Accueil / Élite / Circuits Pro Masculins / Mena Tour / Calendrier / 2019 / Tournament 1 / Journey to Jordan (MT) : Top 10 final pour Antoine Schwartz

Journey to Jordan (MT) : Top 10 final pour Antoine Schwartz

Si l’Anglais Matthew Baldwin a dominé sans partage cette première étape jordanienne du Mena Tour 2019, le Racingman, solide sur trois tours, s’offre une encourageante dixième place. Lionel Weber finit en dix-septième position.

Malgré un putting défaillant dans ce dernier tour en Jordanie, le Racingman positive... Golfsupport.nl
09-11
février
TOURNAMENT 1
LIEU : Ayla Golf Club, Jordanie
CIRCUIT : Mena Tour

Le résumé

Matthew Baldwin n’a laissé le soin à personne de dominer de bout en bout ce Journey to Jordan, première étape du Mena Tour 2019. Auteur d’un 66 (-6) dimanche, après un 65 (-7) en ouverture, l’Anglais a remis ça ce lundi avec un second 66 et, comme à chaque tour, un petit bogey sur la carte. Mais l’ancien membre du Tour européen peut surtout afficher fièrement un eagle et vingt birdies au compteur sur 54 trous. Son score total de 197 (-19) lui permet d’ailleurs de finir avec huit points d’avance sur le Suédois Erik Jonasson et neuf sur le duo belgo-écossais constitué par Christopher Mivis et Conor O’Neil. Prochain rendez-vous : le Al Zorah Open à Ajman, aux Emirats arabes unis (17-21 février).  

Les Français

Dans le sillage de sa qualification en milieu de semaine au Mena Tour 2019, Antoine Schwartz termine meilleur français. Le Racingman, 71 (-1) aujourd’hui avec quatre birdies pour trois bogeys, finit ainsi à la dixième place à -7 (209). « Pour commencer l’année, c’est bien, nous explique l’ancien pensionnaire du Challenge Tour. Je suis content du résultat final. Après, le driving n’a pas été au top, alors que cela faisait quelques semaines qu’il était vraiment bon. C’est par conséquent la petite déception de la semaine. J’ai maintenant deux-trois jours pour y remédier avant de rejoindre Dubaï pour les projets tournois. Dans ce troisième tour, ce fut un peu difficile sur les greens. J’avais beaucoup de mal à voir les pentes et je n’arrivais pas à bien faire rouler la balle… C’est donc très dur de rentrer les putts. Mais il n’y a pas eu de gros dégâts. Deux ou trois points de moins m’auraient toutefois permis d’accrocher un top 5. Mais je suis heureux néanmoins du résultat final, heureux aussi de découvrir ce Tour qui est très bien organisé, avec des gens qui font tout pour aider les joueurs. C’est de bon augure car le Mena Tour va se développer de plus en plus. »
Avec un 67 (-5) sans erreur, la meilleure carte du jour côté français, Lionel Weber, 39e la veille, accroche un top 20 (17e à -5). Victor Riu et Robin Roussel, tous les deux 72 (par), occupent la 40e place dans le par total (216) tandis que Maxime Blandin est un peu plus loin au leaderboard (60e à +7).


Par Lionel VELLA
11 février 2019