de son côté entrer dans l’histoire en devenant le premier golfeur à finir dans le top 3 des quatre Majeurs en une saison (2e au Masters et à l’US Open, vainqueur à l’USPGA).     

L’info du jour

La météo fut particulièrement clémente ce samedi à Portrush permettant aux 22 premiers au leaderboard de ne pas rendre une seule carte au-dessus du par. Mais les prévisions pour dimanche sont beaucoup moins favorables. On attend ainsi beaucoup de vent et de la pluie. Si bien que les organisateurs ont décidé d’avancer les départs. Ils s’échelonneront toutes les dix minutes à partir de 7h32 (8h32 en France). Shane Lowry et Tommy Fleetwood sont convoqués en dernière partie à 13h47 (14h47 en France). 

La décla de Benjamin Hébert

La fin de saison va être longue car je vais jouer le WGC-HSBC-Champions et les trois dernières finales (Turquie, Nedbank et DP World Tour Championship) sans oublier les Rolex Series à la rentrée (BMW PGA Championship et Italian Open), donc priorité là-dessus !

Le chiffre du jour

63En signant un énorme 63 (-8) sans bogey, Shane Lowry a signé un nouveau record du parcours nord-irlandais.

Les Français

Fortune diverse pour les deux Français encore en lice dans ce 148e Open britannique de l’histoire. Romain Langasque poste un solide 70 (-1) – il était -3 après treize trous – malgré deux ultimes bogeys au 14 et au 17. 29e à -2 total (211), il sera associé à l’Américain Kevin Kisner à partir de 11h12 (12h12 en France). « Je suis très heureux de la façon dont j’ai joué aujourd’hui, explique-t-il au micro de Canal +. J’ai eu beaucoup d’occasions de birdies. J’ai très bien joué du tee au green. Malheureusement, le putting n’a pas été à la hauteur du long jeu, mais ça reste une partie solide. -1 c’est bien. J’espère finir sur une bonne note demain. La météo ? Ce sera dur pour tout le monde. Ce sera un gros fight. J’adore ça. Je suis prêt, je suis content qu’on annonce de telles conditions. On verra ce qui se passera… »

A bout de souffle après une avoir rendu une carte de 73 (+2), Benjamin Hébert avoue que les derniers ont été difficiles à gérer. Le Briviste est 54e à +2 total. Il partira à 8h57 (9h57 en France) avec l’Anglais Paul Casey. « Je suis vraiment fatigué, cela s’est ressenti sur la fin du parcours, concède-t-il au micro de Canal +. Je commençais à rater pas mal de coups et faire des bogeys. J’ai bien bataillé vendredi soir pour faire le cut. Mais j’y ai laissé pas mal d’énergie. J’ai eu le temps de dormir mais pas assez pour faire une bonne nuit de récupération. Donc, oui, je suis un peu déçu. Je sais que je dois encore travailler. On va essayer de bien récupérer et faire une belle journée. C’est mon premier Majeur en tant que professionnel. J’étais déjà content de faire le cut mais je travaille pour être plus haut que ça. »


Par Lionel VELLA
20 juillet 2019