Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / European Tour / Calendrier / 2019 / South African Open hosted by the City of Johannesburg / South African Open (ET) : Langasque, c'est du solide

South African Open (ET) : Langasque, c'est du solide

En jouant 68 (-3) ce vendredi lors du deuxième tour, Romain Langasque a non seulement franchi le cut haut la main, mais s'est surtout glissé dans le top 15 de cet open d'Afrique du Sud. Grégory Bourdy, qui se qualifie sur la limite, sera l'autre Bleu en lice ce week-end.

Romain Langasque
Dans le top 15 à mi-tournoi, Romain Langasque a pour l'instant tout bon... Frédéric Stevens / ffgolf
06-09
décembre
SOUTH AFRICAN OPEN HOSTED BY THE CITY OF JOHANNESBURG
LIEU : Randpark Golf Club, Afrique du Sud
CIRCUIT : European Tour

Le coup du jour

L'eagle de Charl Schwartzel au 17, un par 5 joué en trois petits coups seulement grâce à ce bijou d'approche ! Le Sud-Africain, auteur d'une excellente carte de 63 (-8) sur le Bushwillow, est désormais seul en tête de son open national. À -12 total, il devance d'un coup la sensation de la semaine, l'inconnu zambien Madalitso Muthiya (68 aujourd'hui). Deux coups derrière suivent d'autres springboks, Louis Oosthuizen (70) et Zander Lombard (68), ainsi que le tout frais vainqueur de l'AfrAsia Bank Mauritius Open à Anahita, l'Américain Kurt Kitayama.

Le Français du jour : Romain Langasque

Romain Langasque

Bien lancé hier avec son 69 (-2) sur le Firethorn, le tout récent promu sur le Tour européen a fait encore mieux aujourd'hui sur l'autre tracé du Randpark Golf Club. Auteur d'un départ idéal - eagle au 1 ! - Romain Langasque a réalisé deux birdies par ailleurs, sur les par 5 du 12 et au 17, et n'a concédé qu'un seul bogey au 13. « C'était une journée solide à nouveau. Je joue vraiment bien dans l'ensemble, je prends beaucoup de greens en régulation, mais je ne me mets pas très proche des drapeaux, donc ça ne m'aide pas à faire beaucoup de birdies. L'eagle au 1 m'a bien lancé la journée, qui n'a pas été si facile car le parcours s'est bien défendu avec le vent et des greens plutôt fermes. Je suis content de la façon dont je joue, mais je vais tâcher d'être un peu plus offensif ce week-end pour avoir un peu plus d'occasions de birdie », nous a-t-il indiqué à la sortie du recording. À mi-tournoi, Langasque pointe à une prometteuse 15e place à -5 total, et voit d'un bon œil le fait de disputer les deux derniers tours sur le tracé du Bushwillow, qui a sa préférence : « Il est un peu plus long et plus franc, et correspond mieux à mon profil ».

Les autres Bleus

Outre Romain Langasque, un seul autre Français a franchi le cut, tombé à -2 total ce vendredi soir : Grégory Bourdy. Une bonne nouvelle pour le Bordelais, qui a récemment perdu ses droits de jeu sur l'European Tour, et va devoir signer de bons résultats dans les rares tournois qu'il disputera sur invitation pour espérer les récupérer. Après son 70 (-1) d'hier, il a rendu un score identique aujourd'hui au terme d'une partie très mouvementée comprenant quatre birdies, un eagle et cinq bogeys.

C'est fini en revanche pour les cinq autres Tricolores. Grégory Havret, qui a joué 74 (+3) en ne réalisant que trois pars (contre sept birdies, six bogeys et deux doubles !) échoue pour un coup seulement, à -1 total. Matthieu Pavon (par), Adrien Saddier (+1), Lionel Weber (+2) et Clément Sordet (+3) peuvent eux aussi se tourner vers l'Alfred Dunhill Championship, dernier tournoi de l'année qui aura lieu la semaine prochaine, toujours en Afrique du Sud.

 

Grégory Bourdy

Par Alexandre Mazas, avec Frédéric Stevens à Johannesbourg
7 décembre 2018