Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / Mackenzie Tour Canada / Calendrier / 2019 / Osprey Valley Open / Osprey Valley Open (Mackenzie) : Barjon toujours en pole

Osprey Valley Open (Mackenzie) : Barjon toujours en pole

À l'issue d'un troisième tour presque parfait, Paul Barjon occupe toujours la tête du Osprey Valley Open. Le Français compte deux coups d'avance sur son plus proche poursuivant. Cinquième à quatre coups de son compatriote, Jérémie Gandon est également dans le coup.

Paul Barjon
Le Français visera dimanche la troisième victoire de sa carrière sur le MacKenzie Tour Claus Anderson / Mackenzie Tour
11-14
juillet
OSPREY VALLEY OPEN
LIEU : TPC Toronto at Osprey Valley, Canada
CIRCUIT : Mackenzie Tour Canada

Le résumé

Fin de série anodine, Paul Barjon a cédé samedi son premier bogey de la semaine en Ontario. Après 39 trous sans erreur, le Français a cédé sur le trou numéro 4 du TPC Toronto... Voilà pour le négatif et il y en a bien peu ! Car en dehors de cette minuscule coquille, le Néo-Calédonien a de nouveau réalisé une partie magnifique lors du troisième tour du Osprey Valley Open. Co-leader au départ, il n'aura eu besoin de qu'un trou et d'un très gros putt à 8 mètres pour partir seul devant. Un eagle au 1 qui sera suivi d'un birdie au 6 avant une interruption due à un orage.

Pas vraiment de quoi le refroidir. Sitôt de retour sur le parcours il plantait un nouvel eagle au 8, avant d'ajouter deux autres birdies sur le retour. Avec sa carte de 66 (-6), il occupe désormais seul la tête du tournoi en -20 total, deux coups devant le Canadien Taylor Pendrith (-18). «J'ai très bien joué aujourd'hui, raconte Barjon au micro du Mackenzie Tour. J'ai tapé beaucoup de très bons coups mais les positions de drapeau étaient difficile et le vent soufflait fort.Ca va être sympa de jouer avec un Canadien demain, j'espère que le public m'encouragera un peu quand même." Deuxième du circuit, le Français aura dimanche l'occasion de passer en tête et en allant chercher sa deuxième victoire de la saison.

Gandon dans le coup

Un Français peut en cacher un autre. Si Paul Barjon est idéalement placé pour l'emporter, un autre Bleu pourrait en effet se mêler à la bagarre. Aux portes du Top 10 avant le moving day, Jérémie Gandon s'est en effet hissé à la cinquième place après une journée en 66 (-6) sans anicroche (six birdies). Il pointe à quatre coups de son compatriote et ami. 


Par Sébastien CACHARD-BERGER
14 juillet 2019