Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / European Tour / Calendrier / 2019 / Turkish Airlines Open / Turkish Airlines Open (ET) : Hébert s'invite à la fête

Turkish Airlines Open (ET) : Hébert s'invite à la fête

Magnifique Moving Day réalisé par Benjamin Hébert ce samedi en Turquie : auteur de la meilleure carte du jour (64, -8) le Briviste est désormais deuxième ex æquo, à trois coups de Mathias Schwab.

07-10
novembre
TURKISH AIRLINES OPEN
LIEU : The Montgomerie Maxx Royal, Turquie
CIRCUIT : European Tour

Le résumé

Remarquable de constance depuis le début de la saison (neuf top 10 !), Mathias Schwab, 24 ans seulement, semble sur le point de décrocher cette semaine à Antalya la première victoire de sa carrière sur le Tour européen. Promu dans la cour des grands via la finale des cartes européennes en 2017, 72e de la Race to Dubai l'an dernier, l'Autrichien a géré son troisième tour comme un vieux briscard : en attaquant ! Auteur d'un eagle dès le 1 et de birdies sur les quatre autres par 5 du tracé, il a rendu ce samedi une carte de 66 (-6) à peine ternie par un double bogey au 12. Une performance qui lui permet de conserver seul la tête, à -18, trois coups devant un quintette comprenant l'Américain Patrick Reed (65), les Anglais Tyrrell Hatton (65) et Ross Fisher (68), et l'Écossais Robert MacIntyre (67).

À ces quatre-là il convient d'ajouter Benjamin Hébert, brillant aujourd'hui sur le Montgomerie Maxx Royal : 64 (-8), meilleur score du jour ! Le Briviste, qui a signé neuf birdies contre un seul bogey, a mis à profit une relative adresse au driving avec un jeu de fers laser (85 % de greens touchés en régulation sur l'ensemble des trois tours !) et un putting affûté. Premier à avoir atteint la barre des -15, il s'élancera demain en dernière partie aux côtés de Schwab et Hatton, avec en ligne de mire une première victoire sur le Tour européen, lui qui s'est incliné deux fois en play-off cette saison en Chine puis en Écosse. « J'ai très bien débuté et ça m'a aidé à enlever la frustration d'hier où j'avais très bien joué, mais sans réussir à scorer. J'ai eu du mal sur les départs, je ne drive pas très bien depuis quelques temps. Mais j'ai été bon depuis les fairways et j'ai rentré quelques putts, ça aide toujours ! » a-t-il déclaré aux caméras du circuit (voir la vidéo ci-dessus).

Les autres Français

Très beau samedi également pour Victor Perez, qui comme le leader a joué 66 (-6) en faisant eagle au 1 et double bogey au 9 ! Le Tarbais, insatiable depuis sa victoire du Dunhill Links Championship il y a un peu plus d'un mois, pointe à la septième place à -13 aux côtés de Scott Jamieson et Erik Van Rooyen. Un nouveau top 5, une semaine après la quatrième place décrochée à Shanghai lors du WGC-HSBC Champions, pourrait le mettre dans le top 50 mondial, ou tout près.

De son côté Romain Langasque a dû se contenter d'une carte de 70 (-2) avec quatre birdies et deux bogeys, un score qui le place 17e à -10 total.


Par Alexandre MAZAS
9 novembre 2019